A trois journées de la fin, l'Inter Milan (3e) et l'Atalanta Bergame (4e) restent les deux candidats les plus crédibles à l'obtention des deux derniers tickets pour la C1. Mais après un nul à Parme et une défaite contre le Torino, Milan s'est réveillé au bon moment.

Son succès contre Bologne lui permet en effet de prendre la 5e place, à égalité de points avec l'AS Rome (6e) et de se placer en embuscade, à trois longueurs de l'Atalanta et quatre de l'Inter.

L'affaire n'a pas été simple, avec un dernier quart d'heure joué à 10 contre 11 après l'expulsion de Paqueta. Mais Milan menait alors déjà 2-1, grâce aux buts de Suso (37e) et Borini (67e), Bologne ayant réduit la marque par Destro (72e).

Bakayoko insulte Gattuso

Surtout, le début de match a été marqué par un accrochage verbal entre le milieu de terrain français du Milan Tiémoué Bakayoko et son entraîneur Gennaro Gattuso. Après la blessure de l'Argentin Lucas Biglia, Gattuso a demandé à Bakayoko, habituel titulaire du poste de milieu défensif, de s'échauffer rapidement. Le Français l'a fait sans grand enthousiasme et son entraîneur, visiblement agacé, a fini par demander à un autre remplaçant, José Mauri, d'entrer en jeu.

Selon les images de la télévision italienne Sky, Bakayoko et Gattuso ont ensuite eu une explication. Sur ces images, on voit Bakayoko qui semble dire à deux reprises "Fuck off, man (va te faire foutre, mec)" à son entraîneur. La présence de Bakayoko sur le banc s'explique par un retard à l'entraînement mercredi dernier.