Krzystof Piatek, le phénomène de Serie A

15/01/19 à 16:30 - Mise à jour à 16:39

Le Polonais de 23 ans, a inscrit 13 des 25 buts du Genoa, un club du ventre mou. Il attire les convoitises.

Krzystof Piatek, le phénomène de Serie A

Krzystof Piatek © AFP

Au classement des buteurs de Serie A, Krzystof Piatek n'est devancé que par Cristiano Ronaldo (33 ans, Juventus, 14 goals en 19 matches). Un autre vétéran, l'inusable capitaine de la Sampdoria, Fabio Quagliarella (35 ans, douze buts en 18 parties) talonne le Polonais. Ces derniers mois, Piatek est resté imperméable à la pression croissante. Il a clôturé le mois de décembre avec un beau bulletin : 13 buts en 19 joutes, certes sans le moindre assist. Il semble prêt à recevoir l'AC Milan, le lundi 21 janvier, à moins que les informations de la presse espagnole ne soient exactes et qu'il figure sur la liste du Real Madrid, en compagnie de Mauro Icardi (Inter), Timo Werner (RB Leipzig), Fernando Llorente (Tottenham) et Bas Dost (Sporting Clube de Portugal).

Le président Enrico Preziosi n'est sans doute pas enclin à laisser partir l'international polonais, qui est à la base de la plupart des buts de la formation plutôt médiocre de Cesare Prandelli. Cet été, Preziosi a payé 4,5 millions d'euros à Cracovia Cracovie pour s'assurer les services de l'attaquant, qui était encore un illustre inconnu. Un manager lui avait renseigné Piatek, prédisant que celui-ci avait devant lui un avenir aussi rayonnant que son compatriote Robert Lewandowski.

En 2010, le buteur avait échappé à Preziosi, qui ne voulait pas louper pareille opportunité. Lewandowski, originaire de Lech Poznan, avait été invité au derby della Lanterna contre la Sampdoria. Le transfert semblait réglé mais Preziosi en personne avait démenti l'arrivée de l'attaquant. Le président avait été refroidi par le manque apparent de motivation et d'ambition de Lewandowski, des qualités qu'il a immédiatement décelées chez Piatek. Pourtant, celui-ci n'était que troisième du classement des buteurs en Pologne, avec 21 buts (et quatre assists) en 36 matches, derrière les Espagnols Carlitos (28 ans, Wisla Cracovie, 24 buts) et Igor Angulo (33 ans, Gornik Zabrze, 23 buts).

À Gênes, Piatek a rapidement trouvé le chemin des filets. Il a marqué dix buts en quatre matches de préparation et quatre lors de son premier match à enjeu, au troisième tour de la Coppa Italia contre Lecce (Serie B), à la mi-août. Le Polonais est un avant de surface. Une touche de balle lui suffit généralement pour marquer. Il fête ses buts en mimant des pistolets. Il a confié à la Gazzetta dello Sport que son idole n'était pas un compatriote. "Je rêve d'être comme Filippo Inzaghi. Dans la Botte, il était le seul attaquant qui semblait littéralement attirer le ballon. Je suis très attentif à l'évolution du jeu et à mon placement."

Inzaghi, actuellement entraîneur de Bologne, a découvert l'opportunisme de Piatek à ses dépens. Le 16 septembre, le Genoa l'a battu 1-0, sur un but de Piatek. Le match retour se déroule le 10 février.

Par Frédéric Vanheule

Nos partenaires