Vincent Kompany est une légende à Manchester City. Après onze ans passés chez les Skyblues, Vince The Prince a obtenu un statut privilégié dans le coeur des supporters Cityzens. Encore plus depuis lundi soir, où le capitaine a pris ses responsabilités, via une frappe stratosphérique, pour offrir une victoire vitale dans la course au titre. Et son entraîneur, Pep Guardiola, n'avait pas retenu ses mots au moment de parler de son importance dans l'histoire du club : "Vincent fait partie des joueurs importants dans l'histoire du club, il est là depuis dix ans, mais malheureusement il est parfois blessé. Quand il est fit, c'est un défenseur central incroyable, et je ne parle même pas de son but ici... C'est un vrai défenseur avec de la personnalité, il est adoré ici, c'est un leader... Je suis heureux pour lui, comme pour le club après ce but et cette victoire.".

Mais comme le dit si bien le tacticien catalan, Vincent rencontre souvent des problèmes de blessures, et cela pourrait amener les dirigeants de City à se poser des questions sur l'avenir du joueur dans leurs rangs. Indépendamment de son histoire. Titulaire à 16 reprises en Premier League cette saison, Kompany est un joueur exceptionnel et un des meilleurs défenseurs centraux du monde, quand il peut jouer. C'est d'ailleurs dans le but de prolonger son contrat que Txiki Begiristain, directeur technique du club Cityzen, aurait eu une réunion avec l'intéressé et ses représentants le mois dernier, dans le but de prolonger son contrat ,prenant fin ce 30 juin.

Décison autour "d'une bonne bière"

Si les discussions ont bien avancé, les deux parties ont décidé d'attendre la finale de la FA Cup, le 16 mai, face à Watford, pour finaliser les accords. Le club aurait proposé, selon le Times, une extension de contrat de 12 mois. City espère que le joueur acceptera, bien qu'aucune garantie sur son temps de jeu n'ait été fixée. A Pep Guardiola de déclarer, après le match contre Leicester : "Au terme de la saison, après la finale de la FA Cup, on va discuter ensemble, boire une bonne bière, et prendre une décision en fonction de ce qui est le mieux pour lui comme pour le club. C'est un être humain incroyable, une très belle personne, et il m'a beaucoup aidé depuis mon arrivée ici. Et je suis triste de n'avoir pas pu l'utiliser plus souvent en raison de ses blessures. Mais même au niveau de sa personnalité, il est important dans ce groupe. Ce club est ce qu'il est aujourd'hui grâce à des joueurs comme Vincent."

Vu les relations entretenues entre le club, le joueur et l'entraîneur, Vince pourrait bien rester The Prince une saison de plus. Avec comme objectif principal, la Ligue des Champions ?

Blaise Vanderlinden