Ce mardi 5 avril, il va y avoir Benfica - Liverpool en quart de finale de Ligue des champions. Toi qui es au Portugal, comment vois-tu cet affrontement entre ces deux équipes ?

KEVIN MIRALLAS: "Pour être honnête, Liverpool est favori. C'est une équipe qui est encore monstrueuse cette année. Même en Ligue des champions on le voit, c'est très costaud. Mais Benfica a deux visages cette année. D'un côté il y a celle qui est plus faible en championnat et qui a du mal à enchaîner, d'un autre il y a celle qui est très forte en Ligue des champions. Tout reste jouable car ça reste une très bonne équipe européenne avec de très bons joueurs. Sur deux matchs, ils peuvent faire de belles choses."

Jan Vertonghen, ton ex-coéquipier en équipe nationale joue à Benfica. As-tu discuté de ce match avec lui ?

MIRALLAS:"Non, on n'a pas parlé de ce match dernièrement mais on a déjà parlé du championnat ici au Portugal et de tout ce qu'il s'y passe. Je suis certain que lui et toute son équipe vont tout donner pour sauver leur saison parce que ce ne sera pas possible de gagner le titre cette année (Benfica a 12 points de retard sur Porto et un match en plus). Ils vont miser sur la Ligue des champions pour rendre fiers leurs supporters qui sont nombreux au Portugal et en Europe."

De 2012 à 2018, tu as joué à Everton, l'autre club de la ville de Liverpool. C'est là que tu as connu ta meilleure période. Tu as même marqué dans le derby face aux Reds en 2013. C'est comment de jouer face à Liverpool ?

MIRALLAS:"Quand j'étais à Everton, c'était un match vraiment à part pour la ville, les supporters et les gens qui sont de là-bas. Moi quand je suis arrivé, la première chose qu'on m'a dit c'était la date du premier match contre Liverpool. J'ai vraiment senti que ce match était très spécial pour les gens de la ville. Personnellement, je trouve que l'ambiance était plus chaude au Goodison Park que quand on allait jouer chez eux. Quand je suis arrivé à Everton, il n'y avait pas trop d'écart entre les deux équipes mais, depuis quelques années, l'écart s'est creusé. Pourtant, il y a tout pour qu'Everton soit au même niveau."

Y-a-t-il une ambiance particulière à Liverpool lors un soir de coupe d'Europe ?

MIRALLAS:"Non, pas plus qu'en Premier League. Il y a tellement de chocs chaque week-end en Angleterre, que l'atmosphère est tout autant agréable un soir de coupe d'Europe. Mais on sait tout de même que les supporters ont de grandes attentes pour les matchs européens en Angleterre. Je pense que Liverpool a à coeur de revenir en finale et de l'emporter. C'est un club qui a de grandes ambitions et a un très gros effectif donc l'atmosphère sera spéciale."

Qui atteindra les demi-finales selon toi ?

MIRALLAS:"J'aimerais beaucoup que ce soit Benfica. Rien que pour Jan (Vertonghen), ce serait magnifique pour lui. Même si c'est très bien pour les Anglais qu'une de leurs équipes gagne la Ligue des champions, en tant que supporter d'Everton je préfèrerais que ce soit Benfica qui gagne."

Ce mardi 5 avril, il va y avoir Benfica - Liverpool en quart de finale de Ligue des champions. Toi qui es au Portugal, comment vois-tu cet affrontement entre ces deux équipes ?KEVIN MIRALLAS: "Pour être honnête, Liverpool est favori. C'est une équipe qui est encore monstrueuse cette année. Même en Ligue des champions on le voit, c'est très costaud. Mais Benfica a deux visages cette année. D'un côté il y a celle qui est plus faible en championnat et qui a du mal à enchaîner, d'un autre il y a celle qui est très forte en Ligue des champions. Tout reste jouable car ça reste une très bonne équipe européenne avec de très bons joueurs. Sur deux matchs, ils peuvent faire de belles choses."Jan Vertonghen, ton ex-coéquipier en équipe nationale joue à Benfica. As-tu discuté de ce match avec lui ?MIRALLAS:"Non, on n'a pas parlé de ce match dernièrement mais on a déjà parlé du championnat ici au Portugal et de tout ce qu'il s'y passe. Je suis certain que lui et toute son équipe vont tout donner pour sauver leur saison parce que ce ne sera pas possible de gagner le titre cette année (Benfica a 12 points de retard sur Porto et un match en plus). Ils vont miser sur la Ligue des champions pour rendre fiers leurs supporters qui sont nombreux au Portugal et en Europe."De 2012 à 2018, tu as joué à Everton, l'autre club de la ville de Liverpool. C'est là que tu as connu ta meilleure période. Tu as même marqué dans le derby face aux Reds en 2013. C'est comment de jouer face à Liverpool ?MIRALLAS:"Quand j'étais à Everton, c'était un match vraiment à part pour la ville, les supporters et les gens qui sont de là-bas. Moi quand je suis arrivé, la première chose qu'on m'a dit c'était la date du premier match contre Liverpool. J'ai vraiment senti que ce match était très spécial pour les gens de la ville. Personnellement, je trouve que l'ambiance était plus chaude au Goodison Park que quand on allait jouer chez eux. Quand je suis arrivé à Everton, il n'y avait pas trop d'écart entre les deux équipes mais, depuis quelques années, l'écart s'est creusé. Pourtant, il y a tout pour qu'Everton soit au même niveau."Y-a-t-il une ambiance particulière à Liverpool lors un soir de coupe d'Europe ?MIRALLAS:"Non, pas plus qu'en Premier League. Il y a tellement de chocs chaque week-end en Angleterre, que l'atmosphère est tout autant agréable un soir de coupe d'Europe. Mais on sait tout de même que les supporters ont de grandes attentes pour les matchs européens en Angleterre. Je pense que Liverpool a à coeur de revenir en finale et de l'emporter. C'est un club qui a de grandes ambitions et a un très gros effectif donc l'atmosphère sera spéciale."Qui atteindra les demi-finales selon toi ?MIRALLAS:"J'aimerais beaucoup que ce soit Benfica. Rien que pour Jan (Vertonghen), ce serait magnifique pour lui. Même si c'est très bien pour les Anglais qu'une de leurs équipes gagne la Ligue des champions, en tant que supporter d'Everton je préfèrerais que ce soit Benfica qui gagne."