La plupart des joueurs d'Angleterre vivent leurs dernières heures de travail. Seul ceux qui sont toujours engagés en Ligue des Champions (Manchester City et Chelsea) et en Europa League (Wolverhampton et Manchester United), tout comme les deux finalistes de la FA Cup (Arsenal et Chelsea, à nouveau) doivent encore jouer. Pour tous les autres, l'aventure s'arrête ce dimanche.

L'ultime journée de la compétition vaudra cependant largement le coup d'être suivie, à la fois pour les places qualificiatives pour l'Europe (ce qui dépend aussi des succès continentaux de certains), comme pour la descente. Pour le moment, seul Norwich est d'ores et déjà condamné, tandis que la colonie belge d'Aston Villa, Watford et Bournemouth se battront pour leur survie parmi l'élite.

Arnaut Danjuma porte aujourd'hui le maillot de Cherries, lui qui figurait encore dans le noyau du Club Bruges au début de la saison dernière. L'adjoint de Watford, où évolue Christian Kabasele, est lui aussi une vieille connaissance: c'est Graham Stack, ancien gardien de but de Beveren, entré en fonction lors du licenciement de Nigel Pearson. Voici le programme des trois candidats à la relégation : Arsenal - Watford, West Ham - Aston Villa et Everton - Bournemouth.

Le dernier ticket pour la D1 sera distribué via des barrages, qui se jouent lors de confrontations aller-retour. Cette année, ça sera Swansea - Brentford et Cardiff - Fulham.

Un étage plus bas, on sait déjà que le Leeds de Marcelo Bielsa et West Brom, un autre club de tradition, remontent en première division. Le dernier ticket pour l'ascenseur sera distribué via des barrages, qui se jouent lors de confrontations aller-retour. Cette année, ça sera Swansea - Brentford et Cardiff - Fulham. Soit un duo londonien et un autre 100% gallois.

Pour Brentford, une promotion serait une première dans l'histoire du club. Plus tôt dans la saison, deux défaites en toute fin de championnat avaient saboté la belle série de sept victoires consécutives de l'équipe de Londres, un enchaînement qui l'avait rapprochée de West Brom.

Kevin, roi d'Angleterre ?

En ouverture de ce dernier week-end sous tension, Kevin De Bruyne sera peut-être élu joueur de la saison par ses confrères. Mais le Diable a sans doute une autre objectif en tête : égaler, voire carrément chiper à Thierry Henry son record de passes décisives délivrées sur un seul championnat (vingt assists). Le Belge est pour l'instant bloqué à 19.

Il s'agira d'envoyer un max de ballons vers KDB, qui affronte Norwich et sa défense aux fraises (septante buts encaissés déjà !) avec Manchester City. Les Canaries n'ont pas glané le moindre point depuis la reprise et affichent un goal-average de un contre 18 en huit journées. Si vous n'aimez pas le risque des paris, mettre un pièce sur un nouveau record pour le milieu de terrain n'est pas vraiment dangereux.

Et la distinction de ses pairs, alors ? Nous saurons ce vendredi soir si De Bruyne rafle leurs suffrages, quelques heures après que Jordan Henderson ait été élu par les journalistes britanniques dans la même catégorie. Une récompense qui symbolise la fantastique saison de Liverpool.

Le trophée ne revient pas forcément à un membre de l'équipe championne: Van Dijk et Salah ont été sacrés alors que City était champion.

Champion d'Angleterre avec les Reds, Captain Jordan est aussi un des principaux concurrents de notre compatriote pour le titre de Joueur de l'année attribué par les pros. Mais même sans titre collectif, la saison de De Bruyne a été exceptionnelle d'un point de vue individuel. Vers qui la balance penchera-t-elle ?

Le trophée ne revient pas forcément à un membre de l'équipe championne. Ces deux dernières saisons, ce sont Virgil van Dijk et Mo Salah qui se sont imposés, alors que les Skyblues avaient remporté le championnat. L'exercice 2019-2020 d'Henderson s'est révélé unique. Et une victoire de l'Anglais permettrait à la ville portuaire de rafler la mise pour la troisième saison d'affilée.

Henderson ou De Bruyne ? Kevin ou Jordan ? On aura la réponse ce soir. Et on ne pourra pas reprocher à Pep Guardiola de ne pas avoir bossé comme un fou pour vanter les mérites de son joueur.

La plupart des joueurs d'Angleterre vivent leurs dernières heures de travail. Seul ceux qui sont toujours engagés en Ligue des Champions (Manchester City et Chelsea) et en Europa League (Wolverhampton et Manchester United), tout comme les deux finalistes de la FA Cup (Arsenal et Chelsea, à nouveau) doivent encore jouer. Pour tous les autres, l'aventure s'arrête ce dimanche. L'ultime journée de la compétition vaudra cependant largement le coup d'être suivie, à la fois pour les places qualificiatives pour l'Europe (ce qui dépend aussi des succès continentaux de certains), comme pour la descente. Pour le moment, seul Norwich est d'ores et déjà condamné, tandis que la colonie belge d'Aston Villa, Watford et Bournemouth se battront pour leur survie parmi l'élite. Arnaut Danjuma porte aujourd'hui le maillot de Cherries, lui qui figurait encore dans le noyau du Club Bruges au début de la saison dernière. L'adjoint de Watford, où évolue Christian Kabasele, est lui aussi une vieille connaissance: c'est Graham Stack, ancien gardien de but de Beveren, entré en fonction lors du licenciement de Nigel Pearson. Voici le programme des trois candidats à la relégation : Arsenal - Watford, West Ham - Aston Villa et Everton - Bournemouth.Un étage plus bas, on sait déjà que le Leeds de Marcelo Bielsa et West Brom, un autre club de tradition, remontent en première division. Le dernier ticket pour l'ascenseur sera distribué via des barrages, qui se jouent lors de confrontations aller-retour. Cette année, ça sera Swansea - Brentford et Cardiff - Fulham. Soit un duo londonien et un autre 100% gallois. Pour Brentford, une promotion serait une première dans l'histoire du club. Plus tôt dans la saison, deux défaites en toute fin de championnat avaient saboté la belle série de sept victoires consécutives de l'équipe de Londres, un enchaînement qui l'avait rapprochée de West Brom. En ouverture de ce dernier week-end sous tension, Kevin De Bruyne sera peut-être élu joueur de la saison par ses confrères. Mais le Diable a sans doute une autre objectif en tête : égaler, voire carrément chiper à Thierry Henry son record de passes décisives délivrées sur un seul championnat (vingt assists). Le Belge est pour l'instant bloqué à 19. Il s'agira d'envoyer un max de ballons vers KDB, qui affronte Norwich et sa défense aux fraises (septante buts encaissés déjà !) avec Manchester City. Les Canaries n'ont pas glané le moindre point depuis la reprise et affichent un goal-average de un contre 18 en huit journées. Si vous n'aimez pas le risque des paris, mettre un pièce sur un nouveau record pour le milieu de terrain n'est pas vraiment dangereux.Et la distinction de ses pairs, alors ? Nous saurons ce vendredi soir si De Bruyne rafle leurs suffrages, quelques heures après que Jordan Henderson ait été élu par les journalistes britanniques dans la même catégorie. Une récompense qui symbolise la fantastique saison de Liverpool.Champion d'Angleterre avec les Reds, Captain Jordan est aussi un des principaux concurrents de notre compatriote pour le titre de Joueur de l'année attribué par les pros. Mais même sans titre collectif, la saison de De Bruyne a été exceptionnelle d'un point de vue individuel. Vers qui la balance penchera-t-elle ?Le trophée ne revient pas forcément à un membre de l'équipe championne. Ces deux dernières saisons, ce sont Virgil van Dijk et Mo Salah qui se sont imposés, alors que les Skyblues avaient remporté le championnat. L'exercice 2019-2020 d'Henderson s'est révélé unique. Et une victoire de l'Anglais permettrait à la ville portuaire de rafler la mise pour la troisième saison d'affilée.Henderson ou De Bruyne ? Kevin ou Jordan ? On aura la réponse ce soir. Et on ne pourra pas reprocher à Pep Guardiola de ne pas avoir bossé comme un fou pour vanter les mérites de son joueur.