Par Christophe-Olivier NINOS

Le Diable Rouge a récemment publié une photo d'équipe de sa première saison à Manchester City sur les réseaux sociaux. C'est le seul joueur, avec John Stones, depuis cette saison 2015/2016 qui demeure au service des Citizens. Avec une légende humoristique, "Last man or just getting older. Partof the furniture" (ndlr, Le dernier homme debout ou juste vieillissant). L'international belge affirme faire partie des meubles des champions de la Premier League.

Avec les départs de Raheem Sterling (Chelsea) et de Fernandinho (Club Athletico Paranaense) cet été, Kevin De Bruyne dispose à présent du plus d'ancienneté dans le noyau de Pep Guardiola.

Le Belge est arrivé en 2015 en provenance de Wolsfburg. Considéré comme flop au Chelsea de José Mourinho, l'international belge ne fait pas long feu dans le club londonien. En noir et blanc sur le cliché, les coéquipiers de De Bruyne qui font désormais partie du passé des mancuniens. Parmi eux certaines légendes du clubs telles que Vincent Kompany, David Silva, Sergio Aguero, Fernandinho ou encore Yaya Touré.

Pour quelques détracteurs, City reste un club, racheté par des riches émiratis, qui désire détruire le sport avec son argent. Pourtant les Skyblues démontrent le contraire. Certes, le graal suprême qu'est la Ligue des Champions manque toujours au musée des trophées de City. Mais ces dernières années l'équipe de Pep Guardiola rafle les titres domestiques les uns après les autres. Quid de la saison prochaine ?

Mercato estival : des recrues ciblées

Le trophée aux grandes oreilles est chaque année tant convoitée par Kevin De Bruyne et Manchester City. L'année passée leur parcours s'arrête en demi-finales. Le Real Madrid s'avère une nouvelle fois le talon d'Achille de City. Les Madrilènes avaient déjà éliminé l'équipe entraînée par Manuel Pellegrini en 2016. En 2021, le rêve s'estompe en finale, cette fois-ci contre le Chelsea FC de Thomas Tuchel.

Le mercato estival bat son plein pour les Skyblues. Ces derniers n'attendent pas le début de la période des transferts pour annoncer leur premier grand coup. Au mois de mai, un certain Erling Haaland trouve un accord avec les mancuniens. Premier transfert conclu. Le Norvégien, désiré par la plupart des cadors de l'Europe, préfère porter les couleurs défendues par son paternel auparavant. Un vrai numéro neuf vient donc s'ajouter dans le roster de l'entraîneur espagnol.

Erling Haaland, la grosse recrue offensive de l'été pour Manchester City., iStock
Erling Haaland, la grosse recrue offensive de l'été pour Manchester City. © iStock

Juillet 2013: Fernandinho quitte le Shakhtar Donetsk pour rejoindre City. Le montant s'élève à 40 millions. Depuis, le Brésilien est devenu la colonne vertébrale du milieu des Citizens. Après neuf saisons, le médian quitte le club libre de transfert pour intégrer le noyau du club qui l'a formé, l'Athletico Paranaense. C'est donc au tour de Kalvin Phillips de prendre le relai au poste de milieu défensif. Le transfert du Britannique a coûté plus de 48 millions à Man. City. Ce dernier s'est démarqué ces deux dernières saisons sous les couleurs de Leeds United. Au point de s'accaparer également une place au sein des Three Lions... et de conquérir le coeur de Pep.

Fournir de la concurrence, mais aussi permettre à Ederson de respirer. Voici les raisons du recrutement de Stefan Ortega. Le portier allemand évoluait à l'Arminia Bielefeld. La saison passée, seul Yann Sommer du Borussia Mönchengladbach a effectué plus d'arrêts qu'Ortega. City s'offre donc un remplaçant de luxe, puisque que l'Allemand, évalué à 5.4 millions par transfermarkt arrive gratuitement.

Selon Fabrizio Romano, Mikel Arteta vient de nouveau mettre sa patte dans la formation des Citizens. Après le départ de Gabriel Jesus, c'est Oleksandr Zinchenko qui va poser ses valises chez les Gunners. Pour combler le vide laissé par le latéral gauche ukrainien, City serait à la trousse de Marc Cucurella. Le coéquipier de Leandro Trossard à Brighton a laissé une bonne impression en Premier League lors de la saison précédente avec les Seagulls. Capable de jouer tant dans la défense que dans le milieu, l'international espagnol pourrait convenir au système de Pep Guardiola.

Cucurella de Brighton sera-t-il le successeur de Zinchenko parti à Arsenal ?, iStock
Cucurella de Brighton sera-t-il le successeur de Zinchenko parti à Arsenal ? © iStock

Des recrues ciclées, donc, pour une équipe qui ne pourra plus compter sur la star britannique Raheem Sterling. Le noyau des mancuniens reste néanmoins très large. Avec cet essaim de stars, l'objectif de Manchester City et de Kevin De Bruyne pour la saison prochaine ne sera autre que le sacre européen.

Par Christophe-Olivier NINOSLe Diable Rouge a récemment publié une photo d'équipe de sa première saison à Manchester City sur les réseaux sociaux. C'est le seul joueur, avec John Stones, depuis cette saison 2015/2016 qui demeure au service des Citizens. Avec une légende humoristique, "Last man or just getting older. Partof the furniture" (ndlr, Le dernier homme debout ou juste vieillissant). L'international belge affirme faire partie des meubles des champions de la Premier League.Avec les départs de Raheem Sterling (Chelsea) et de Fernandinho (Club Athletico Paranaense) cet été, Kevin De Bruyne dispose à présent du plus d'ancienneté dans le noyau de Pep Guardiola. Le Belge est arrivé en 2015 en provenance de Wolsfburg. Considéré comme flop au Chelsea de José Mourinho, l'international belge ne fait pas long feu dans le club londonien. En noir et blanc sur le cliché, les coéquipiers de De Bruyne qui font désormais partie du passé des mancuniens. Parmi eux certaines légendes du clubs telles que Vincent Kompany, David Silva, Sergio Aguero, Fernandinho ou encore Yaya Touré.Pour quelques détracteurs, City reste un club, racheté par des riches émiratis, qui désire détruire le sport avec son argent. Pourtant les Skyblues démontrent le contraire. Certes, le graal suprême qu'est la Ligue des Champions manque toujours au musée des trophées de City. Mais ces dernières années l'équipe de Pep Guardiola rafle les titres domestiques les uns après les autres. Quid de la saison prochaine ? Le trophée aux grandes oreilles est chaque année tant convoitée par Kevin De Bruyne et Manchester City. L'année passée leur parcours s'arrête en demi-finales. Le Real Madrid s'avère une nouvelle fois le talon d'Achille de City. Les Madrilènes avaient déjà éliminé l'équipe entraînée par Manuel Pellegrini en 2016. En 2021, le rêve s'estompe en finale, cette fois-ci contre le Chelsea FC de Thomas Tuchel.Le mercato estival bat son plein pour les Skyblues. Ces derniers n'attendent pas le début de la période des transferts pour annoncer leur premier grand coup. Au mois de mai, un certain Erling Haaland trouve un accord avec les mancuniens. Premier transfert conclu. Le Norvégien, désiré par la plupart des cadors de l'Europe, préfère porter les couleurs défendues par son paternel auparavant. Un vrai numéro neuf vient donc s'ajouter dans le roster de l'entraîneur espagnol.Juillet 2013: Fernandinho quitte le Shakhtar Donetsk pour rejoindre City. Le montant s'élève à 40 millions. Depuis, le Brésilien est devenu la colonne vertébrale du milieu des Citizens. Après neuf saisons, le médian quitte le club libre de transfert pour intégrer le noyau du club qui l'a formé, l'Athletico Paranaense. C'est donc au tour de Kalvin Phillips de prendre le relai au poste de milieu défensif. Le transfert du Britannique a coûté plus de 48 millions à Man. City. Ce dernier s'est démarqué ces deux dernières saisons sous les couleurs de Leeds United. Au point de s'accaparer également une place au sein des Three Lions... et de conquérir le coeur de Pep.Fournir de la concurrence, mais aussi permettre à Ederson de respirer. Voici les raisons du recrutement de Stefan Ortega. Le portier allemand évoluait à l'Arminia Bielefeld. La saison passée, seul Yann Sommer du Borussia Mönchengladbach a effectué plus d'arrêts qu'Ortega. City s'offre donc un remplaçant de luxe, puisque que l'Allemand, évalué à 5.4 millions par transfermarkt arrive gratuitement.Selon Fabrizio Romano, Mikel Arteta vient de nouveau mettre sa patte dans la formation des Citizens. Après le départ de Gabriel Jesus, c'est Oleksandr Zinchenko qui va poser ses valises chez les Gunners. Pour combler le vide laissé par le latéral gauche ukrainien, City serait à la trousse de Marc Cucurella. Le coéquipier de Leandro Trossard à Brighton a laissé une bonne impression en Premier League lors de la saison précédente avec les Seagulls. Capable de jouer tant dans la défense que dans le milieu, l'international espagnol pourrait convenir au système de Pep Guardiola.Des recrues ciclées, donc, pour une équipe qui ne pourra plus compter sur la star britannique Raheem Sterling. Le noyau des mancuniens reste néanmoins très large. Avec cet essaim de stars, l'objectif de Manchester City et de Kevin De Bruyne pour la saison prochaine ne sera autre que le sacre européen.