Vulnérable en défense et en manque d'efficacité offensive, Wolfsburg a tremblé jusqu'au bout pour signer sa 3e victoire du mois, après la Supercoupe contre le Bayern et le premier tour de la Coupe d'Allemagne. Les Loups n'ont pas su enchaîner sur un début de match tonitruant marqué de deux buts: Ivan Perisic (13e) et Das Bost (17e).

L'Eintracht a rapidement réduit la marque par Reinartz (19e) puis fièrement défendu ses chances jusqu'au coup de sifflet final. Max Kruse, transfuge de Mönchengladbach, a été l'un des plus en vue des vice-champions d'Allemagne, privés, il est vrai, du gardien Diego Benaglio, d'André Schurrle et du milieu défensif brésilien Luiz Gustavo.

De Bruyne est apparu moins constructif et moins inspiré, particulièrement en seconde période. Le Diable rouge a même été la cible de quelques coups sifflets, qui trouvaient sans doute leur origine dans son éventuel départ en direction de Manchester City.

Vulnérable en défense et en manque d'efficacité offensive, Wolfsburg a tremblé jusqu'au bout pour signer sa 3e victoire du mois, après la Supercoupe contre le Bayern et le premier tour de la Coupe d'Allemagne. Les Loups n'ont pas su enchaîner sur un début de match tonitruant marqué de deux buts: Ivan Perisic (13e) et Das Bost (17e). L'Eintracht a rapidement réduit la marque par Reinartz (19e) puis fièrement défendu ses chances jusqu'au coup de sifflet final. Max Kruse, transfuge de Mönchengladbach, a été l'un des plus en vue des vice-champions d'Allemagne, privés, il est vrai, du gardien Diego Benaglio, d'André Schurrle et du milieu défensif brésilien Luiz Gustavo. De Bruyne est apparu moins constructif et moins inspiré, particulièrement en seconde période. Le Diable rouge a même été la cible de quelques coups sifflets, qui trouvaient sans doute leur origine dans son éventuel départ en direction de Manchester City.