En début de saison, le Real Madrid de Zinédine Zidane a suscité maintes questions. Son principal transfert, Eden Hazard, n'a pas été en mesure de lever les doutes d'emblée et les autres nouveaux étaient encore trop verts pour placer leur sceau sur l'équipe. Le nouveau Real ressemblait donc beaucoup à l'ancien. L'équipe a eu du mal à trouver son rythme de croisière. Le revirement s'est produit suite à sa défaite à Majorque à la mi-octobre (1-0). Depuis, les troupes de Zizou n'ont plus perdu aucun match, elles ont gagné, aux points, le Clasico au Camp Nou (0-0) et ont adjoint la Supercoupe d'Espagne à leur vitrine.

Cette équipe, qui progresse de manière linéaire, a un facteur constant : Karim Benzema. L'avant français de 32 ans est impliqué dans la moitié des buts du Real, cette saison. Il le doit à son entente avec Eden Hazard. Les deux hommes se trouvent les yeux fermés. La blessure de notre compatriote est d'ailleurs bien ennuyeuse pour l'avant, qui trouve moins aisément le chemin des filets depuis. Récemment, Hazard n'a pas ménagé ses compliments à son coéquipier : "Je viens de jouer trois ou quatre mois avec lui et je pense qu'il est le meilleur attaquant du monde. En plus, il permet aux autres de mieux jouer." Est-ce excessif? Permettez-nous d'en juger sur base de quelques chiffres.

C'est que Benzema, qui en est à sa onzième saison dans la capitale ibérique, présente de brillantes statistiques. Durant ses dix premières saisons au Real, il a été l'auteur de 22 buts et 11 assists par exercice, toutes compétitions confondues. ce sont là des chiffres impressionnants pour l'avant d'un grand club mais ils ont été longtemps éclipsés par la présence d'un certain Cristiano Ronaldo. Benzema est quatrième du classement des meilleurs buteurs de tous les temps de C1/CL mais avec 64 buts, il n'atteint pas la moitié de la production du premier, Cristiano (129 goals). La régularité de Benzema est tout aussi imposante : en dix ans, il a disputé en moyenne 46 matches par saison. Beaucoup de joueurs signeraient des deux mains pour atteindre cette moyenne.

Benzema a vu défiler des grands noms : le 29 août 2009, lors de son premier match officiel pour le Real, contre le Deportivo La Corogne (victoire 3-2, un assist de Benzema), il jouait encore aux côtés de Raul en pointe. Le Real alignait aussi Kaká, Iker Casillas, Xabi Alonso, Royston Drenthe, Guti, Gonzalo Higuain... Benzema leur a survécu. Après Sergio Ramos et Marcelo, c'est lui qui présente les plus longs états de service au Real. En 2009, Florentino Pérez a donc effectué un bon investissement en versant 35 millions à l'Olympique Lyon pour le Français d'origine algérienne. Il ne faut donc pas s'étonner qu'en fin d'année, son contrat ait été prolongé d'une saison, jusqu'au 30 juin 2022.

En début de saison, le Real Madrid de Zinédine Zidane a suscité maintes questions. Son principal transfert, Eden Hazard, n'a pas été en mesure de lever les doutes d'emblée et les autres nouveaux étaient encore trop verts pour placer leur sceau sur l'équipe. Le nouveau Real ressemblait donc beaucoup à l'ancien. L'équipe a eu du mal à trouver son rythme de croisière. Le revirement s'est produit suite à sa défaite à Majorque à la mi-octobre (1-0). Depuis, les troupes de Zizou n'ont plus perdu aucun match, elles ont gagné, aux points, le Clasico au Camp Nou (0-0) et ont adjoint la Supercoupe d'Espagne à leur vitrine. Cette équipe, qui progresse de manière linéaire, a un facteur constant : Karim Benzema. L'avant français de 32 ans est impliqué dans la moitié des buts du Real, cette saison. Il le doit à son entente avec Eden Hazard. Les deux hommes se trouvent les yeux fermés. La blessure de notre compatriote est d'ailleurs bien ennuyeuse pour l'avant, qui trouve moins aisément le chemin des filets depuis. Récemment, Hazard n'a pas ménagé ses compliments à son coéquipier : "Je viens de jouer trois ou quatre mois avec lui et je pense qu'il est le meilleur attaquant du monde. En plus, il permet aux autres de mieux jouer." Est-ce excessif? Permettez-nous d'en juger sur base de quelques chiffres. C'est que Benzema, qui en est à sa onzième saison dans la capitale ibérique, présente de brillantes statistiques. Durant ses dix premières saisons au Real, il a été l'auteur de 22 buts et 11 assists par exercice, toutes compétitions confondues. ce sont là des chiffres impressionnants pour l'avant d'un grand club mais ils ont été longtemps éclipsés par la présence d'un certain Cristiano Ronaldo. Benzema est quatrième du classement des meilleurs buteurs de tous les temps de C1/CL mais avec 64 buts, il n'atteint pas la moitié de la production du premier, Cristiano (129 goals). La régularité de Benzema est tout aussi imposante : en dix ans, il a disputé en moyenne 46 matches par saison. Beaucoup de joueurs signeraient des deux mains pour atteindre cette moyenne.Benzema a vu défiler des grands noms : le 29 août 2009, lors de son premier match officiel pour le Real, contre le Deportivo La Corogne (victoire 3-2, un assist de Benzema), il jouait encore aux côtés de Raul en pointe. Le Real alignait aussi Kaká, Iker Casillas, Xabi Alonso, Royston Drenthe, Guti, Gonzalo Higuain... Benzema leur a survécu. Après Sergio Ramos et Marcelo, c'est lui qui présente les plus longs états de service au Real. En 2009, Florentino Pérez a donc effectué un bon investissement en versant 35 millions à l'Olympique Lyon pour le Français d'origine algérienne. Il ne faut donc pas s'étonner qu'en fin d'année, son contrat ait été prolongé d'une saison, jusqu'au 30 juin 2022.