Khalida Popal, fondatrice et ancienne capitaine de l'équipe nationale afghane, a dû quitter son pays il y a près de dix ans. Réfugiée au Danemark, elle s'est d'abord servie du football "pour parvenir elle-même et aider les autres femmes à surmonter le stress, les traumatismes et la dépression et à retrouver de l'espoir et de la joie". Fondatrice de l'organisation 'Girl Power', elle s'est montrée très active en 2021 depuis les troubles en Afghanistan, ne cessant de se battre pour faire sortir ses équipières du pays et leur trouver un point de chute.

Mata, 33 ans et joueur de Manchester United, est l'un des joueurs les plus impliqués socialement. C'est pour son mouvement caritatif 'Common Goal', lancé en 2017, que l'élégant milieu offensif a été récompensé. Mata a incité joueurs, entraîneurs et dirigeants à reverser 1 pour cent de leur salaire à 'Common Goal', association qui lutte contre l'inégalité des genres, promouvoir l'inclusion et offrir davantage de possibilités aux enfants défavorisés.

La DFB, la plus grande association sportive du monde, propose, elle, de nombreuses actions aux effets positifs sur la société. Elle développe depuis quelques années un programme qui soutient les réfugiés et gère une initiative visant à permettre d'acquérir des qualifications et à intégrer des personnes de différents horizons dans ses programmes d'administration et de bénévolat. Début 2021, elle a mis en place un vaste plan d'action consistant à accroître la visibilité des communautés LGBTIQ+ dans le sport, à développer et à partager des bonnes pratiques dans le football, et à collaborer étroitement avec toutes les parties prenantes pour parvenir à des pratiques plus inclusives dans le sport.

Khalida Popal, fondatrice et ancienne capitaine de l'équipe nationale afghane, a dû quitter son pays il y a près de dix ans. Réfugiée au Danemark, elle s'est d'abord servie du football "pour parvenir elle-même et aider les autres femmes à surmonter le stress, les traumatismes et la dépression et à retrouver de l'espoir et de la joie". Fondatrice de l'organisation 'Girl Power', elle s'est montrée très active en 2021 depuis les troubles en Afghanistan, ne cessant de se battre pour faire sortir ses équipières du pays et leur trouver un point de chute. Mata, 33 ans et joueur de Manchester United, est l'un des joueurs les plus impliqués socialement. C'est pour son mouvement caritatif 'Common Goal', lancé en 2017, que l'élégant milieu offensif a été récompensé. Mata a incité joueurs, entraîneurs et dirigeants à reverser 1 pour cent de leur salaire à 'Common Goal', association qui lutte contre l'inégalité des genres, promouvoir l'inclusion et offrir davantage de possibilités aux enfants défavorisés.La DFB, la plus grande association sportive du monde, propose, elle, de nombreuses actions aux effets positifs sur la société. Elle développe depuis quelques années un programme qui soutient les réfugiés et gère une initiative visant à permettre d'acquérir des qualifications et à intégrer des personnes de différents horizons dans ses programmes d'administration et de bénévolat. Début 2021, elle a mis en place un vaste plan d'action consistant à accroître la visibilité des communautés LGBTIQ+ dans le sport, à développer et à partager des bonnes pratiques dans le football, et à collaborer étroitement avec toutes les parties prenantes pour parvenir à des pratiques plus inclusives dans le sport.