C'est la première fois qu'un Belge figurera au palmarès de ce trophée qui récompense une personnalité du football pour l'ensemble de sa carrière.

L'ancien gardien des Diables Rouges (64 capes) aura disputé deux Coupes du monde en 1982 en Espagne et en 1986 au Mexique où la Belgique avait pris la 4e place, et fut considéré alors par beaucoup comme le meilleur gardien du monde.

Il aura partagé sa carrière principalement entre Beveren, où il a été formé, et le Bayern Munich à partir de 1982, avec lequel il fut trois fois champion d'Allemagne (1984, 1985, 1986) et vainqueur de deux Coupes d'Allemagne (1984, 1986).

Il fut Soulier d'Or en 1978 disputant également deux phases finales de l'Euro avec la Belgique en 1980 en Italie où les Diables avaient été battus par l'Allemagne de Horst Hrubesch en finale (2-1), et en 1984 en France.

Le 11 octobre à Monaco, Jean-Marie Pfaff, 60 ans, recevra des mains de Pelé le Golden Foot Legend Award et laissera ensuite ses empreintes sur la promenade des Champions de Monaco.

C'est la première fois qu'un Belge figurera au palmarès de ce trophée qui récompense une personnalité du football pour l'ensemble de sa carrière.L'ancien gardien des Diables Rouges (64 capes) aura disputé deux Coupes du monde en 1982 en Espagne et en 1986 au Mexique où la Belgique avait pris la 4e place, et fut considéré alors par beaucoup comme le meilleur gardien du monde.Il aura partagé sa carrière principalement entre Beveren, où il a été formé, et le Bayern Munich à partir de 1982, avec lequel il fut trois fois champion d'Allemagne (1984, 1985, 1986) et vainqueur de deux Coupes d'Allemagne (1984, 1986).Il fut Soulier d'Or en 1978 disputant également deux phases finales de l'Euro avec la Belgique en 1980 en Italie où les Diables avaient été battus par l'Allemagne de Horst Hrubesch en finale (2-1), et en 1984 en France.Le 11 octobre à Monaco, Jean-Marie Pfaff, 60 ans, recevra des mains de Pelé le Golden Foot Legend Award et laissera ensuite ses empreintes sur la promenade des Champions de Monaco.