...

Si vous ne le connaissiez pas encore, ça ne va plus durer. Le moins que l'on puisse dire, c'est que Jamal Musiala a du football dans les pieds, beaucoup de football dans les pieds. Après la victoire finale en Ligue des Champions la saison dernière, Hans-Dieter Flick, le coach munichois, a continué à faire confiance à une équipe construite sur quelques bases fondamentales : Robert Lewandowski et Thomas Müller sur le front de l'attaque, Joshua Kimmich et David Alaba comme patrons du secteur défensif et la jeunesse et la vivacité de Serge Gnabry, Kingsley Coman ou encore Alphonso Davies. En Europe, rares sont les équipes qui peuvent faire mal au Bayern. Mais attention, le team munichois prend tout doucement de l'âge. Lewandowski et Müller ont tous passé le cap de la trentaine, tout comme Jérôme Boateng. D'ici quelques années, les Allemands devront se réinventer. Et c'est là qu'un joueur du profil de Jamal Musiala entre en scène. Le droitier fait d'ores et déjà partie de l'histoire. Du haut de ses 17 ans, il a déjà fait tomber quelques records. C'est en 2020 que le jeune adolescent a fait irruption pour la première fois sur les pelouses du monde professionnel. C'était le 20 juin lors d'un match face à Fribourg. Ce jour-là, il bat le record du plus jeune joueur à jouer pour le Bayern en Bundesliga, à seulement 17 ans et 115 jours. Avec le Néerlandais, Joshua Zirkzee, qui a fait ses premières apparitions l'année dernière, il semble que Musiala fasse partie intégrante du projet à long terme du club bavarois. Le milieu offensif a été recruté par le Bayern alors qu'il n'avait que seize ans. Auparavant à Chelsea, il a été surclassé dès son plus jeune âge : un bon indicateur de son grand talent. Mais Hansi Flick prend son temps pour faire éclore sa pépite. Pour le moment, le joueur formé également en partie à Southampton n'a que 21% de temps de jeu. Il n'a encore jamais disputé l'intégralité d'une rencontre. Mais il peut déjà se targuer d'avoir inscrit quatre buts dans sa jeune carrière. Son premier, face à Schalke 04 lors de la première journée (8-0), a même fait de lui le plus jeune buteur en Bundesliga. Le paradoxe pour un jeune joueur évoluant dans un contexte aussi concurrentiel que celui du Bayern est qu'il est peut-être plus facile de marquer des buts au sein d'une équipe qui crée autant d'occasions, mais qu'il est aussi très compliqué de s'y faire une place. Et c'est peut-être ça, la plus grande réussite du joueur né à Stuttgart. Au-delà de son talent incontestable, il demeure imperturbable sous la pression adverse, tandis que sa faculté de harcèlement de l'adversaire a souvent été mise en avant par ses entraîneurs chez les jeunes. "Avant un match, le garçon est très froid. Si vous lui parlez, il semble concentré, calme et réservé", explique Sebastian Hoeness, coach de l'équipe réserve du Bayern. Chez les pros, Flick ne recherche que la perfection : avec un tel profil, ça ne pouvait que matcher. Né d'un père nigérian et d'une mère allemande, Musiala était éligible pour trois nations différentes. Il a déjà représenté à la fois l'Allemagne et l'Angleterre, où il a déménagé à huit ans en raison des études de sa mère. Dernièrement, il a disputé un match avec l'équipe U21 anglaise face à Andorre. La lutte entre les deux fédérations faisait rage depuis quelques mois (le Nigeria étant un peu à la traine). La fédération anglaise semblait avoir pris l'avantage avec cette sélection, mais il n'en est finalement rien : le joueur a opté pour la Mannschaft. Et l'Allemagne de récupérer l'un des plus grands talents de sa génération. Un de plus... Par Arthur Gosset