Le promu de Pescara a fait les frais de la course au titre. Ecrasé 6-1 par la Juventus le 10 novembre, Pescara a subi la loi du Napoli et de ses stars, Marek Hamsik et Edinson Cavani, auteur d'un doublé, comme Gökhan Inler.

Si Naples s'accroche à la deuxième place, à 2 points de la Juve, Pescara, qui reste dernier avec cette quatrième défaite de rang, a seulement réduit la marque à 2-1 par l'Islandais Birkir Bjarnason (18), qui a inscrit son premier but en Italie. L'an passé en Serie B, sous la direction de Zdenek Zeman, c'est le Delfino qui passait ce genre de raclée (90 buts sur la saison).

Avec ce succès, Naples s'affirme comme le rival le plus coriace de la Juve et s'apprête à défier l'Inter. Attention, la défense "nerazzurra" ne sera pas aussi complaisante que celle de Pescara... Cavani (10 buts) est deuxième du classement des buteurs derrière le prodige Stephan El Shaarawy (12 buts), auteur également d'un doublé vendredi avec l'AC Milan à Catane (3-1).

L'Inter souffre encore

L'Inter doit sa place sur le podium à un but contre son camp du Palermitain Santiago Garcia sur un centre de Coutinho à un quart d'heure de la fin du match. Auparavant, l'équipe d'Andrea Stramaccioni avait buté comme une bête aveugle sur le mur sicilien. Il s'agit de la première victoire de l'Inter depuis un mois et son brillant succès chez la Juve (3-1).

Le buteur Diego Milito est fatigué, et l'absence de la fantaisie d'Antonio Cassano, qui purgeait son deuxième match de suspension, a pesé sur la créativité de l'Inter. Le club regrette peut-être de se passer volontairement de Wesley Sneijder, qui refuse de baisser son salaire.

Retours gagnants

Deux joueurs se sont rappelés au bon souvenir de leurs anciens tifosi. Mattia Destro a réussi un doublé pour l'AS Rome à Sienne (3-1), le club où il a mûri l'an dernier. Grâce à ses troisième et quatrième buts de la saison, Destro maintient la Roma dans le sillage des leaders, à 9 points de la Juve mais à trois longueurs de la rivale honnie, la Lazio, qui a battu Parme grâce notamment au neuvième but de Miroslav Klose.

Alberto Paloschi a fait mieux. Pas conservé par le Genoa, il a signé un triplé sous les couleurs du Chievo Vérone et infligé aux Génois (4-2), devant leur public, leur septième défaite en huit matches ! Le Chievo s'éloigne de la zone de relégation et y plonge son adversaire du jour.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le promu de Pescara a fait les frais de la course au titre. Ecrasé 6-1 par la Juventus le 10 novembre, Pescara a subi la loi du Napoli et de ses stars, Marek Hamsik et Edinson Cavani, auteur d'un doublé, comme Gökhan Inler. Si Naples s'accroche à la deuxième place, à 2 points de la Juve, Pescara, qui reste dernier avec cette quatrième défaite de rang, a seulement réduit la marque à 2-1 par l'Islandais Birkir Bjarnason (18), qui a inscrit son premier but en Italie. L'an passé en Serie B, sous la direction de Zdenek Zeman, c'est le Delfino qui passait ce genre de raclée (90 buts sur la saison). Avec ce succès, Naples s'affirme comme le rival le plus coriace de la Juve et s'apprête à défier l'Inter. Attention, la défense "nerazzurra" ne sera pas aussi complaisante que celle de Pescara... Cavani (10 buts) est deuxième du classement des buteurs derrière le prodige Stephan El Shaarawy (12 buts), auteur également d'un doublé vendredi avec l'AC Milan à Catane (3-1). L'Inter souffre encore L'Inter doit sa place sur le podium à un but contre son camp du Palermitain Santiago Garcia sur un centre de Coutinho à un quart d'heure de la fin du match. Auparavant, l'équipe d'Andrea Stramaccioni avait buté comme une bête aveugle sur le mur sicilien. Il s'agit de la première victoire de l'Inter depuis un mois et son brillant succès chez la Juve (3-1). Le buteur Diego Milito est fatigué, et l'absence de la fantaisie d'Antonio Cassano, qui purgeait son deuxième match de suspension, a pesé sur la créativité de l'Inter. Le club regrette peut-être de se passer volontairement de Wesley Sneijder, qui refuse de baisser son salaire. Retours gagnants Deux joueurs se sont rappelés au bon souvenir de leurs anciens tifosi. Mattia Destro a réussi un doublé pour l'AS Rome à Sienne (3-1), le club où il a mûri l'an dernier. Grâce à ses troisième et quatrième buts de la saison, Destro maintient la Roma dans le sillage des leaders, à 9 points de la Juve mais à trois longueurs de la rivale honnie, la Lazio, qui a battu Parme grâce notamment au neuvième but de Miroslav Klose. Alberto Paloschi a fait mieux. Pas conservé par le Genoa, il a signé un triplé sous les couleurs du Chievo Vérone et infligé aux Génois (4-2), devant leur public, leur septième défaite en huit matches ! Le Chievo s'éloigne de la zone de relégation et y plonge son adversaire du jour. Sportfootmagazine.be, avec Belga