Ranocchia paie un temps de jeu trop maigre à l'Inter Milan tandis que Destro paie son inexpérience (aucune sélection). Domenico Criscito (Zenit Saint-Pétersbourg/RUS) avait renoncé lui lundi matin, préférant se consacrer à "clarifier sa situation". Il avait été réveillé par la police pour être entendu comme témoin assisté dans le scandale des matches truquées par des parieurs.

Cesare Prandelli a en revanche choisi de conserver dans ses 23 le défenseur Leonardo Bonucci, qui est pourtant lui aussi dans le collimateur du parquet de Cremone. Selon l'agence de presse italienne ANSA, le joueur de la Juventus est suspecté de tremper également dans le scandale des matches truqués, mais les accusations ne seraient cependant pas aussi graves que celles pesant sur défenseur du Zenit.

Autour de ses vedettes, le gardien Gianluigi Buffon, le milieu Andrea Pirlo (tous deux de la Juventus Turin) et les attaquants Antonio Cassano (AC Milan) et Mario Balotelli (Manchester City/Ang) Prandelli a tout de même finalement retenu dans sa liste quelques joueurs sans grande expérience.

Angelo Ogbonna (2 sélections) joue au Torino, et a évolué toute la saison en deuxième division italienne (Serie B). Emanuele Giaccherini (aucune sélection) n'a que peu joué avec la Juventus Turin cette saison, et l'attaquant Fabio Borini (AS Rome) ne compte qu'une sélection avec les A.

A l'Euro, l'Italie jouera dans le groupe C composé de l'Espagne, l'Eire et la Croatie.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le groupe de 23 joueurs italiens :

Gardiens : Gianluigi Buffon (Juventus), Salvatore Sirigu (Paris SG/Fra), Morgan De Sanctis (Naples).

Défenseurs : Cristian Maggio (Naples), Ignazio Abate (AC Milan), Federico Balzaretti (Palerme), Leonardo Bonucci (Juventus), Andrea Barzagli (Juventus), Giorgio Chiellini (Juventus), Angelo Ogbonna (Torino).

Milieux de terrain : Andrea Pirlo (Juventus), Claudio Marchisio (Juventus), Emanuele Giaccherini (Juventus), Daniele De Rossi (AS Rome), Thiago Motta (Paris SG/Fra), Antonio Nocerino (AC Milan), Riccardo Montolivo (Fiorentina/transféré à l'AC Milan), Alessandro Diamanti (Bologne).

Attaquants : Antonio Cassano (AC Milan), Mario Balotelli (Manchester City/ENG), Sebastian Giovinco (Parme), Antonio Di Natale (Udinese), Fabio Borini (AS Rome).

Ranocchia paie un temps de jeu trop maigre à l'Inter Milan tandis que Destro paie son inexpérience (aucune sélection). Domenico Criscito (Zenit Saint-Pétersbourg/RUS) avait renoncé lui lundi matin, préférant se consacrer à "clarifier sa situation". Il avait été réveillé par la police pour être entendu comme témoin assisté dans le scandale des matches truquées par des parieurs. Cesare Prandelli a en revanche choisi de conserver dans ses 23 le défenseur Leonardo Bonucci, qui est pourtant lui aussi dans le collimateur du parquet de Cremone. Selon l'agence de presse italienne ANSA, le joueur de la Juventus est suspecté de tremper également dans le scandale des matches truqués, mais les accusations ne seraient cependant pas aussi graves que celles pesant sur défenseur du Zenit. Autour de ses vedettes, le gardien Gianluigi Buffon, le milieu Andrea Pirlo (tous deux de la Juventus Turin) et les attaquants Antonio Cassano (AC Milan) et Mario Balotelli (Manchester City/Ang) Prandelli a tout de même finalement retenu dans sa liste quelques joueurs sans grande expérience. Angelo Ogbonna (2 sélections) joue au Torino, et a évolué toute la saison en deuxième division italienne (Serie B). Emanuele Giaccherini (aucune sélection) n'a que peu joué avec la Juventus Turin cette saison, et l'attaquant Fabio Borini (AS Rome) ne compte qu'une sélection avec les A. A l'Euro, l'Italie jouera dans le groupe C composé de l'Espagne, l'Eire et la Croatie. Sportfootmagazine.be, avec Belga