"L'injustice!", "La honte!", "On a été cassés par l'arbitre de manière honteuse", lit-on à la une des quotidiens croates qui dénoncent de concert un "penalty inventé". L'arbitre japonais a accordé un penalty au Brésil pour une faute quasi-inexistante sur Fred. Le score était alors de 1-1. Neymar a transformé (2-1), avant que le Brésil ne marque un dernier but anecdotique, pour un score final de 3-1.

"Le Japonais a enfoncé le sabre dans le coeur croate", peste le quotidien Jutarnji List, ajoutant qu'il s'agissait d'"un vol et d'une erreur incroyable et inexcusable". "Peut-être il aurait fallu féliciter les Brésiliens à la 70e minute du match pour leur sixième titre mondial!", ajoute ironiquement le journal.

"Neymar et le Japonais Nishimura ont brisé le grand rêve de la Croatie", commente pour sa part le quotidien sportif Sportske Novosti.

"La Croatie a très bien commencé le match dans l'Arena Corinthians après le but de Marcelo contre son camp. Mais le Brésil s'est réveillé et a changé le cours du match avec l'aide de l'arbitre", affirme le quotidien. Le journal loue un jeu "solide" de l'équipe de Niko Kovac qui "a montré qu'on pouvait compter sur elle dans ce tournoi".

Pour Vecernji List, "après cette défaite, c'est la fierté qui reste intacte".