Grâce à son 2-1 en huitièmes de finale, la Belgique a obtenu son ticket pour ,au moins, une petite semaine supplémentaire sur le sol brésilien. En cas de défaite, les joueurs belges auraient déjà dû prendre un avion vers la Belgique dans la nuit de mercredi à jeudi."J'ai dit à mes joueurs que notre vol vers Bruxelles était prêt à partir à 00H45, mais qu'il y en avait aussi un autre qui pouvait partir vers Brasilia. Les joueurs ont choisi et ils veulent aller à Brasilia", a expliqué Marc Wilmots.

Van Buyten: "Un combat physique"

Toujours bien placé dans l'axe de la défense et dominant dans tous les duels aériens, Daniel Van Buyten a été à nouveau irréprochable, mardi en huitièmes de finale du Mondial contre les Etats-Unis (2-1 après prolongations). Le défenseur du Bayern s'attendait à ce style de match contre les Américains. "On savait que ce serait difficile, comme dans tous les autres huitièmes de finale d'ailleurs", a expliqué Van Buyten devant les caméras des télévisions belges. "Toutes les équipes se sont déchirées à ce stade de la compétition. Les décisions se sont toujours faites qu'en prolongations ou lors des dernières minutes du temps réglementaires. On savait aussi que ce serait un combat physique contre les hommes de Klinsmann, qui apprécie cet aspect du jeu. Mais on aurait dû tuer le match plus tôt. Maintenant notre objectif c'est les demis. L'Argentine? Une des meilleurs équipes du monde, mais on va essayer de passer..."

Romelu Lukaku: "une petite fête et ensuite on se concentre sur l'Argentine"

On a assisté à la renaissance de Romelu Lukaku, décisif en prolongations contre les Etats-Unis en 1/8-èmes de finale du mondial-2014 de football, mardi à l'Arena Fonte Nova de Salvador de Bahia. "Mais je ne suis pas pour autant le héros de la nation", a-t-il déclaré après le match. "Des héros il y en a 23 héros ce soir. Depuis le début de cette Coupe du monde, beaucoup de joueurs ont pu faire la différence, je suis simplement heureux que ce soit enfin mon tour." "C'était sans doute notre meilleur match", a poursuivi l'ex-anderlechtois. "On a su se créer beaucoup d'occasions. Physiquement, on a été présent. Ce match est vraiment prometteur pour la suite. On va un peu fêter la victoire mais ensuite on se concentre sur l'Argentine", conclut l'auteur du deuxième but, passeur sur le premier...

Les Diables Rouges affronteront samedi, à 18H00 heure belge, l'Argentine en quarts de finale dans la ville de Brasilia. S'ils remportent ce match, ils se retrouveront en demi-finale face aux Pays-Bas ou au Costa Rica.

Grâce à son 2-1 en huitièmes de finale, la Belgique a obtenu son ticket pour ,au moins, une petite semaine supplémentaire sur le sol brésilien. En cas de défaite, les joueurs belges auraient déjà dû prendre un avion vers la Belgique dans la nuit de mercredi à jeudi."J'ai dit à mes joueurs que notre vol vers Bruxelles était prêt à partir à 00H45, mais qu'il y en avait aussi un autre qui pouvait partir vers Brasilia. Les joueurs ont choisi et ils veulent aller à Brasilia", a expliqué Marc Wilmots. Van Buyten: "Un combat physique" Toujours bien placé dans l'axe de la défense et dominant dans tous les duels aériens, Daniel Van Buyten a été à nouveau irréprochable, mardi en huitièmes de finale du Mondial contre les Etats-Unis (2-1 après prolongations). Le défenseur du Bayern s'attendait à ce style de match contre les Américains. "On savait que ce serait difficile, comme dans tous les autres huitièmes de finale d'ailleurs", a expliqué Van Buyten devant les caméras des télévisions belges. "Toutes les équipes se sont déchirées à ce stade de la compétition. Les décisions se sont toujours faites qu'en prolongations ou lors des dernières minutes du temps réglementaires. On savait aussi que ce serait un combat physique contre les hommes de Klinsmann, qui apprécie cet aspect du jeu. Mais on aurait dû tuer le match plus tôt. Maintenant notre objectif c'est les demis. L'Argentine? Une des meilleurs équipes du monde, mais on va essayer de passer..." Romelu Lukaku: "une petite fête et ensuite on se concentre sur l'Argentine" On a assisté à la renaissance de Romelu Lukaku, décisif en prolongations contre les Etats-Unis en 1/8-èmes de finale du mondial-2014 de football, mardi à l'Arena Fonte Nova de Salvador de Bahia. "Mais je ne suis pas pour autant le héros de la nation", a-t-il déclaré après le match. "Des héros il y en a 23 héros ce soir. Depuis le début de cette Coupe du monde, beaucoup de joueurs ont pu faire la différence, je suis simplement heureux que ce soit enfin mon tour." "C'était sans doute notre meilleur match", a poursuivi l'ex-anderlechtois. "On a su se créer beaucoup d'occasions. Physiquement, on a été présent. Ce match est vraiment prometteur pour la suite. On va un peu fêter la victoire mais ensuite on se concentre sur l'Argentine", conclut l'auteur du deuxième but, passeur sur le premier... Les Diables Rouges affronteront samedi, à 18H00 heure belge, l'Argentine en quarts de finale dans la ville de Brasilia. S'ils remportent ce match, ils se retrouveront en demi-finale face aux Pays-Bas ou au Costa Rica.