"Je suis absolument convaincu qu'il va être à la hauteur. Il n'est pas inquiet et cela n'affecte pas non plus sa manière de jouer", a déclaré le sélectionneur Fernando Santos au site de l'organisateur de l'Euro-2016, UEFA.com. "Je suis certain qu'il va livrer un bon match et marquer. Ce n'est pas la première fois qu'il reste deux ou trois rencontres sans marquer avant de retrouver le chemin des filets. C'est ce qui va arriver", a-t-il assuré, soutenant, comme ses partenaires et les médias portugais, son joueur vedette, qui a ravi à Figo le record du nombre de sélections (128) lors du dernier match contre l'Autriche.

Il y a quatre ans, Cristiano, 31 ans, s'était retrouvé dans la même situation.

Toutefois, il avait réagi contre les Pays-Bas lors du dernier match de poule en inscrivant les deux buts de la victoire de son équipe (2-1) finalement éliminée en demi-finale par l'Espagne, vainqueur du trophée.

Ainsi, cette rencontre face à la Hongrie est peut-être la dernière occasion pour CR7, en quête d'un 59e but en équipe nationale, d'être buteur dans chacun des quatre Euros qu'il aura disputés.

Car, pour l'heure, le Portugal, dans un groupe présenté comme abordable et présent dans le dernier carré lors de trois des quatre dernières éditions, ne compte que deux points en deux rencontres et sa qualification est clairement en jeu.

Collectif insuffisant

Et la sélection de Fernando Santos reste dépendante de sa star, qui a vécu un printemps compliqué par une blessure à une cuisse, mais a tout de même inscrit 51 buts, en 48 matches, cette saison avec le Real Madrid. A l'Euro Ronaldo totalise 40% des tirs de son équipe, dont dix pour chacun des deux matches face à l'Islande (1-1) et l'Autriche (0-0). Lors de cette dernière rencontre, il a même manqué un penalty.

Les Portugais ne sont pas à la hauteur de leur supposé potentiel offensif: ils n'avaient déjà affiché qu'une moyenne de 1,17 but par match en qualifications et n'ont encore cadré que 17 de leurs 50 tentatives depuis le début du tournoi (1 but). Sans compter l'inefficacité de Ronaldo sur coup franc dans les grandes compétitions (0 but en 36 tentatives) depuis ses débuts en sélection.

Pour autant, cette charge qui lui incombe ou qu'il s'est octroyée, ne semble pas remise en cause bien qu'il n'ait transformé que deux coups francs lors de ses 85 dernières tentatives avec le Real Madrid ou en sélection soit un taux de réussite de 2,85%.

De leur côté, Ricardo Quaresma (32 ans) ou Nani (29 ans) illustrent les insuffisances des autres individualités de l'équipe, qui ont pour certaines dépassé la trentaine (Ricardo Carvalho, Pepe). Et la valeur du collectif ne compense pas ses défaillances.

De son côté, la Hongrie n'a besoin que d'un point pour assurer sa place en 8e de finale.

"Je suis absolument convaincu qu'il va être à la hauteur. Il n'est pas inquiet et cela n'affecte pas non plus sa manière de jouer", a déclaré le sélectionneur Fernando Santos au site de l'organisateur de l'Euro-2016, UEFA.com. "Je suis certain qu'il va livrer un bon match et marquer. Ce n'est pas la première fois qu'il reste deux ou trois rencontres sans marquer avant de retrouver le chemin des filets. C'est ce qui va arriver", a-t-il assuré, soutenant, comme ses partenaires et les médias portugais, son joueur vedette, qui a ravi à Figo le record du nombre de sélections (128) lors du dernier match contre l'Autriche.Il y a quatre ans, Cristiano, 31 ans, s'était retrouvé dans la même situation.Toutefois, il avait réagi contre les Pays-Bas lors du dernier match de poule en inscrivant les deux buts de la victoire de son équipe (2-1) finalement éliminée en demi-finale par l'Espagne, vainqueur du trophée.Ainsi, cette rencontre face à la Hongrie est peut-être la dernière occasion pour CR7, en quête d'un 59e but en équipe nationale, d'être buteur dans chacun des quatre Euros qu'il aura disputés.Car, pour l'heure, le Portugal, dans un groupe présenté comme abordable et présent dans le dernier carré lors de trois des quatre dernières éditions, ne compte que deux points en deux rencontres et sa qualification est clairement en jeu.Collectif insuffisant Et la sélection de Fernando Santos reste dépendante de sa star, qui a vécu un printemps compliqué par une blessure à une cuisse, mais a tout de même inscrit 51 buts, en 48 matches, cette saison avec le Real Madrid. A l'Euro Ronaldo totalise 40% des tirs de son équipe, dont dix pour chacun des deux matches face à l'Islande (1-1) et l'Autriche (0-0). Lors de cette dernière rencontre, il a même manqué un penalty.Les Portugais ne sont pas à la hauteur de leur supposé potentiel offensif: ils n'avaient déjà affiché qu'une moyenne de 1,17 but par match en qualifications et n'ont encore cadré que 17 de leurs 50 tentatives depuis le début du tournoi (1 but). Sans compter l'inefficacité de Ronaldo sur coup franc dans les grandes compétitions (0 but en 36 tentatives) depuis ses débuts en sélection.Pour autant, cette charge qui lui incombe ou qu'il s'est octroyée, ne semble pas remise en cause bien qu'il n'ait transformé que deux coups francs lors de ses 85 dernières tentatives avec le Real Madrid ou en sélection soit un taux de réussite de 2,85%.De leur côté, Ricardo Quaresma (32 ans) ou Nani (29 ans) illustrent les insuffisances des autres individualités de l'équipe, qui ont pour certaines dépassé la trentaine (Ricardo Carvalho, Pepe). Et la valeur du collectif ne compense pas ses défaillances.De son côté, la Hongrie n'a besoin que d'un point pour assurer sa place en 8e de finale.