Hamrén "heureux de la performance des siens" et Martinez loue la mentalité des Diables

12/09/18 à 07:53 - Mise à jour à 07:53

Source: Belga

Erik Hamrén connait un début de parcours compliqué à la tête de l'équipe nationale islandaise. Le Suédois, arrivé cet été, a enregistré mardi contre la Belgique (0-3) une seconde défaite de rang sans marquer le moindre but après la débâcle en Suisse samedi dernier (0-6).

Hamrén "heureux de la performance des siens" et Martinez loue la mentalité des Diables

Erik Hamren, le coach de l'équipe islandaise. © AFP

"Malgré la défaite, je suis heureux de la manière dont avons joué en équipe contre la Belgique", a-t-il déclaré en conférence de presse à Reykjavik.

"Après notre défaite en Suisse, la performance était très importante pour nous. On a tenté ce qu'on a pu mais, surtout, on a joué en équipe et cela me rend heureux. Je pense qu'on a joué une des meilleures formations au monde", a dit Hamrén en évoquant la prestation des Diables.

"Je compare un peu la Belgique actuelle à l'Allemagne championne du monde en 2014. Ce mardi soir, tout le mérite revient aux Belges car ils jouent du très grand football mais chapeau aussi à mes joueurs qui se sont montrés solidaires pendant toute la rencontre, contrairement à samedi. C'est dommage de ne pas avoir marqué devant nos supporters."

"Contre une telle opposition, il fallait se montrer très intelligent car les Belges exploitent à merveille les erreurs adverses et c'est ce qu'ils ont encore fait", a ponctué Hamrén.

Martinez loue la mentalité des Diables

La Belgique a connu un début de match délicat mardi soir contre l'Islande mais cela n'a pas empêché les Diables Rouges de finalement s'imposer. "On a su souffrir en équipe, on a bien défendu et attendu que l'orage passe", a expliqué Roberto Martinez.

"Les Islandais ont été bons au début et on a souffert. Une fois le premier but marqué, tout est devenu plus facile pour nous", a concédé le technicien catalan. "L'équipe est dans la lignée de sa Coupe du monde. Elle affiche une mentalité irréprochable, une rage de vaincre symbolisée par deux victoires sans encaisser de buts, en Écosse puis en Islande. Il y a une vraie envie de réaliser quelque chose."

Martinez a ensuite abordé le cas de certains de ses Diables Rouges, dont celui de Yannick Carrasco, remplacé à la 70e par Nacer Chadli. "Il est encore loin de sa meilleure forme physique et il en a besoin pour exprimer au mieux ses qualités de percussion et de dribbles. Je sais qu'il va travailler dur pour y remédier. Carrasco est un joueur important pour nous, capable de créer beaucoup d'espaces pour ses coéquipiers. Mais son influence pourrait être meilleure", a toutefois concédé Martinez.

Le Catalan, heureux de pouvoir compter sur "trois joueurs à chaque poste", a loué les qualités de Youri Tielemans, titulaire lors des deux matches de cette trêve internationale. "Il a beaucoup appris et travaillé depuis deux ans au contact d'autres milieux comme Mousa Dembélé. Youri possède tous les ingrédients pour être un pion important de l'équipe. C'est un joueur avec lequel j'adore travailler, il est techniquement doué, capable de passes courtes ou longues, que ce soit du droit ou du gauche."

Nos partenaires