Le foot regorge de belles histoires. Le genre de péripéties où le héros parvient à forcer le destin grâce à son abnégation et son sens du sacrifice. Et souvent, afin que l'aventure soit encore plus belle, il faut un moment d'anthologie. Pour avoir cet épisode marqué au fer rouge dans les livres, il faut un bourreau et un vaincu. Malheureusement pour les Diables rouges, ils ont malgré eux tristement eu voix au chapitre dans l'atypique histoire du héros Hal Robson-Kanu.
...

Le foot regorge de belles histoires. Le genre de péripéties où le héros parvient à forcer le destin grâce à son abnégation et son sens du sacrifice. Et souvent, afin que l'aventure soit encore plus belle, il faut un moment d'anthologie. Pour avoir cet épisode marqué au fer rouge dans les livres, il faut un bourreau et un vaincu. Malheureusement pour les Diables rouges, ils ont malgré eux tristement eu voix au chapitre dans l'atypique histoire du héros Hal Robson-Kanu. Flash-back. Le 1er juillet 2016, la Belgique affronte le pays de Galles en quart de finale de l'EURO. Après avoir passé l'obstacle des poules malgré une défaite initiale face à la Squadra Azzura, et atomisé la Hongrie en huitièmes, grâce notamment à un Eden Hazard des grands soirs, les Diables ont rendez-vous avec leur destin s'ils veulent enfin rentabiliser l'énorme potentiel de cette "génération dorée". Archi-favorites, les troupes de Marc Wilmots passent pourtant à côté de la rencontre. Mais un joueur anonyme a fixé un rencard à l'Histoire dans la nuit lilloise. Thomas Meunier et Marouane Fellaini font probablement encore des cauchemars en repensant à ce maudit contrôle orienté envoyant la défense belge aux fraises. En inscrivant le "deuxième plus beau but de l'Histoire de l'EURO" ( derrière l'inoubliable volée de Marco van Basten en 1988, ndlr), Robson-Kanu qualifie Gareth Bale and co pour une demi-finale inattendue. Ce but légendaire n'a pourtant pas fait office de tremplin pour lui. Bientôt six ans après les faits, l'attaquant est retombé dans l'anonymat. Retour sur le parcours de HRK. À quinze ans, le jeune Hal subit une grave blessure au genou. Alors qu'il vient de quitter l'académie d'Arsenal pour celle de Reading, en raison de sa petite taille, il est victime d'un tacle assassin qui brise sa jambe gauche en deux. Après plusieurs consultations et deux opérations, son médecin est sceptique quant à la suite de sa carrière. Les anti-inflammatoires ne l'empêchent pas de terriblement souffrir et après de longs mois de rééducation, l'heure n'est pas à l'optimisme. Le Gallois ne veut cependant pas l'entendre et multiplie les recherches pour trouver la solution miracle qui l'aidera à retrouver les terrains. D'origine nigériane, Robson-Kanu se penche vers la médecine naturelle. Son père se souvient que son propre paternel, herboriste dans son pays natal, lui avait fait jadis découvrir le curcuma. Père et fils commencent alors à faire de profondes recherches sur ce végétal originaire du sud-est asiatique. Mais ils étaient loin d'imaginer que cette plante naturelle offrirait au jeune homme son rêve de devenir joueur pro, tout en lui permettant même de devenir un businessman prospère. L'attaquant souffre toujours du genou, mais il persévère. Tous les jours, après ses entraînements, il a rendez-vous avec son père pour tester de nouvelles potions au curcuma pour guérir sa fichue articulation. Un jour, alors qu'il est sous la douche, l'actuel attaquant de West Bromwich Albion se rend compte qu'il n'a connu aucune douleur depuis son réveil. Pour ne pas s'emballer et être sûr de son coup, il décide de se passer quelques jours de ce précieux mélange qu'il a inventé en compagnie de son daron, à savoir la fameuse plante mixée avec du gingembre et de l'ananas. Résultat? Les douleurs reviennent! Le Gallois commence donc à prendre régulièrement ce breuvage et miracle, son genou le laisse enfin tranquille. Il peut apercevoir un avenir plus serein. HRK pense alors à cinq coéquipiers d'enfance, qui ont dû prendre leur retraite très jeunes, sans pouvoir réaliser leur rêve d'un jour défendre les couleurs d'un club professionnel, la faute à différentes blessures. Lui vient donc l'idée de commercialiser cette plante miraculeuse. En 2016, il crée, toujours en duo avec son père, Turmeric co's. Sur leur site internet, le curcuma est vendu comme un "polynéphol puissant avec des propriétés anti-inflammatoires et la capacité d'augmenter la quantité d'antioxydants que notre corps produit". Rien que ça! La magie opère à nouveau et il trouve parmi ses clients des cadors tels que son club actuel, mais aussi la fédération anglaise de rugby et de nombreuses écuries de Premier League, dont Liverpool. Également intéressé par la crypto-monnaie et les avancées technologiques, le businessman en herbe n'en reste pas là. Avec un ami, il fonde Sports Ledger , en 2017 . Le but de cette nouvelle boite est d'améliorer les performances sportives des joueurs en récoltant un maximum de datas au travers d'une application. Cela permettrait par exemple de repérer des talents inconnus au travers de statistiques. L'attaquant réalise la majeure partie de sa carrière dans son club de Reading, entrecoupée de prêts à Southend United et Swindon Town. Chez les Royals, il passe la plupart de son temps en Championship, malgré une brève montée en Premier League entre 2012 et 2013. Son EURO flamboyant lui offre un transfert vers West Brom, mais le conte de fée vécu durant l'été français ne se prolonge pas au retour outre-Manche. Le joueur ne totalise que 25 roses en presque six ans, trop peu pour un attaquant. À 31 ans, il a bien loupé quelques rencontres pour blessure, mais rien de bien dramatique au vu de son passif médical. En équipe nationale, il ne compte que cinq petits buts (dont un capital, mais on ne va plus revenir dessus...). Après une retraite internationale de près de deux ans, Ryan Giggs le convainc de revenir défendre les couleurs galloises et d'aider les Dragons à se qualifier pour la deuxième Coupe du monde de leur histoire. Premier obstacle vers le Qatar? La Belgique, ce 24 mars, dans nos contrées. Un gros morceau pour la bande à Giggsy, mais le druide Hal Robson-Kanu est prêt à ressortir sa recette dont lui seul a le secret pour cuisiner la défense belge et rentrer un peu plus dans la légende de son pays. Les Diables sont prévenus! Par Mariano Spitzer