Guardiola pas certain d'être favori en Ligue des champions

11/03/19 à 15:59 - Mise à jour à 15:58

Source: Afp

L'entraîneur de Manchester City Pep Guardiola a une nouvelle fois mis en doute lundi la capacité des champions d'Angleterre à remporter la Ligue des champions, avant le huitième de finale retour contre Schlake mardi.

Guardiola pas certain d'être favori en Ligue des champions

Guardiola © AFP

"Nous sommes des enfants dans cette compétition, c'est ce que je ressens. Ce ne sont pas des excuses, bien sûr que nous voulons gagner", a déclaré l'entraîneur catalan en conférence de presse, faisant référence à la maigre histoire européenne de "City".

"Il faut rêver et viser aussi haut que possible, mais en même temps, il faut accepter qu'il y a d'autres équipes qui pensent la même chose, avec beaucoup de qualité et beaucoup de talent", a-t-il ajouté.

"Les gens qui pensent que parce que le Real Madrid est sorti, cette compétition sera facile ne comprennent toujours pas ce qu'est cette compétition", a-t-il commenté

Les "Citizens" aborderont le rendez-vous de l'Etihad Stadium en position de force après leur victoire 3-2 à Gelsenkirchen à l'aller.

"Je préfère ce score que d'être mené 3-0, mais (...) nous avons encore du pain sur la planche. (...) Nous avons de la chance aujourd'hui d'être devant 3-2 alors que nous pourrions être menés 3-1 ou 4-1. (...) Il y a du travail à faire, il faut rester calme et concentré", a-t-il insisté, refusant l'idée que son groupe avait déjà un pied en quart de finale.

"La semaine dernière, nous ne nous attendions pas à ce que le PSG ou le Real Madrid sortent. Un carton rouge, un but à la première minute, tout peut arriver en 90 minutes. Je dirais que nous avons eu beaucoup de chance" lors du match aller, après avoir été réduit à dix, a estimé Guardiola. "Aujourd'hui, je suis assis ici en pensant que nous avons encore du travail à faire."

"Sur la scène nationale, il y a toujours un autre match, dans cette compétition il n'y en a pas. C'est quelque chose d'unique. La concentration est incroyable et lorsque vous faites quelque chose de mal, (les adversaires) le punissent", a-t-il ajouté.