Plus de 7.000 billets ont été achetés, vendredi, sur le site krcgenk.be, pour Italie-USA du mardi 20 novembre à 20h45, match qui se déroule au stade du KRC Genk. La FIGB, la fédération italienne de football, organise plusieurs fois par an des événements en dehors de la Botte.

Il y a quelques années, Stephan Poelmans, le directeur commercial du KRC Genk, a fait la connaissance de Stefano Pucci lors d'un match de jeunes entre la Belgique et l'Italie. L'homme organise des matches pour la FIGB. Pucci cherchait un site pour ce match et, compte tenu de son importante communauté italienne, Genk a obtenu l'organisation, après quelques négociations.

Genk avait déjà essayé d'accueillir la Squadra Azzurra mais, en juin 2010, c'est à Bruxelles que le match Italie-Mexique s'était déroulé. En novembre 2013, Genk a accueilli un Japon-Pays-Bas : les Nippons l'organisaient eux-mêmes mais cherchaient un stade proche des Pays-Bas sans y être implanté. 13.600 spectateurs s'étaient rendus à Genk. En 2009, les Diables Rouges s'y sont produits à deux reprises.

Poelmans ne trouve pas ce genre d'organisation complexe, d'autant que les matches internationaux se déroulent désormais sous les auspices de l'UEFA. "Nous avons déjà une organisation. Un match de football est plus facile à mettre sur pied qu'un concert." Le Racing espère ainsi attirer de futurs supporters de Genk, qui habitent la région sans être déjà des assidus du club et Poelmans reconnaît que le bénéfice engrangé est aussi le bienvenu.

Le match sera diffusé en direct sur RAI 1 mais Genk attend quelque 12.000 personnes issues de Belgique, des Pays-Bas et d'Allemagne, grâce à la vente en ligne des billets. Le lendemain, à 80 kilomètres de là, à Eupen, il y a le match Qatar-Islande. On peut se procurer les billets via le KAS Eupen, sur le site as-eupen.be.

Par Geert Foutré

Plus de 7.000 billets ont été achetés, vendredi, sur le site krcgenk.be, pour Italie-USA du mardi 20 novembre à 20h45, match qui se déroule au stade du KRC Genk. La FIGB, la fédération italienne de football, organise plusieurs fois par an des événements en dehors de la Botte. Il y a quelques années, Stephan Poelmans, le directeur commercial du KRC Genk, a fait la connaissance de Stefano Pucci lors d'un match de jeunes entre la Belgique et l'Italie. L'homme organise des matches pour la FIGB. Pucci cherchait un site pour ce match et, compte tenu de son importante communauté italienne, Genk a obtenu l'organisation, après quelques négociations.Genk avait déjà essayé d'accueillir la Squadra Azzurra mais, en juin 2010, c'est à Bruxelles que le match Italie-Mexique s'était déroulé. En novembre 2013, Genk a accueilli un Japon-Pays-Bas : les Nippons l'organisaient eux-mêmes mais cherchaient un stade proche des Pays-Bas sans y être implanté. 13.600 spectateurs s'étaient rendus à Genk. En 2009, les Diables Rouges s'y sont produits à deux reprises.Poelmans ne trouve pas ce genre d'organisation complexe, d'autant que les matches internationaux se déroulent désormais sous les auspices de l'UEFA. "Nous avons déjà une organisation. Un match de football est plus facile à mettre sur pied qu'un concert." Le Racing espère ainsi attirer de futurs supporters de Genk, qui habitent la région sans être déjà des assidus du club et Poelmans reconnaît que le bénéfice engrangé est aussi le bienvenu. Le match sera diffusé en direct sur RAI 1 mais Genk attend quelque 12.000 personnes issues de Belgique, des Pays-Bas et d'Allemagne, grâce à la vente en ligne des billets. Le lendemain, à 80 kilomètres de là, à Eupen, il y a le match Qatar-Islande. On peut se procurer les billets via le KAS Eupen, sur le site as-eupen.be. Par Geert Foutré