C'était le 3 juillet 2018: l'Angleterre affronte la Colombie en huitième de finale de la Coupe du monde en Russie. Alors que les hommes de Gareth Southgate mènent 1-0 après un but d'Harry Kane sur penalty, Mateus Uribe décroche une frappe puissante d'en dehors du rectangle, qui s'envole droit vers la lucarne. Jordan Pickford, récemment devenu le nouveau titulaire dans les cages, s'envole et utilise toute son élasticité pour aller sortir le ballon et empêcher les Colombiens de revenir au score. Le but dans les arrêts de jeu de Yerry Mina envoie toutefois les deux équipes aux tirs au but. Souci, les Anglais n'ont plus gagné une séance de penalties lors d'un tournoi majeur depuis 2006. Pickford, âgé de 24 ans à l'époque, parvient à sortir le penalty de l'ancien Brugeois Carlos Bacca et permet aux siens de se qualifier pour les quarts de finale.
...

C'était le 3 juillet 2018: l'Angleterre affronte la Colombie en huitième de finale de la Coupe du monde en Russie. Alors que les hommes de Gareth Southgate mènent 1-0 après un but d'Harry Kane sur penalty, Mateus Uribe décroche une frappe puissante d'en dehors du rectangle, qui s'envole droit vers la lucarne. Jordan Pickford, récemment devenu le nouveau titulaire dans les cages, s'envole et utilise toute son élasticité pour aller sortir le ballon et empêcher les Colombiens de revenir au score. Le but dans les arrêts de jeu de Yerry Mina envoie toutefois les deux équipes aux tirs au but. Souci, les Anglais n'ont plus gagné une séance de penalties lors d'un tournoi majeur depuis 2006. Pickford, âgé de 24 ans à l'époque, parvient à sortir le penalty de l'ancien Brugeois Carlos Bacca et permet aux siens de se qualifier pour les quarts de finale. L'Angleterre pensait enfin tenir un gardien talentueux qui allait défendre les cages des Three Lions pendant de nombreuses années. Seulement voilà, deux ans plus tard, la place de Pickford dans les buts britons est de plus en plus discutée. En effet, cela fait près de deux ans que le natif de Washington n'affiche pas le même niveau qu'en Russie et commet un nombre conséquent d'erreurs avec son club. Beaucoup de supporters et de spécialistes commencent à se demander si le jeune Dean Henderson (23 ans) ou le plus expérimenté Nick Pope (28 ans) ne mériteraient pas de remplacer le héros de Moscou en vue de l'EURO 2021. Dean Henderson est actuellement la doublure de David De Gea à Manchester United et pourrait devenir le gardien du futur des Red Devils. Le jeune international a rejoint le centre de formation mancunien à l'âge de quatorze ans et signe son premier contrat pro avec Man U en 2015. Jusqu'à présent, il a enchaîné les prêts et a joué pour Stockport County, Grimsby Town et Shrewsbury Town, avant d'être loué pour deux ans à Sheffield United, en deuxième division.Au cours de sa première saison chez les Blades, il deviendra un des artisans majeurs de la promotion en Premier League. Il sera également élu meilleur jeune joueur du club et Golden Glove du championnat en gardant ses cages inviolées à vingt reprises. À la fin de la saison, des écuries comme le Bayern Munich ou la Juventus viennent se renseigner à propos du jeune portier. Lors de sa deuxième année de prêt, le natif de Whitehaven fait ses débuts en Premier League et réalise une saison mémorable, poussant United à le reprendre dans son effectif cet été. Cependant, le gardien n'est actuellement pas satisfait de son temps de jeu (tros matches seulement) et souhaiterait être à nouveau loué durant le mercato de janvier pour augmenter ses chances en sélection. L'autre gardien de la sélection est Nick Pope, actuellement considéré comme le numéro deux anglais. Formé à Ipswich Town, il est libéré par son club formateur à l'âge de seize ans. Il rejoint alors un club amateur où il fera ses preuves, au point de taper dans l'oeil de Charlton Athletic, qui le recrute en League One, mais le prête à maintes reprises (huit fois !) au cours de ses cinq années au club. En 2016, il s'engage avec les promus de Burnley et réalise ses débuts en Premier League. Au fil du temps, Pope s'impose comme titulaire indiscutable chez les Clarets. La saison passée, il dispute chaque minute de la campagne de Burnley au sein de l'élite anglaise et rend quinze cleans sheets. Il se fait également remarquer lorsqu'il empêche Liverpool de l'emporter à Anfield le 11 juillet 2020, en réalisant pas moins de huit arrêts durant la rencontre. Le portier de 28 ans permet même à Burnley de devenir la seule équipe à ne pas perdre chez les champions au cours de la saison 2019-2020. En 2018, il est appelé pour la première fois avec les Three Lions et fait partie des 23 à atteindre les demi-finales du mondial en Russie. Il n'a actuellement disputé que trois rencontres pour son pays, mais ses bonnes prestations en club font de lui un concurrent de taille pour Pickford. Au cours de ces dernières décennie, la sélection anglaise a eu du mal à se trouver un gardien capable de s'inscrire dans la durée. Beaucoup de portiers se sont cassés les dents lors de tournois majeurs, en essayant de défendre les couleurs de la nation-mère du football. Remember la boulette de David Seaman contre le Brésil au Mondial 2002. Alors que les Anglais alignent une équipe capable d'aller au bout (Michael Owen, alors Ballon d'Or en titre, Paul Scholes, Andy Cole, David Beckham, Rio Ferdinand,...) et tiennent le match nul à la cinquantième minute, le portier des Three Lions s'avance trop sur un coup franc lointain de Ronaldinho et se fait lober par la star brésilienne, brisant ainsi les rêves de succès mondial des Anglais. Pendant les qualifs pour le Mondial 2006, c'est David James qui commet une grossière erreur. Une faute impardonnable (il laisse filer un ballon inoffensif entre ses bras et offre l'égalisation aux Autrichiens), qui empêche les siens de battre l'Autriche lors du match d'ouverture.En 2010, la malédiction frappe Rob Green, qui ne réussit pas à capter une frappe sans puissance et arrivant droit sur lui de l'Américain Clint Dempsey. Une bévue qui permet aux USA d'arracher le match nul. Durant le reste de la compétition, le portier est remplacé par James, qui ne brille pas, lui non plus, lors de la défaite des hommes de Fabio Capello face à l'Allemagne en huitième de finale. Par la suite, c'est Joe Hart qui s'empare du costume de titulaire indiscutable en sélection. Cependant, le gardien, présent entre les perches lors de l'EURO 2012, la Coupe du monde 2014 et l'EURO 2016 ne brille pas lors de cette dernière compétition, disputée en France. En effet, l'ancien portier de Manchester City n'est pas exempt de tout reproche sur le deuxième goal islandais en huitième de finale. Les Anglais ne parviennent pas à se remettre de ce but et sont éliminés aux portes des quarts par une nation de 330.000 habitants, encore novice au plus haut niveau. À la fin de l'été 2016, Hart est également prévenu qu'il ne fait plus partie des plans de Pep Guardiola, qui l'envoie en prêt au Torino, puis à West Ham, avant de le laisser quitter le club en 2018. Le joueur aux 75 sélections ne fera pas non plus partie de la liste des sélectionnées par Gareth Southgate pour la Coupe du monde 2018. L'Angleterre n'a donc, à l'heure actuelle, toujours pas trouvé son véritable numéro un, tandis que d'autres grandes nations du football européen possèdent toutes des gardiens qui se sont imposés dans la durée (Manuel Neuer pour l'Allemagne, Thibaut Courtois pour la Belgique, Hugo Lloris en France, les deux Gigi, Buffon puis Donnarumma pour l'Italie, Iker Casillas et De Gea avec l'Espagne,...). La question qui se pose maintenant est de savoir lequel des trois portiers actuels défendra les cages anglaises à l'EURO, alors que les Three Lions disposent enfin d'une équipe capable de lutter pour le titre.Leandro Thibaut (st.)