Frank Boya a le physique du gars qu'on n'a pas trop envie de provoquer : 190 centimètres, et là-dedans, surtout des muscles ! Il a aussi le sourire désarmant du type qui vit son rêve européen. Sa première saison avec Mouscron a été parasitée par des blessures. La suivante, avec Bernd Storck, l'a révélé. Et l'actuelle n'est que la confirmation de son évolution. Au début de ce championnat, il a été élu homme du match contre Anderlecht et Gand. Les affiches, il adore. Ce jeudi, Anderlecht se produit au Canonnier en Coupe. Dimanche, c'est le Standard qui s'y colle en championnat. Rencontre très informelle avec un Camerounais chaud comme une bouillotte.
...