La semaine dernière, Chelsea avait arraché un partage 1-1 à Francfort alors qu'Arsenal s'était joué 3-1 de Valence. Les deux clubs de Premier League sont donc en ballottage favorable au moment d'aborder le retour. Une seule fois dans l'histoire la finale de la C3 a opposé deux clubs anglais. C'était en 1972 lors de la toute première édition de ce qui s'appelait alors la Coupe de l'UEFA. Tottenham s'était imposé contre Wolverhampton dans une finale jouée en aller-retour (2-1, 1-1).

Avant d'en arriver là, les deux équipes londoniennes devront se méfier de Francfort et Valence. Porté par son buteur Luka Jovic, l'Eintracht a en effet déjà brillé en déplacement cette saison comme le témoignent les victoires à Marseille (1-2), à l'Apollon Limassol (2-3) et à la Lazio (1-2) en phase de groupes et le succès 0-1 à l'Inter Milan en 8e de finale, après un partage 0-0 à l'aller. Seul Benfica en quart (4-2) a infligé une défaite en déplacement à Francfort, qui a aussi partagé 2-2 au Shakhtar Donetsk. Bref, l'Eintracht s'exporte plutôt bien. Les 'Blues', eux, se sont montrés intraitables à domicile (6 victoires en 6 matchs) et peuvent toujours compter sur Eden Hazard, capable de faire la différence à tout moment.

Vainqueur de la compétition en 2013, Chelsea vise une septième finale européenne (toutes compétitions confondues). L'Eintracht attend une troisième finale européenne depuis sa victoire en Coupe de l'UEFA 1980.

De l'air pour Arsenal

Dans l'autre demi-finale, le but d'Aubameyang dans les arrêts de jeu risque de peser lourd dans la balance. Il donne en tout cas de l'air à Arsenal, qui a souffert à plusieurs reprises lorsqu'il a quitté les frontières britanniques. Les Gunners ont ainsi été battus 1-0 au BATE Borisov en 16e et 3-1 à Rennes en 8e de finale. Dans les deux cas, ils ont renversé la situation lors la manche retour, jouée à domicile. Arsenal attend une finale européenne depuis 2006 et sa finale en Ligue des Champions perdue contre Barcelone. Le club londonien voudrait ajouter un trophée à un palmarès qui ne comprend qu'une Coupe des coupes (1994). Son entraîneur, Unai Emery, vise un quatrième succès dans cette compétition.

Valence aura besoin de marquer au moins deux buts pour se qualifier. Devant son public, Valence a gagné tous ses matchs joués à domicile cette saison à l'exception du premier, contre la Juventus (0-2), en phase de groupes de la Ligue des Champions. Troisième de son groupe, Valence a été reversé en Europa League où il peut viser un deuxième succès après sa victoire en Coupe de l'UEFA 2004.

La finale est programmée le 29 mai à Bakou.

La semaine dernière, Chelsea avait arraché un partage 1-1 à Francfort alors qu'Arsenal s'était joué 3-1 de Valence. Les deux clubs de Premier League sont donc en ballottage favorable au moment d'aborder le retour. Une seule fois dans l'histoire la finale de la C3 a opposé deux clubs anglais. C'était en 1972 lors de la toute première édition de ce qui s'appelait alors la Coupe de l'UEFA. Tottenham s'était imposé contre Wolverhampton dans une finale jouée en aller-retour (2-1, 1-1). Avant d'en arriver là, les deux équipes londoniennes devront se méfier de Francfort et Valence. Porté par son buteur Luka Jovic, l'Eintracht a en effet déjà brillé en déplacement cette saison comme le témoignent les victoires à Marseille (1-2), à l'Apollon Limassol (2-3) et à la Lazio (1-2) en phase de groupes et le succès 0-1 à l'Inter Milan en 8e de finale, après un partage 0-0 à l'aller. Seul Benfica en quart (4-2) a infligé une défaite en déplacement à Francfort, qui a aussi partagé 2-2 au Shakhtar Donetsk. Bref, l'Eintracht s'exporte plutôt bien. Les 'Blues', eux, se sont montrés intraitables à domicile (6 victoires en 6 matchs) et peuvent toujours compter sur Eden Hazard, capable de faire la différence à tout moment. Vainqueur de la compétition en 2013, Chelsea vise une septième finale européenne (toutes compétitions confondues). L'Eintracht attend une troisième finale européenne depuis sa victoire en Coupe de l'UEFA 1980. Dans l'autre demi-finale, le but d'Aubameyang dans les arrêts de jeu risque de peser lourd dans la balance. Il donne en tout cas de l'air à Arsenal, qui a souffert à plusieurs reprises lorsqu'il a quitté les frontières britanniques. Les Gunners ont ainsi été battus 1-0 au BATE Borisov en 16e et 3-1 à Rennes en 8e de finale. Dans les deux cas, ils ont renversé la situation lors la manche retour, jouée à domicile. Arsenal attend une finale européenne depuis 2006 et sa finale en Ligue des Champions perdue contre Barcelone. Le club londonien voudrait ajouter un trophée à un palmarès qui ne comprend qu'une Coupe des coupes (1994). Son entraîneur, Unai Emery, vise un quatrième succès dans cette compétition. Valence aura besoin de marquer au moins deux buts pour se qualifier. Devant son public, Valence a gagné tous ses matchs joués à domicile cette saison à l'exception du premier, contre la Juventus (0-2), en phase de groupes de la Ligue des Champions. Troisième de son groupe, Valence a été reversé en Europa League où il peut viser un deuxième succès après sa victoire en Coupe de l'UEFA 2004. La finale est programmée le 29 mai à Bakou.