Le 29 septembre 2015, des Portugais ont lancé un "programme" visant à révéler des documents officiels au grand public. La divulgation de ceux-ci, classés "confidentiels", font la lumière sur les côtés obscurs des transferts, contrats, clauses... dans le monde du ballon rond. Les créateurs déclaraient alors dans le premier article du site : "Ce projet a pour but de divulguer la partie obscure du football. Malheureusement, ce sport que nous aimons tous est pourri et il est temps de dire stop."

Et bien que ces auteurs, "tous indépendants et non rémunérés", souhaitent rester discrets, notamment parce qu'ils se sont fait beaucoup d'ennemis, ils ont accordé des interviews au Spiegel Onlineet à Metronews

Lumière sur le Portugal...

Au début, seul le football lusitanien semblait être visé, comme le sous-entend "John", un des acteurs de "FootLeaks" dans ces interviews : "Nous avions cette idée en tête depuis un long moment, car nous avions collecté énormément de documents depuis plusieurs mois et nous attendions juste le bon moment pour lancer Football Leaks. Les nombreux problèmes à la tête de la FIFA, ainsi que les controverses sur le manque de transparence des transferts réalisés au Portugal, ont été le point de départ de cette aventure. Au départ, notre idée, c'était de révéler tous les mensonges et les polémiques qui avaient un rapport avec les clubs portugais".

Ainsi, ils avaient dévoilé les tenants et aboutissants du contrat de Jorge Jesus, passant de Benfica au Sporting Portugal.

Ils avaient également marqué le coup dans la foulée en annonçant que le montant du transfert d'Imbula, joueur né en Belgique, n'avait pas été payé par le FC Porto à l'Olympique de Marseille (20 millions d'euros).

...avant l'Europe

Mais rapidement, "l'organisation" s'est attaquée à l'Europe... "Heureusement, grâce à nos sources, nous avons été en mesure d'aller encore plus loin".

Ils continuaient dès lors à surprendre avec la divulgation en quatre pages du contrat de transfert concernant le passage de Radamel Falcao de l'Atlético Madrid à Monaco en 2013. La somme de cette opération, alors annoncée à 60 millions d'euros par les médias, s'est avérée n'être "que" de 43 millions.

Ils ont ensuite divulgué des documents touchant des stars internationales. En effet, des informations ont été dévoilées concernant les salaires, contrats, et transferts de Cristiano Ronaldo, Gareth Bale, Toni Kroos, Benatia, James Rodriguez, Xabi Alonso, Martial, Abdennour, Özil, Hulk et consorts... On apprenait par exemple que Kroos disposait d'une clause libératoire à 300 millions d'euros dans son contrat et que Bale avait été transféré pour plus de 100 millions d'euros (91 annoncés). Plus récemment, Football Leaks révélait le contrat liant Cristiano Ronaldo à un opérateur mobile saoudien d'une somme d'un million d'euros, pour une journée de "travail" datant de 2012.

Des joueurs belges également

Et si ces "scoops" touchent le football européen, certains Diables rouges n'y échappent pas. Les modalités de transferts et contrats de Defour et Witsel ont ainsi été dévoilées.

En ce qui concerne le joueur d'Anderlecht, le document publié concerne un contrat établi entre le FC Porto et le fonds d'investissement Doyen Sports. Celui-ci avait racheté 33,3% de Defour. Le salaire du joueur était de 1,3 millions d'euros par an.

Pour Witsel, rien de nouveau, si ce n'est la confirmation que 40 millions d'euros ont bien été déboursés par le Zénith Saint-Pétersbourg à Benfica. Ce montant était alors payable en deux temps (septembre 2012 et janvier 2013).

Les choses ne font que commencer...

À la question de la provenance des différents documents, aucune réponse n'a été donnée par John aux médias, si ce n'est "qu'aucun fichier n'est obtenu illégalement". Celui qui sert de "porte-parole" à FootLeaks a également précisé que "500Go de documents" étaient en leur possession, que d'autres "arrivent continuellement" et qu'ils s'efforceront à publier deux "secrets" chaque jour !

... avec des conséquences

Si les cibles prioritaires sont "les fans de football", que les membres de FootLeaks sont eux-mêmes, les conséquences des divulgations se font ressentir dans le monde du football en général. Ainsi, selon un article de Sport.es, traduit par le Courrier International, les révélations de transactions douteuses entre le fonds d'investissement Doyen Sports et le club de Twente ont amené à la démission du président du club néerlandais Aldo van der Laan, et la Fédération néerlandaise de Football (KNVB) à interdire au club de participer à des compétitions européennes pendant trois ans.

"Nous voulons rendre le système des transferts plus transparent et réduire l'influence des agents de joueurs et des fonds d'investissement", a également déclaré John. Si la tâche semble des plus compliquées, nul doute que l'influence d'un tel projet ait des répercussions sur les prochains marchés des transferts. En tout cas, ils ne s'arrêteront pas tant qu'ils auront des documents à publier.

Quentin Droussin

Le 29 septembre 2015, des Portugais ont lancé un "programme" visant à révéler des documents officiels au grand public. La divulgation de ceux-ci, classés "confidentiels", font la lumière sur les côtés obscurs des transferts, contrats, clauses... dans le monde du ballon rond. Les créateurs déclaraient alors dans le premier article du site : "Ce projet a pour but de divulguer la partie obscure du football. Malheureusement, ce sport que nous aimons tous est pourri et il est temps de dire stop."Et bien que ces auteurs, "tous indépendants et non rémunérés", souhaitent rester discrets, notamment parce qu'ils se sont fait beaucoup d'ennemis, ils ont accordé des interviews au Spiegel Onlineet à Metronews Lumière sur le Portugal...Au début, seul le football lusitanien semblait être visé, comme le sous-entend "John", un des acteurs de "FootLeaks" dans ces interviews : "Nous avions cette idée en tête depuis un long moment, car nous avions collecté énormément de documents depuis plusieurs mois et nous attendions juste le bon moment pour lancer Football Leaks. Les nombreux problèmes à la tête de la FIFA, ainsi que les controverses sur le manque de transparence des transferts réalisés au Portugal, ont été le point de départ de cette aventure. Au départ, notre idée, c'était de révéler tous les mensonges et les polémiques qui avaient un rapport avec les clubs portugais".Ainsi, ils avaient dévoilé les tenants et aboutissants du contrat de Jorge Jesus, passant de Benfica au Sporting Portugal. Ils avaient également marqué le coup dans la foulée en annonçant que le montant du transfert d'Imbula, joueur né en Belgique, n'avait pas été payé par le FC Porto à l'Olympique de Marseille (20 millions d'euros). ...avant l'EuropeMais rapidement, "l'organisation" s'est attaquée à l'Europe... "Heureusement, grâce à nos sources, nous avons été en mesure d'aller encore plus loin".Ils continuaient dès lors à surprendre avec la divulgation en quatre pages du contrat de transfert concernant le passage de Radamel Falcao de l'Atlético Madrid à Monaco en 2013. La somme de cette opération, alors annoncée à 60 millions d'euros par les médias, s'est avérée n'être "que" de 43 millions. Ils ont ensuite divulgué des documents touchant des stars internationales. En effet, des informations ont été dévoilées concernant les salaires, contrats, et transferts de Cristiano Ronaldo, Gareth Bale, Toni Kroos, Benatia, James Rodriguez, Xabi Alonso, Martial, Abdennour, Özil, Hulk et consorts... On apprenait par exemple que Kroos disposait d'une clause libératoire à 300 millions d'euros dans son contrat et que Bale avait été transféré pour plus de 100 millions d'euros (91 annoncés). Plus récemment, Football Leaks révélait le contrat liant Cristiano Ronaldo à un opérateur mobile saoudien d'une somme d'un million d'euros, pour une journée de "travail" datant de 2012.Des joueurs belges égalementEt si ces "scoops" touchent le football européen, certains Diables rouges n'y échappent pas. Les modalités de transferts et contrats de Defour et Witsel ont ainsi été dévoilées. En ce qui concerne le joueur d'Anderlecht, le document publié concerne un contrat établi entre le FC Porto et le fonds d'investissement Doyen Sports. Celui-ci avait racheté 33,3% de Defour. Le salaire du joueur était de 1,3 millions d'euros par an. Pour Witsel, rien de nouveau, si ce n'est la confirmation que 40 millions d'euros ont bien été déboursés par le Zénith Saint-Pétersbourg à Benfica. Ce montant était alors payable en deux temps (septembre 2012 et janvier 2013).Les choses ne font que commencer...À la question de la provenance des différents documents, aucune réponse n'a été donnée par John aux médias, si ce n'est "qu'aucun fichier n'est obtenu illégalement". Celui qui sert de "porte-parole" à FootLeaks a également précisé que "500Go de documents" étaient en leur possession, que d'autres "arrivent continuellement" et qu'ils s'efforceront à publier deux "secrets" chaque jour ! ... avec des conséquencesSi les cibles prioritaires sont "les fans de football", que les membres de FootLeaks sont eux-mêmes, les conséquences des divulgations se font ressentir dans le monde du football en général. Ainsi, selon un article de Sport.es, traduit par le Courrier International, les révélations de transactions douteuses entre le fonds d'investissement Doyen Sports et le club de Twente ont amené à la démission du président du club néerlandais Aldo van der Laan, et la Fédération néerlandaise de Football (KNVB) à interdire au club de participer à des compétitions européennes pendant trois ans. "Nous voulons rendre le système des transferts plus transparent et réduire l'influence des agents de joueurs et des fonds d'investissement", a également déclaré John. Si la tâche semble des plus compliquées, nul doute que l'influence d'un tel projet ait des répercussions sur les prochains marchés des transferts. En tout cas, ils ne s'arrêteront pas tant qu'ils auront des documents à publier. Quentin Droussin