L'Israélien Pini Zahavi (77 ans), l'un des agents de football les plus célèbres au monde, a été mis en examen par le juge d'instruction bruxellois Michel Claise pour faux, usage de faux, escroquerie et blanchiment d'argent dans le cadre de l'affaire du club de football de Mouscron. Les journaux La DH/Les Sports et De Standaard ont rapporté la nouvelle vendredi. Elle a été confirmée par le parquet fédéral. Cependant, celui s'est refusé à tout commentaire sur cette affaire.

Les soupçons qui pèsent sur Zahavi font partie de l'enquête que le procureur fédéral mène depuis un certain temps déjà sur le club de football Royal Excelsior Mouscron. Les enquêteurs ont des raisons de croire que, par le biais de sociétés étrangères, une tentative a été faite pour cacher le fait que le club de football était sous le contrôle de l'agent du joueur international Zahavi. Le club lui-même est également soupçonné d'avoir présenté de faux documents à la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) dans le cadre d'un appel contre la décision de lui refuser la licence de football professionnel. L'enquête visait à établir si ces subterfuges présumés avaient permis de maintenir illégalement Mouscron en Division 1 en mettant en place une structure de contrôle du club par le biais de sociétés offshore.

Plus précisément, il s'agissait du rapport d'une assemblée générale au cours de laquelle la démission du Suisse Marc Rautenberg a été actée. Rautenberg est le bras droit de Pini Zahavi, et était lui-même agent de football mais en même temps directeur du club, ce qui est contraire aux règles de l'Union belge de football (URBSFA). Selon De Standaard, les enquêteurs ont reçu des éléments à charge depuis Malte, où Zahavi possèdent plusieurs sociétés. Ils montrent que Zahavi, par le biais de plusieurs sociétés dont il était lui-même à l'origine, a injecté de l'argent dans le club alors que cela n'était plus autorisé.

Au début de l'été, Zahavi a été interrogé en Belgique et soupçonné mais relâché. L'Israélien, qui a participé au transfert record du Brésilien Neymar de Barcelone au PSG à l'été 2017, a revendu Mouscron en juin 2020.

L'Israélien Pini Zahavi (77 ans), l'un des agents de football les plus célèbres au monde, a été mis en examen par le juge d'instruction bruxellois Michel Claise pour faux, usage de faux, escroquerie et blanchiment d'argent dans le cadre de l'affaire du club de football de Mouscron. Les journaux La DH/Les Sports et De Standaard ont rapporté la nouvelle vendredi. Elle a été confirmée par le parquet fédéral. Cependant, celui s'est refusé à tout commentaire sur cette affaire. Les soupçons qui pèsent sur Zahavi font partie de l'enquête que le procureur fédéral mène depuis un certain temps déjà sur le club de football Royal Excelsior Mouscron. Les enquêteurs ont des raisons de croire que, par le biais de sociétés étrangères, une tentative a été faite pour cacher le fait que le club de football était sous le contrôle de l'agent du joueur international Zahavi. Le club lui-même est également soupçonné d'avoir présenté de faux documents à la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) dans le cadre d'un appel contre la décision de lui refuser la licence de football professionnel. L'enquête visait à établir si ces subterfuges présumés avaient permis de maintenir illégalement Mouscron en Division 1 en mettant en place une structure de contrôle du club par le biais de sociétés offshore. Plus précisément, il s'agissait du rapport d'une assemblée générale au cours de laquelle la démission du Suisse Marc Rautenberg a été actée. Rautenberg est le bras droit de Pini Zahavi, et était lui-même agent de football mais en même temps directeur du club, ce qui est contraire aux règles de l'Union belge de football (URBSFA). Selon De Standaard, les enquêteurs ont reçu des éléments à charge depuis Malte, où Zahavi possèdent plusieurs sociétés. Ils montrent que Zahavi, par le biais de plusieurs sociétés dont il était lui-même à l'origine, a injecté de l'argent dans le club alors que cela n'était plus autorisé. Au début de l'été, Zahavi a été interrogé en Belgique et soupçonné mais relâché. L'Israélien, qui a participé au transfert record du Brésilien Neymar de Barcelone au PSG à l'été 2017, a revendu Mouscron en juin 2020.