Panne d'efficacité pour la reprise: le Real comme le Barça ont eu des occasions en pagaille mais les deux grands d'Espagne ont péché dans la finition pour leur premier match de 2015, ce qui maintient le statu quo entre eux au classement.

La "Maison blanche" reste en tête (39 pts, un match de moins) et le club catalan (38 pts), qui a raté l'opportunité de prendre la tête, voit revenir sur lui l'Atletico Madrid (38 pts), qui sera son adversaire en Liga le week-end prochain au Camp Nou.

A Valence, le Real a subi sa première défaite en compétition depuis mi-septembre et tout le mérite en revient aux Valenciens: menés après un penalty de Cristiano Ronaldo (14), ils ont renversé les Madrilènes grâce à Antonio Barragan d'une frappe détournée (52) et à une tête de Nicolas Otamendi sur corner (65).

Dimanche soir, le Barça a chuté à son tour, s'inclinant contre la Real Sociedad de l'entraîneur écossais David Moyes. Mené en tout début de match sur un but contre son camp de Jordi Alba (2), les Catalans n'ont jamais réussi à égaliser malgré une pluie d'occasions, notamment de la part de Luis Suarez (85, 86).

Il faut dire que l'entraîneur Luis Enrique avait laissé sur le banc au coup d'envoi Lionel Messi et Neymar, rentrés de vacances seulement vendredi avec l'accord du club et sans doute à court de rythme. Sans ces deux atouts, les Barcelonais ont dominé stérilement et si l'entrée des deux Sud-Américains en seconde période a apporté un coup de fouet, cela n'a pas suffi, à l'image du coup franc expédié au-dessus du cadre par Messi (65).

Panne d'efficacité pour la reprise: le Real comme le Barça ont eu des occasions en pagaille mais les deux grands d'Espagne ont péché dans la finition pour leur premier match de 2015, ce qui maintient le statu quo entre eux au classement.La "Maison blanche" reste en tête (39 pts, un match de moins) et le club catalan (38 pts), qui a raté l'opportunité de prendre la tête, voit revenir sur lui l'Atletico Madrid (38 pts), qui sera son adversaire en Liga le week-end prochain au Camp Nou.A Valence, le Real a subi sa première défaite en compétition depuis mi-septembre et tout le mérite en revient aux Valenciens: menés après un penalty de Cristiano Ronaldo (14), ils ont renversé les Madrilènes grâce à Antonio Barragan d'une frappe détournée (52) et à une tête de Nicolas Otamendi sur corner (65).Dimanche soir, le Barça a chuté à son tour, s'inclinant contre la Real Sociedad de l'entraîneur écossais David Moyes. Mené en tout début de match sur un but contre son camp de Jordi Alba (2), les Catalans n'ont jamais réussi à égaliser malgré une pluie d'occasions, notamment de la part de Luis Suarez (85, 86).Il faut dire que l'entraîneur Luis Enrique avait laissé sur le banc au coup d'envoi Lionel Messi et Neymar, rentrés de vacances seulement vendredi avec l'accord du club et sans doute à court de rythme. Sans ces deux atouts, les Barcelonais ont dominé stérilement et si l'entrée des deux Sud-Américains en seconde période a apporté un coup de fouet, cela n'a pas suffi, à l'image du coup franc expédié au-dessus du cadre par Messi (65).