Selon un communiqué de la FIFA, M. Blatter s'est attelé à cette tâche en compagnie de Domenico Scala, le président du comité d'audit et de conformité de l'instance. "Nous avons eu une bonne et constructive réunion avec M. Scala, afin de bâtir un cadre d'action et un calendrier", a dit M. Blatter, cité dans le communiqué.

"Je veux un programme complet de réformes et je suis bien conscient que seul le congrès de la FIFA peut voter ces réformes. Quant au Comité exécutif, son rôle est de partager la responsabilité de mener à bien ce processus", a-t-il ajouté.

Joseph Blatter a annoncé mardi qu'il renonçait à son cinquième mandat à la tête de la FIFA, secouée par plusieurs affaires de corruption. Un Congrès extraordinaire se tiendra à Zurich entre décembre 2015 et mars 2016 pour désigner un successeur à celui qui dirigeait l'instance depuis 1998.

Selon un communiqué de la FIFA, M. Blatter s'est attelé à cette tâche en compagnie de Domenico Scala, le président du comité d'audit et de conformité de l'instance. "Nous avons eu une bonne et constructive réunion avec M. Scala, afin de bâtir un cadre d'action et un calendrier", a dit M. Blatter, cité dans le communiqué. "Je veux un programme complet de réformes et je suis bien conscient que seul le congrès de la FIFA peut voter ces réformes. Quant au Comité exécutif, son rôle est de partager la responsabilité de mener à bien ce processus", a-t-il ajouté. Joseph Blatter a annoncé mardi qu'il renonçait à son cinquième mandat à la tête de la FIFA, secouée par plusieurs affaires de corruption. Un Congrès extraordinaire se tiendra à Zurich entre décembre 2015 et mars 2016 pour désigner un successeur à celui qui dirigeait l'instance depuis 1998.