A l'issue d'une enquête ouverte en mars, la chambre d'investigation de la commission d'éthique a requis une suspension de 2 ans et une amende de 30.000 CHF (27.000 EUR) contre M. Niersbach, qui avait démissionné en novembre dernier de la présidence de la Fédération allemande.

A l'issue d'une enquête ouverte en mars, la chambre d'investigation de la commission d'éthique a requis une suspension de 2 ans et une amende de 30.000 CHF (27.000 EUR) contre M. Niersbach, qui avait démissionné en novembre dernier de la présidence de la Fédération allemande.