Mardi soir, Genk a surtout payé des erreurs défensives grossières lors d'une première période qui avait pourtant vu les Limbourgeois proposer quelques phases intéressantes. "On a réalisé une première mi-temps avec énormément d'erreurs défensives. Après le 1-0, j'estime qu'on a eu 20-25 bonnes minutes où l'on a eu une bonne possession. On a réussi quelques beaux mouvements en triangle et on s'est procuré quelques belles situations. Mais après on a encaissé le 2-0 et on a tout ouvert derrière. On s'est retrouvé dans des situations de 2 contre 1 et dans ces cas-là ça devient difficile contre une équipe de qualité comme celle-là."

Consterné, Felice Mazzu ne cherche pas d'excuses et assume les conséquences de cette défaite. "Je n'ai pas spécialement envie de me plaindre. Un autre dispositif aurait été idéal pour cette rencontre mais on n'a pas eu le temps de le préparer. J'espère qu'il n'y aura pas beaucoup de critiques envers l'équipe. Les joueurs ont peut-etre commis des erreurs mais ont fait leur maximum. Il peut y avoir des critiques sur moi et j'assumerai évidemment".