La CJUE estime "la requête sans objet" car la justice belge s'est déclaré "incompétente" le 23 juin, pour juger du cas Striani, du nom de l'agent de joueurs à l'origine de la plainte, écrit l'UEFA dans un communiqué.

Daniel Striani avait porté plainte contre l'UEFA et contre l'Union belge devant le tribunal de première instance de Bruxelles en juin 2013, estimant que les restrictions imposées par le FPF limitaient le nombre et le montants des transferts, et donc potentiellement ses rémunérations. Il avait été rejoint dans sa démarche par des supporters de Manchester City FC et du Paris SG, deux clubs sanctionnés dans ce cadre et qui avaient vu leurs capacités de recrutement restreintes l'an dernier.

Le FPF exige que les clubs engagés en Ligue des champions et en Europa League retrouvent progressivement l'équilibre financier en réduisant en plusieurs phases le plafond des déficits autorisés.

La CJUE estime "la requête sans objet" car la justice belge s'est déclaré "incompétente" le 23 juin, pour juger du cas Striani, du nom de l'agent de joueurs à l'origine de la plainte, écrit l'UEFA dans un communiqué. Daniel Striani avait porté plainte contre l'UEFA et contre l'Union belge devant le tribunal de première instance de Bruxelles en juin 2013, estimant que les restrictions imposées par le FPF limitaient le nombre et le montants des transferts, et donc potentiellement ses rémunérations. Il avait été rejoint dans sa démarche par des supporters de Manchester City FC et du Paris SG, deux clubs sanctionnés dans ce cadre et qui avaient vu leurs capacités de recrutement restreintes l'an dernier. Le FPF exige que les clubs engagés en Ligue des champions et en Europa League retrouvent progressivement l'équilibre financier en réduisant en plusieurs phases le plafond des déficits autorisés.