"Avec le respect naturellement dû à ce grand pays qu'est la Chine, je juge nécessaire d'annoncer ma décision de renoncer à mon poste d'entraîneur de l'équipe de Chine masculine", a écrit l'ancien Ballon d'Or sur Weibo, un réseau social chinois comparable à Twitter.

Pour expliquer son choix, Cannavaro a indiqué qu'il souhaitait se consacrer pleinement à sa famille et à son travail d'entraîneur du club chinois de Guangzhou Evergrande.

Âgé de 45 ans, l'ancien défenseur du Real Madrid et de la Juventus avait succédé mi-mars à son compatriote et mentor Marcello Lippi, qui avait démissionné dans la foulée de la défaite chinoise en quarts de finale de la Coupe d'Asie (3-0 face à l'Iran).

Le sélectionneur transalpin avait néanmoins gardé un pied dans l'encadrement, en devenant le conseiller de Cannavaro.

La position de ce dernier a été affaiblie par les deux défaites concédées par la Chine lors de la China Cup (0-1 face à la Thaïlande puis l'Ouzbékistan), un tournoi amical.