Zulte Waregem voulait encore y croire avant ce 3e tour préliminaire retour face aux Biélorusses du Shakhtyor Soligorsk. Dans d'autres circonstances, un nul (2-2) à l'extérieur ne serait pas une mauvaise performance. Hélas pour les hommes de Francky Dury, rattraper la débâcle du match aller (2-5) était une marche trop haute à franchir. Rapidement mené dès la 7e minute, Zulte, dans un 4-5-1 avec le seul Idrissa Sylla en attaque, a tenté sa chance et arrive à trouver le chemin des filets (Sylla, 41e). Malgré tous ces efforts, ce sont bien les Biélorusses qui mènent à la mi-temps (2-1), grâce à Balanovich (42e). En seconde période, Soligorsk s'est montré dangereux, mais n'a pas augmenté son avance (qui était déjà considérable grâce au résultat obtenu en Belgique). L'égalisation de Sylla à un quart d'heure de la fin de la rencontre ne changera rien : les Flandriens quittent la scène européenne.

Zulte Waregem voulait encore y croire avant ce 3e tour préliminaire retour face aux Biélorusses du Shakhtyor Soligorsk. Dans d'autres circonstances, un nul (2-2) à l'extérieur ne serait pas une mauvaise performance. Hélas pour les hommes de Francky Dury, rattraper la débâcle du match aller (2-5) était une marche trop haute à franchir. Rapidement mené dès la 7e minute, Zulte, dans un 4-5-1 avec le seul Idrissa Sylla en attaque, a tenté sa chance et arrive à trouver le chemin des filets (Sylla, 41e). Malgré tous ces efforts, ce sont bien les Biélorusses qui mènent à la mi-temps (2-1), grâce à Balanovich (42e). En seconde période, Soligorsk s'est montré dangereux, mais n'a pas augmenté son avance (qui était déjà considérable grâce au résultat obtenu en Belgique). L'égalisation de Sylla à un quart d'heure de la fin de la rencontre ne changera rien : les Flandriens quittent la scène européenne.