Privé de Ruslan Malinovskyi (suspendu) et de Jere Uronen (fatigue physique) le weekend dernier lors de la victoire face à Anderlecht en Jupiler Pro League, le Racing Genk récupérait toutes ses forces pour affronter le champion de Suède. En face, Malmö alignait trois anciens joueurs du championnat belge : Lasse Nielsen, Anders Christiansen (La Gantoise) et Behrang Safari (Anderlecht). Guillermo Molins (ex-Anderlecht) et Carlos Strandberg (ex-Club Bruges et Westerlo), qui font également partie du noyau suédois, n'étaient pas sur la feuille de match suite à des blessures.

Les Limbourgeois prenaient directement le jeu à leur compte et héritaient des premières occasions. Après une frappe inaugurale du néo-Diable Rouge Leandro Trossard (9e), Alejandro Pozuelo se démarquait dans le rectangle mais plaçait sa frappe au-dessus du but suédois. Le Racing Genk était récompensé de ses efforts à la 37e. Suite à une perte de balle de Safari, Joakim Maehle récupérait la balle et centrait pour Trossard qui trompait pour la première fois de la partie le portier Johan Dahlin d'une reprise de volée. En seconde période, le rythme de la rencontre était moins soutenu.

Mbwana Samatta parvenait tout de même à inscrire le septième but de sa saison en Coupe d'Europe à la 71e et mettait les Limbourgeois à l'abri. Le Racing Genk se faisait une petite frayeur en fin de rencontre lorsque Rasmus Bengtsson réduisait la marque à la 89e mais l'arbitre annulait le but pour une position de hors-jeu. Dans l'autre rencontre du groupe I, Besiktas l'a emporté sur sa pelouse face à Sarpsborg 08 (3-1) grâce aux buts de Ryan Babel (51), d'Enzo Roco (69) et de Jeremain Lens (82). Kristoffer Zachariassen (90+4) a réduit la marque en fin de rencontre.

"Genk est d'un autre niveau"

Uwe Rösler a enregistré jeudi à la Luminus Arena sa première défaite en tant que coach de Malmö. Arrivé cet été, l'Allemand restait sur 18 matches sans défaite mais a dû s'incliner 2-0 devant Genk. "Genk est d'un autre niveau", a-t-il concédé après le match.

"Genk a mérité la victoire, ils ont été plus forts dans tous les compartiments comme en témoignent les statistiques. En première période, nous avons montré trop de respect pour cette équipe très costaude physiquement, nous étions trop peu agressif", a expliqué Rösler. "Le seul point positif était que nous étions encore dans la course à la mi-temps (1-0, NDLR). C'était plus équilibré en seconde période, même si Genk s'est un peu retiré après avoir marqué le second but."

Champion de Suède à 20 reprises, Malmö n'est parvenu à cadrer qu'un seul tir sur l'ensemble du match. "Il fallait être à notre meilleur niveau pour revendiquer quelque chose et nous ne l'avons pas été", a ajouté Rösler, lucide. "C'est une bonne leçon pour nous en vue du match à domicile, où nous pouvons faire vraiment mieux. Rien n'est perdu avec cette première défaite, il reste cinq matches à jouer."

"Mes joueurs ont exécuté notre plan presque à la perfection"

La spirale positive du Racing Genk ne s'est pas arrêtée, au contraire. L'équipe de Philippe Clement, encore invaincue cette saison. "Mes joueurs joueurs ont exécuté notre plan presque à la perfection", a dit le coach limbourgeois après la rencontre.

Genk a maîtrisé son sujet, marquant un but dans chaque période pour s'imposer et concédant très peu d'occasions aux champions de Suède, auteurs d'un seul tir cadré. "Ce n'est pas vraiment une différence de qualité mais bien d'exécution", a nuancé Clement. "Mon équipe est restée très concentrée. Nous avons pris l'initiative et monopolisé le ballon et, à partir de là, nous avons pu nous créer des occasions. Les choses semblent faciles mais elles ne le sont pas, mon équipe a appliqué le plan quasi à la perfection. Je dis 'quasi' car il est toujours possible de faire mieux."

Jeudi 4 octobre, Genk ira à Sarpsborg pour la 2e journée. Les Norvégiens se sont inclinés 3-1 sur le terrain de Besiktas et apparaît comme l'équipe la plus faible du groupe. "Nous irons là-bas pour gagner tout comme contre Besiktas, même s'il y a une différence de niveau entre les deux équipes. En Norvège, ce sera un défi pour nous de jouer sur synthétique", a conclu Clement, déjà tourné vers la rencontre au Cercle de Bruges dimanche en championnat.

Belga