Privé de Victor Vazquez, Michel Preud'homme a, comme contre Charleroi, opté pour un dispositif plus défensif. Le coach brugeois a renforcé son milieu en y ajoutant un cinquième homme, Davy De Fauw.

Le début de rencontre a été animé par le système d'arrosage de la pelouse, qui s'est mis en route. A la 13e, De Sutter a marqué un but que l'arbitre a annulé pour une faute préalable de l'attaquant. Hésitant jusque-là, le Club a puisé un peu de confiance dans cet épisode. A la 32e, De Fauw a eu une belle occasion d'ouvrir la marque mais le milieu a expédié le ballon (reçu par le gardien adverse) au-dessus du but.

Si Demba Ba a été transparent, Töre ne l'a pas été totalement. Dès la reprise, l'attaquant a passé la défense de Bruges en revue avant de placer le ballon au fond des filets (0-1, 46e). Paradoxalement, quand Bruges ne donnait pas l'impression de pouvoir redresser la situation, De Sutter a dévié astucieusement un tir de Gedoz hors de portée de Cenk Gönen (1-1, 62e).

Dès ce moment, les Blauw en Zwart ont commencé à remporter les duels et à prendre en défaut Besiktas, qui attendait dans sa zone. A la 79e, l'arbitre a accordé un penalty pour une faute sur Gedoz que Refaelov a converti (2-1). Les Brugeois ont encore poussé mais le marquoir n'a plus évolué malgré une belle occasion de Tuur Dierickx (90e+2).

Privé de Victor Vazquez, Michel Preud'homme a, comme contre Charleroi, opté pour un dispositif plus défensif. Le coach brugeois a renforcé son milieu en y ajoutant un cinquième homme, Davy De Fauw. Le début de rencontre a été animé par le système d'arrosage de la pelouse, qui s'est mis en route. A la 13e, De Sutter a marqué un but que l'arbitre a annulé pour une faute préalable de l'attaquant. Hésitant jusque-là, le Club a puisé un peu de confiance dans cet épisode. A la 32e, De Fauw a eu une belle occasion d'ouvrir la marque mais le milieu a expédié le ballon (reçu par le gardien adverse) au-dessus du but. Si Demba Ba a été transparent, Töre ne l'a pas été totalement. Dès la reprise, l'attaquant a passé la défense de Bruges en revue avant de placer le ballon au fond des filets (0-1, 46e). Paradoxalement, quand Bruges ne donnait pas l'impression de pouvoir redresser la situation, De Sutter a dévié astucieusement un tir de Gedoz hors de portée de Cenk Gönen (1-1, 62e). Dès ce moment, les Blauw en Zwart ont commencé à remporter les duels et à prendre en défaut Besiktas, qui attendait dans sa zone. A la 79e, l'arbitre a accordé un penalty pour une faute sur Gedoz que Refaelov a converti (2-1). Les Brugeois ont encore poussé mais le marquoir n'a plus évolué malgré une belle occasion de Tuur Dierickx (90e+2).