Deux situations extrêmement différentes pour les deux clubs belges devant passer par le 3e tour préliminaire de l'Europa League. Michel Preud'Homme et le Club Bruges partent favoris dans leur confrontation face à Brøndby. Toujours invaincus en championnat, les Blauw en Zwart ont fait un grand pas vers la qualification avec leur victoire 3-0 à la maison. Ils ont désormais 90 minutes pour terminer le travail. Attention à ne pas sous-estimer des Danois qui voudront sûrement montrer une autre image à leur public.

Les barrages de l'Europa League semblent en revanche inaccessibles pour Zulte-Waregem. Les hommes de Francky Dury ont non seulement sombré à la maison face au Shakhtyor Soligorsk (une lourde défaite 5 buts à 2), mais ils n'ont également pas été capables de rapporter un peu de confiance (et quelques points) de leur déplacement à Lokeren de ce week-end en championnat (victoire 2-1 du Sporting). Déforcés par les blessures (Colpaert, Benteke et Naessens notamment) et la suspension de Plet, les Flandriens veulent encore y croire. Mais il leur faudra un miracle...

Deux situations extrêmement différentes pour les deux clubs belges devant passer par le 3e tour préliminaire de l'Europa League. Michel Preud'Homme et le Club Bruges partent favoris dans leur confrontation face à Brøndby. Toujours invaincus en championnat, les Blauw en Zwart ont fait un grand pas vers la qualification avec leur victoire 3-0 à la maison. Ils ont désormais 90 minutes pour terminer le travail. Attention à ne pas sous-estimer des Danois qui voudront sûrement montrer une autre image à leur public. Les barrages de l'Europa League semblent en revanche inaccessibles pour Zulte-Waregem. Les hommes de Francky Dury ont non seulement sombré à la maison face au Shakhtyor Soligorsk (une lourde défaite 5 buts à 2), mais ils n'ont également pas été capables de rapporter un peu de confiance (et quelques points) de leur déplacement à Lokeren de ce week-end en championnat (victoire 2-1 du Sporting). Déforcés par les blessures (Colpaert, Benteke et Naessens notamment) et la suspension de Plet, les Flandriens veulent encore y croire. Mais il leur faudra un miracle...