Dans l'autre rencontre du groupe B, celui de Bruges, entre Helsinki et Copenhague, ce sont les Finlandais qui se sont imposés sur le fil grâce à un but de Kandji (2-1, 90e). Les Blauw en Zwart devront donc patienter jusqu'à la dernière journée pour être certains d'accéder au prochain tour. Ils seront qualifiés le 11 décembre s'ils ne perdent pas à domicile face aux Finlandais par plus de trois buts d'écart. Autant dire que la qualification est en bonne voie.

Opposés aux coéquipiers de Jean-François Gillet, resté toute la rencontre sur le banc des remplaçants, les Brugeois ont réussi à tenir le Torino en échec. Lors d'une première période mouvementée, seuls les buts ont manqué à l'appel. Malgré un premier acte à l'avantage des Italiens, les Brugeois ont réussi à rétablir l'équilibre grâce à des tentatives dangereuses de Vasquez (23e) et de Castillo (28e).

Ryan étincelant

En seconde période, ce sont à nouveau les Italiens qui se sont montrés les plus entreprenants grâce, notamment, à deux occasions coup sur coup de El Kaddouri (57e) et de Martinez (57e), mais un grand Mat Ryan a permis au Club de préserver le zéro. Dans une dernière demi-heure entièrement à l'avantage du Torino, le FC Bruges s'est contenté de subir, sans réagir. Grâce à un Ryan héroïque, le FC Bruges s'en est finalement sorti indemne et repart de Turin avec un bon point.

Lokeren, vainqueur éliminé

Pour Lokeren, la défaite était interdite. L'équipe de Maes s'est imposée 1-0 face au Legia Varsovie, 1er du groupe L, au Daknam. Une victoire hélas inutile en vue d'une qualification pour le prochain tour car au même moment, Trabzonspor s'est imposé 3-1 face au Metalist Kharkiv et valide ainsi son ticket pour les seizièmes de finale.

Les Waeslandiens avaient admirablement bien débuté la rencontre grâce à un but de Hans Vanaken tombé dès la 7e minute de jeu. Bien servi dans le grand rectangle par Junior Dutra, le jeune espoir belge mystifie le portier adverse, Kuclak, d'une lourde frappe en pleine lucarne. Malgré une première période dominée par les Polonais, Lokeren conserve son avantage d'un but.

En seconde période, les hommes de Maes remontent sur la pelouse avec la ferme intention de réaliser le break. Via Overmeire d'abord, grâce à une frappe non cadrée à la 47e, et via De Pauw ensuite (51e et 60e). Le score ne changera plus, malgré trois occasions consécutives de Persoons, Dessers et Remacle en toute fin de rencontre.

Berg : "Lokeren, une des meilleures équipes que nous avons rencontrées"

Henning Berg, l'entraîneur norvégien du Legia Varsovie, a rendu hommage à Lokeren après la rencontre. "Comme à Varsovie (1-0), ce fut une rencontre passionnante et équilibrée. Jusqu'au but d'ouverture nous avions le contrôle. Ensuite, le jeu a été plus ouvert. Lokeren a joué un bon match. C'est une équipe forte. On remarque qu'ils jouent depuis longtemps ensemble et que l'entraîneur est là aussi depuis des années. Ils jouent en équipe. Au niveau tactique et de l'organisation, Lokeren est une des meilleures équipes que nous ayons rencontrées. Je dois les féliciter, ils peuvent être fiers."

Dans l'autre rencontre du groupe B, celui de Bruges, entre Helsinki et Copenhague, ce sont les Finlandais qui se sont imposés sur le fil grâce à un but de Kandji (2-1, 90e). Les Blauw en Zwart devront donc patienter jusqu'à la dernière journée pour être certains d'accéder au prochain tour. Ils seront qualifiés le 11 décembre s'ils ne perdent pas à domicile face aux Finlandais par plus de trois buts d'écart. Autant dire que la qualification est en bonne voie.Opposés aux coéquipiers de Jean-François Gillet, resté toute la rencontre sur le banc des remplaçants, les Brugeois ont réussi à tenir le Torino en échec. Lors d'une première période mouvementée, seuls les buts ont manqué à l'appel. Malgré un premier acte à l'avantage des Italiens, les Brugeois ont réussi à rétablir l'équilibre grâce à des tentatives dangereuses de Vasquez (23e) et de Castillo (28e).Ryan étincelantEn seconde période, ce sont à nouveau les Italiens qui se sont montrés les plus entreprenants grâce, notamment, à deux occasions coup sur coup de El Kaddouri (57e) et de Martinez (57e), mais un grand Mat Ryan a permis au Club de préserver le zéro. Dans une dernière demi-heure entièrement à l'avantage du Torino, le FC Bruges s'est contenté de subir, sans réagir. Grâce à un Ryan héroïque, le FC Bruges s'en est finalement sorti indemne et repart de Turin avec un bon point.Lokeren, vainqueur éliminéPour Lokeren, la défaite était interdite. L'équipe de Maes s'est imposée 1-0 face au Legia Varsovie, 1er du groupe L, au Daknam. Une victoire hélas inutile en vue d'une qualification pour le prochain tour car au même moment, Trabzonspor s'est imposé 3-1 face au Metalist Kharkiv et valide ainsi son ticket pour les seizièmes de finale.Les Waeslandiens avaient admirablement bien débuté la rencontre grâce à un but de Hans Vanaken tombé dès la 7e minute de jeu. Bien servi dans le grand rectangle par Junior Dutra, le jeune espoir belge mystifie le portier adverse, Kuclak, d'une lourde frappe en pleine lucarne. Malgré une première période dominée par les Polonais, Lokeren conserve son avantage d'un but.En seconde période, les hommes de Maes remontent sur la pelouse avec la ferme intention de réaliser le break. Via Overmeire d'abord, grâce à une frappe non cadrée à la 47e, et via De Pauw ensuite (51e et 60e). Le score ne changera plus, malgré trois occasions consécutives de Persoons, Dessers et Remacle en toute fin de rencontre.Berg : "Lokeren, une des meilleures équipes que nous avons rencontrées"Henning Berg, l'entraîneur norvégien du Legia Varsovie, a rendu hommage à Lokeren après la rencontre. "Comme à Varsovie (1-0), ce fut une rencontre passionnante et équilibrée. Jusqu'au but d'ouverture nous avions le contrôle. Ensuite, le jeu a été plus ouvert. Lokeren a joué un bon match. C'est une équipe forte. On remarque qu'ils jouent depuis longtemps ensemble et que l'entraîneur est là aussi depuis des années. Ils jouent en équipe. Au niveau tactique et de l'organisation, Lokeren est une des meilleures équipes que nous ayons rencontrées. Je dois les féliciter, ils peuvent être fiers."