Le Club Bruges part favori dans ce match contre le Slask Wroclaw, décisif pour son avenir européen. Toutefois, la défaite 1-0 la semaine dernière en Pologne a sérieusement redistribué les cartes. "C'est un match très important. Une élimination n'est pas envisagée. C'est très important pour la progression de beaucoup de nos jeunes joueurs", a estimé l'attaquant brugeois Tom De Sutter, qui n'a pas encore débloqué son compteur but depuis son arrivée dans la Venise du Nord.

Le Club aura bien besoin de la chaude ambiance caractéristique des sommets européens du Stade Jan Breydel. Juan Carlos Garrido, le coach Blauw en Zwart, est bien conscient que les supporters joueront un rôle déterminant lors de ce duel couperet. Mais il sait également que son équipe n'a aucun droit à l'erreur. "Si vous appelez ça avoir de la pression, alors c'est une pression que nous aimons. C'est un moment clé déjà dans notre saison et c'est l'occasion de nouer quelque chose avec nos supporters. Il serait trop facile de mettre l'accent sur les qualités de notre adversaire. C'est une forte équipe, mais nous devons regarder notre équipe. C'est un match très important. C'est le genre de match que tout le monde veut jouer. Il n'y a que de la tension positive, due à la compétition", a assuré Garrido, mercredi, au moment de donner ses impressions sur la rencontre.

L'entraîneur du FC Bruges a ajouté qu'il apprécie les qualités de son groupe et les évolutions en particulier des jeunes Boli Bolingoli et Laurens De Bock.

Au niveau de l'effectif, Bruges pourra recompter sur Victor Vazquez et Maxime Lestienne. Levy Stanislav, le coach du Slask, craint particulièrement ce duo: "ils apporteront encore plus de qualité dans l'équipe brugeoise", estime le coach polonais. Les deux hommes étaient absents la semaine dernière. Pour le reste, Stanislav remet la pression sur Bruges. "Si nous voulons nous qualifier, il faudra jouer encore mieux que la semaine dernière", a-t-il estimé ajoutant que "Bruges reste le favori."

Les "+" brugeois pour ce soir

- Une équipe brugeoise plus mature que les dernières semaines avec des joueurs expérimentés sur le terrain: Simons, Vazquez, Refaelov, Högli, Blondel ou De Sutter.

- Maxime Lestienne est de nouveau en grande forme. Il a 'explosé' la défense ostendaise à lui tout seul dimanche dernier lorsqu'il est monté au jeu.

- Les supporters brugeois. Lors des matches européens, l'ambiance au Jan Breydelstadion est toujours très particulière avec cette capacité du kop Blauw en Zwart à sublimer leurs joueurs.

Les "-" brugeois pour ce soir

- Le handicap du match aller (1-0), un score toujours compliqué à négocier au retour.

- La bonne organisation défensive du Slask Wroclaw qu'il va falloir contourner.

- La défense centrale brugeoise inédite: Duarte et Engels.

La compo probable du Club:

Ryan ; Högli, Duarte, Engels, De Bock ; Simons, Blondel, Vasquez ; Rafaelov, Lestienne, De Sutter

Le Club Bruges part favori dans ce match contre le Slask Wroclaw, décisif pour son avenir européen. Toutefois, la défaite 1-0 la semaine dernière en Pologne a sérieusement redistribué les cartes. "C'est un match très important. Une élimination n'est pas envisagée. C'est très important pour la progression de beaucoup de nos jeunes joueurs", a estimé l'attaquant brugeois Tom De Sutter, qui n'a pas encore débloqué son compteur but depuis son arrivée dans la Venise du Nord. Le Club aura bien besoin de la chaude ambiance caractéristique des sommets européens du Stade Jan Breydel. Juan Carlos Garrido, le coach Blauw en Zwart, est bien conscient que les supporters joueront un rôle déterminant lors de ce duel couperet. Mais il sait également que son équipe n'a aucun droit à l'erreur. "Si vous appelez ça avoir de la pression, alors c'est une pression que nous aimons. C'est un moment clé déjà dans notre saison et c'est l'occasion de nouer quelque chose avec nos supporters. Il serait trop facile de mettre l'accent sur les qualités de notre adversaire. C'est une forte équipe, mais nous devons regarder notre équipe. C'est un match très important. C'est le genre de match que tout le monde veut jouer. Il n'y a que de la tension positive, due à la compétition", a assuré Garrido, mercredi, au moment de donner ses impressions sur la rencontre. L'entraîneur du FC Bruges a ajouté qu'il apprécie les qualités de son groupe et les évolutions en particulier des jeunes Boli Bolingoli et Laurens De Bock. Au niveau de l'effectif, Bruges pourra recompter sur Victor Vazquez et Maxime Lestienne. Levy Stanislav, le coach du Slask, craint particulièrement ce duo: "ils apporteront encore plus de qualité dans l'équipe brugeoise", estime le coach polonais. Les deux hommes étaient absents la semaine dernière. Pour le reste, Stanislav remet la pression sur Bruges. "Si nous voulons nous qualifier, il faudra jouer encore mieux que la semaine dernière", a-t-il estimé ajoutant que "Bruges reste le favori." Les "+" brugeois pour ce soir- Une équipe brugeoise plus mature que les dernières semaines avec des joueurs expérimentés sur le terrain: Simons, Vazquez, Refaelov, Högli, Blondel ou De Sutter.- Maxime Lestienne est de nouveau en grande forme. Il a 'explosé' la défense ostendaise à lui tout seul dimanche dernier lorsqu'il est monté au jeu. - Les supporters brugeois. Lors des matches européens, l'ambiance au Jan Breydelstadion est toujours très particulière avec cette capacité du kop Blauw en Zwart à sublimer leurs joueurs. Les "-" brugeois pour ce soir - Le handicap du match aller (1-0), un score toujours compliqué à négocier au retour.- La bonne organisation défensive du Slask Wroclaw qu'il va falloir contourner. - La défense centrale brugeoise inédite: Duarte et Engels. La compo probable du Club:Ryan ; Högli, Duarte, Engels, De Bock ; Simons, Blondel, Vasquez ; Rafaelov, Lestienne, De Sutter