Le Standard affrontera les Bélarusses de Minsk jeudi à Sclessin en match aller. Un adversaire qui doit sa présence sur la scène européenne à son succès en Coupe de Bélarusse et largement à la portée des Rouches, invaincus en 8 matchs cette saison.

Le Racing Genk se rendra lui en Islande pour affronter Hafnarfjördur, club où a évolué Arnar Vidarsson, passé notamment par Lokeren et actuellement au Cercle de Bruges.

Zulte Waregem aura probablement la tâche la plus compliquée des trois clubs belges, face à l'APOEL Nicosie. Le vice-champion de Belgique débutera "à domicile" (au stade d'Anderlecht) face au club chypriote le plus connu, champion la saison dernière et quart de finaliste de la Ligue des champions en 2011-2012. Il compte Urko Pardo en ses rangs, un portier belgo-espagnol.

Après une entame réussie en Premier League sur le terrain de Crystal Palace (0-1) grâce à un penalty de la recrue espagnole Soldado (ex-Valence), Tottenham, où évoluent Jan Vertonghen, Moussa Dembélé et Nacer Chadli, aborde dans une sérénité toute relative son déplacement au Dinamo Tbilissi.

Car c'est surtout en coulisses que ça s'agite du côté des Spurs, avec le départ imminent pour le Real Madrid de leur star galloise Gareth Bale, en passe de devenir l'un des plus gros transferts de l'histoire du football.

L'AZ Alkmaar, avec Yves De Winter, Jan Wuytens et Maarten Martens, se déplacera à Atromitos zen Grèce. Nice, où évolue désormais Christian Brüls, se rendra à Apollon Limassol. Roland Lamah et Swansea accueilleront eux les Roumains de Petrolul Ploiesti.

S'agissant des deux clubs allemands en lice, Stuttgart et Francfort, mal partis en Bundesliga avec deux défaites inaugurales, ils chercheront eux à enfin se réveiller. Mais ça sera plus compliqué pour le VfB chez les Croates de Rijeka que pour l'Eintracht chez les Azerbaïdjanais de Qarabag.

La Fiorentina, qui n'a pas encore débuté le championnat, devra aussi être sur ses gardes sur le terrain du Grasshopper Zurich, éliminé de peu de la course à la Ligue des champions par Lyon au 3e tour préliminaire. L'Udinese, en revanche, partira favorite contre les Tchèques du Slovan Liberec.

Côté espagnol, les deux Séville, FC et Betis, ne devraient pas connaître de soucis, respectivement contre les Polonais du Slask Wroclaw, tombeur du FC Bruges au tour précédent, et chez les Tchèques de Jablonek.

Le Maccabi Tel-Aviv (ISR) qui devait affronter le PAOK Salonique (GRE) est qualifié d'office pour la phase de poules, après que le club grec ait été reversé en barrages de la C1 en remplacement du Metalist Kharkiv (UKR) exclu par l'UEFA.

Le Standard affrontera les Bélarusses de Minsk jeudi à Sclessin en match aller. Un adversaire qui doit sa présence sur la scène européenne à son succès en Coupe de Bélarusse et largement à la portée des Rouches, invaincus en 8 matchs cette saison. Le Racing Genk se rendra lui en Islande pour affronter Hafnarfjördur, club où a évolué Arnar Vidarsson, passé notamment par Lokeren et actuellement au Cercle de Bruges. Zulte Waregem aura probablement la tâche la plus compliquée des trois clubs belges, face à l'APOEL Nicosie. Le vice-champion de Belgique débutera "à domicile" (au stade d'Anderlecht) face au club chypriote le plus connu, champion la saison dernière et quart de finaliste de la Ligue des champions en 2011-2012. Il compte Urko Pardo en ses rangs, un portier belgo-espagnol. Après une entame réussie en Premier League sur le terrain de Crystal Palace (0-1) grâce à un penalty de la recrue espagnole Soldado (ex-Valence), Tottenham, où évoluent Jan Vertonghen, Moussa Dembélé et Nacer Chadli, aborde dans une sérénité toute relative son déplacement au Dinamo Tbilissi. Car c'est surtout en coulisses que ça s'agite du côté des Spurs, avec le départ imminent pour le Real Madrid de leur star galloise Gareth Bale, en passe de devenir l'un des plus gros transferts de l'histoire du football. L'AZ Alkmaar, avec Yves De Winter, Jan Wuytens et Maarten Martens, se déplacera à Atromitos zen Grèce. Nice, où évolue désormais Christian Brüls, se rendra à Apollon Limassol. Roland Lamah et Swansea accueilleront eux les Roumains de Petrolul Ploiesti. S'agissant des deux clubs allemands en lice, Stuttgart et Francfort, mal partis en Bundesliga avec deux défaites inaugurales, ils chercheront eux à enfin se réveiller. Mais ça sera plus compliqué pour le VfB chez les Croates de Rijeka que pour l'Eintracht chez les Azerbaïdjanais de Qarabag. La Fiorentina, qui n'a pas encore débuté le championnat, devra aussi être sur ses gardes sur le terrain du Grasshopper Zurich, éliminé de peu de la course à la Ligue des champions par Lyon au 3e tour préliminaire. L'Udinese, en revanche, partira favorite contre les Tchèques du Slovan Liberec. Côté espagnol, les deux Séville, FC et Betis, ne devraient pas connaître de soucis, respectivement contre les Polonais du Slask Wroclaw, tombeur du FC Bruges au tour précédent, et chez les Tchèques de Jablonek. Le Maccabi Tel-Aviv (ISR) qui devait affronter le PAOK Salonique (GRE) est qualifié d'office pour la phase de poules, après que le club grec ait été reversé en barrages de la C1 en remplacement du Metalist Kharkiv (UKR) exclu par l'UEFA.