C'était le pire des scénarios pour les Red Flames. Evidemment qu'elles étaient dominées par les Suédoises. Pas dans la possession où les Scandinaves n'avaient que 51% le cuir, mais au niveau des tirs (34 à 3) et des coups de coin (13 concédés). Il a fallu une grande Nicky Evrard, comme souvent dans ce tournoi, pour tenir la barque belge sur le bon cap. Les Red Flames faisaient preuve d'une belle solidarité mais étaient logiquement malmenées par les vice-champions olympiques. Annoncées redoutables sur phases arrêtées, avec notamment deux buts lors de leur dernière rencontre de poule, les Suédoises ont finalement trouvé la faille sur ce type de phase, malgré un nouvel double arrêt d'Evrard.

Dès le début de la rencontre, les Suédoises se montraient dangereuses. Nicky Evrard était obligée de s'allonger (6e) et voyait une frappe dévissée de Filippa Angeldal passer à côté (7e). La joueuse de Manchester City retentait sa chance après une erreur de Laura Deloose mais son tir passait au-dessus (11e). Cela se rapprochait encore lorsqu'Amanda Ilestedt, légèrement hors-jeu, reprenait un centre de la tête mais Stina Blackstenius ne parvenait pas à conclure après un bel arrêt d'Evrard (14e).

Lorsque Blackstenius, lancée en profondeur, trompait Evrard, on pensait voir la Suède ouvrir le score mais le VAR annulait le but de l'attaquante d'Arsenal pour hors-jeu (24e). Les Red Flames mettaient le nez à la fenêtre, Justine Vanhavermaet s'essayait de loin mais sa frappe était trop croisée (31e). Evrard sauvait encore les siennes, sur sa ligne (34e) et Tine De Caigny arrêtait un ballon de la tête juste devant sa ligne de but (36e). A la reprise, les Suédoises se montrent dangereuses mais la reprise de volée de Fridolina Rolfö atterrissait dans les bras d'Evrard (46e). Le drapeau était levé sur une tête de Blackstenius sur la barre (48e). Les Belges continuaient à faire le dos rond et les tentatives d'Angeldal passaient au-dessus (61e) puis dans les bras d'Evrard (63e). L'arrêt le plus compliqué d'Evrard arrivait sur une tête à bout portant de Blackstenius qui l'obligeait à un arrêt réflexe époustouflant pour garder les siennes dans le match (72e).

Dominées, les Belges tentaient de créer la surprise mais la frappe d'Elena Dhont finissait dans le petit filet (81e). Les Flames ont fini par craquer sur une phase confuse dans la surface, Linda Sembrant envoyait le ballon dans le plafond du but et renvoyait la Belgique à la maison et les Suédoises en demi-finale (90e+2) face à l'Angleterre, tombeuse de l'Espagne mercredi après prolongation (2-1).

C'était le pire des scénarios pour les Red Flames. Evidemment qu'elles étaient dominées par les Suédoises. Pas dans la possession où les Scandinaves n'avaient que 51% le cuir, mais au niveau des tirs (34 à 3) et des coups de coin (13 concédés). Il a fallu une grande Nicky Evrard, comme souvent dans ce tournoi, pour tenir la barque belge sur le bon cap. Les Red Flames faisaient preuve d'une belle solidarité mais étaient logiquement malmenées par les vice-champions olympiques. Annoncées redoutables sur phases arrêtées, avec notamment deux buts lors de leur dernière rencontre de poule, les Suédoises ont finalement trouvé la faille sur ce type de phase, malgré un nouvel double arrêt d'Evrard.Dès le début de la rencontre, les Suédoises se montraient dangereuses. Nicky Evrard était obligée de s'allonger (6e) et voyait une frappe dévissée de Filippa Angeldal passer à côté (7e). La joueuse de Manchester City retentait sa chance après une erreur de Laura Deloose mais son tir passait au-dessus (11e). Cela se rapprochait encore lorsqu'Amanda Ilestedt, légèrement hors-jeu, reprenait un centre de la tête mais Stina Blackstenius ne parvenait pas à conclure après un bel arrêt d'Evrard (14e). Lorsque Blackstenius, lancée en profondeur, trompait Evrard, on pensait voir la Suède ouvrir le score mais le VAR annulait le but de l'attaquante d'Arsenal pour hors-jeu (24e). Les Red Flames mettaient le nez à la fenêtre, Justine Vanhavermaet s'essayait de loin mais sa frappe était trop croisée (31e). Evrard sauvait encore les siennes, sur sa ligne (34e) et Tine De Caigny arrêtait un ballon de la tête juste devant sa ligne de but (36e). A la reprise, les Suédoises se montrent dangereuses mais la reprise de volée de Fridolina Rolfö atterrissait dans les bras d'Evrard (46e). Le drapeau était levé sur une tête de Blackstenius sur la barre (48e). Les Belges continuaient à faire le dos rond et les tentatives d'Angeldal passaient au-dessus (61e) puis dans les bras d'Evrard (63e). L'arrêt le plus compliqué d'Evrard arrivait sur une tête à bout portant de Blackstenius qui l'obligeait à un arrêt réflexe époustouflant pour garder les siennes dans le match (72e). Dominées, les Belges tentaient de créer la surprise mais la frappe d'Elena Dhont finissait dans le petit filet (81e). Les Flames ont fini par craquer sur une phase confuse dans la surface, Linda Sembrant envoyait le ballon dans le plafond du but et renvoyait la Belgique à la maison et les Suédoises en demi-finale (90e+2) face à l'Angleterre, tombeuse de l'Espagne mercredi après prolongation (2-1).