Durant la phase de groupe de l'Euro 2020, les arbitres ont dû siffler moins de fautes par rapport aux précédents grands tournois, a communiqué l'UEFA vendredi. Par conséquent, moins de cartons ont été distribués et le ballon est resté en jeu plus longtemps.

Les joueurs, les entraîneurs et les experts s'accordent à dire que cela est dû en grande partie au fait que les arbitres veulent laisser l'avantage autant que possible. Jusqu'à présent, les arbitres sont restés largement à l'écart des projecteurs et les décisions controversées ont été moins nombreuses que lors des précédents Euros.

MOINS DE FAUTES QU'EN 2016

Durant la phase de groupe, 22,4 fautes ont été sifflées par match contre 25,3 durant l'Euro 2016. Le nombre de cartons distribués est passé de 3,6 à 2,7 par match. Le temps pendant lequel les joueurs ont effectivement joué au football est passé de 56,5 minutes en 2016 à près de 59 minutes par match en 2021.

"Notre rôle est de prendre les bonnes décisions. Nous sommes très heureux de constater qu'il y a moins de fautes en ce moment", a déclaré Roberto Rosetti, président de la commission des arbitres de l'UEFA, dans un communiqué.

Les chiffres montrent également comment le VAR, utilisé pour la première fois lors d'un Euro, a changé le football. Par exemple, le nombre de penalties accordés en phase de groupe est passé de 7 lors de l'Euro 2016 à 14 aujourd'hui. Le VAR a été utilisé pour juger 179 incidents en 36 matches de groupe.

Durant la phase de groupe de l'Euro 2020, les arbitres ont dû siffler moins de fautes par rapport aux précédents grands tournois, a communiqué l'UEFA vendredi. Par conséquent, moins de cartons ont été distribués et le ballon est resté en jeu plus longtemps. Les joueurs, les entraîneurs et les experts s'accordent à dire que cela est dû en grande partie au fait que les arbitres veulent laisser l'avantage autant que possible. Jusqu'à présent, les arbitres sont restés largement à l'écart des projecteurs et les décisions controversées ont été moins nombreuses que lors des précédents Euros. MOINS DE FAUTES QU'EN 2016Durant la phase de groupe, 22,4 fautes ont été sifflées par match contre 25,3 durant l'Euro 2016. Le nombre de cartons distribués est passé de 3,6 à 2,7 par match. Le temps pendant lequel les joueurs ont effectivement joué au football est passé de 56,5 minutes en 2016 à près de 59 minutes par match en 2021."Notre rôle est de prendre les bonnes décisions. Nous sommes très heureux de constater qu'il y a moins de fautes en ce moment", a déclaré Roberto Rosetti, président de la commission des arbitres de l'UEFA, dans un communiqué. Les chiffres montrent également comment le VAR, utilisé pour la première fois lors d'un Euro, a changé le football. Par exemple, le nombre de penalties accordés en phase de groupe est passé de 7 lors de l'Euro 2016 à 14 aujourd'hui. Le VAR a été utilisé pour juger 179 incidents en 36 matches de groupe.