Un but d'anthologie a propulsé Patrik Schick en tête des tendances sur Twitter ce mardi en milieu d'après-midi. Il est 16h13 sur la pelouse toujours impeccablement taillée d'Hampden Park lorsque celui qui évolue en club du côté du Bayer Leverkusen voit la position avancée du gardien écossais et décoche un lob imparable des 45 mètres. David Marshall finit comme le ballon au fond des filets. L'image a déjà été détournée depuis sur les réseaux sociaux, toujours friands de moments cocasses.
...

Un but d'anthologie a propulsé Patrik Schick en tête des tendances sur Twitter ce mardi en milieu d'après-midi. Il est 16h13 sur la pelouse toujours impeccablement taillée d'Hampden Park lorsque celui qui évolue en club du côté du Bayer Leverkusen voit la position avancée du gardien écossais et décoche un lob imparable des 45 mètres. David Marshall finit comme le ballon au fond des filets. L'image a déjà été détournée depuis sur les réseaux sociaux, toujours friands de moments cocasses."Le freak, c'est Schick". Le jeu de mots en référence au tube du groupe de R&B Chic pullule sur les timelines. Mais au final, peu de gens savent qui est ce Patrik Schick, peut-être parti pour être lui aussi l'un des tubes de l'été européen.L'attaquant vient de fêter son quart de siècle le 24 janvier. Né dans la capitale tchèque, c'est au Sparta Prague qu'il enfile ses premiers crampons à l'âge de 11 ans. Il vient d'avoir 18 ans lorsqu'il fait sa première apparition en équipe fanion lors d'une défaite en déplacement à Teplice qui n'empêchera pas le Sparta d'être sacré.Révélé dans l'antre de PanenkaLors de la saison suivante, le jeune Patrik n'effectue que trois apparitions au sein d'un Sparta qui échoue dans sa quête du titre national. Le club décide alors de l'envoyer du côté du Bohemians afin qu'il puisse s'aguerrir. Un nom important du football tchèque puisque l'équipe de Prague est souvent considérée comme la plus populaire de la ville et qu'elle a surtout vu naître celui qui restera une des grandes légendes des championnats d'Europe des Nations avec son geste mythique sur tir au but : Antonin Panenka.Au front de l'attaque de l'attaque de la Bohemka, Schick réalise une saison pleine en marquant à 8 reprises en 27 rencontres. Un bilan plus que satisfaisant qui lui laisse entrevoir des perspectives de jeu du côté d'un Sparta, privé pour la seconde année consécutive des lauriers de champion de Tchéquie au détriment du Viktoria Plzen.C'était sans compter sur le flair des recruteurs de la Sampdoria qui ont passé quelques soirées du côté du Dolicek, l'antre des Bohemians. Les Italiens proposent quatre millions d'euros au Sparta Prague pour faire venir Schick du côté de Gênes. Un tel montant pour un joueur n'ayant à peine joué qu'une saison pleine : une aubaine que ne peuvent pas refuser les Rudi.L'adaptation est difficile pour celui qui débarque à la Samp' en même temps que quatre autres jeunes promesses présentes à cet Euro: Milan Skriniar,Bruno Fernandes, Karel Linetty et un certain Dennis Praet, recrue estivale la plus chère du club gênois avec ses 8 millions d'euros. Un certain Fabio Quagliarella a aussi déposé ses valises en Ligurie pour être associé à Luis Muriel. Un concurrent de poids et d'expérience pour le jeune Tchèque.La belle jeunesse dorée de la Samp' Il lui faut attendre une soirée de la fin octobre pour faire trembler les filets de Serie A. En déplacement à la Juventus, Schick est aligné d'entrée aux côtés de Budimir. Les Turinois mènent tranquillement 2-0 lorsqu'un peu avant l'heure de le jeu le pied gauche du Tchèque ne trompe la vigilance de Neto, suppléant de Buffon ce soir là. Et qui retrouve-t-on à l'assist ? Notre Dennis Praet national.Un mois plus tard, pour la réception de Cagliari en Coupe d'Italie, Marco Giampaolo compte toujours sur le duo Schick-Budimir à la pointe de son attaque. Et l'ancien du Sparta voit double lors d'un match et d'une qualification obtenue sur le score de 3-0 par I Blucerchiati. Le début d'une belle série puisqu'il enchainera avec des réalisations lors des rencontres de championnat suivantes contre Torino, la Lazio et Chievo.Au début de l'année 2017, la Sampdoria reçoit l'AS Roma. La défense giallorossa souffre contre l'attaquant tchèque qui inscrira l'un des trois buts de ses couleurs. Les recruteurs romains se disent qu'il serait intéressant de suivre d'un peu plus près ce longiligne attaquant au pied gauche ravageur. A la fin d'une saison où il facturera finalement 11 pions en Serie A, Patrik Schick se présente comme l'élément offensif à engager pour tous les cadors de la Botte.Rome et l'ivresse des blessuresEt c'est la Juventus, la première victime de son sens du but, qui se montre la plus convaincante. Malheureusement pour lui, Patrik Schick se fait recaler à la visite médicale. Une aubaine pour l'AS Roma qui met le grappin dessus en échange de la modique somme de 38 millions afin de l'associer à Edin Dzeko.Sur papier ce qui devait s'apparenter à une attaque de feu n'impressionne finalement pas les défenses adverses. Trahi par des blessures musculaires, le jeune attaquant de 21 ans assume difficilement le poids de l'énorme prix de transfert qui pèse sur ses épaules encore frêles. Moins titulaire et moins décisif, les deux saisons de Schick à l'ombre du Colisée font dégonfler violemment la hype née durant le printemps 2017. Il ne trouve même pas de bouffée d'oxygène au sein de la sélection nationale A avec laquelle il ne met qu'un petit but lors d'un sombre match amical contre la Chine en mars 2018.Nagelsmann lui donne des ailesLors de l'été 2019, la Roma semble décider à se séparer de cet élément prometteur mais dont le rendement laisse à désirer. Cap alors en prêt sur l'Allemagne de l'est et Leipzig où un jeune coach enthousiaste du nom de Julian Nagelsmann donne des ailes à son équipe avec un jeu débridé dans lequel s'épanouissent de nombreuses promesses dorées. Mais la concurrence y est aussi féroce avec Timo Werner et Yussuf Poulsen derrière lesquels Schick espère bien se refaire une santé. Du moins en théorie, car l'escapade allemande commence très mal avec une cheville qui lui cause bien du tracas et l'oblige à patienter jusqu'au 23 novembre 2019 pour enfin obtenir ses premières minutes de jeu contre Cologne. Mais, il ne lui faudra attendre que deux rencontres avant d'ouvrir son compteur lors d'un déplacement à Paderborn. Une libération ! Il enchaine ensuite avec un mois de décembre prolifique qui le voit marquer tour à tour contre Düsseldorf, Dortmund et Augsburg. Le début 2020 lui offre plus de temps de jeu mais moins de buts avant que son élan ne soit coupé par la pandémie de coronavirus.A la troisième rencontre suivant la reprise post-covid, Patrik Schick enchaine de nouveau avec trois buts consécutifs. Avec 10 buts en Bundesliga, son opération relance est réussie, même s'il fut beaucoup plus discret sur la scène de la Ligue des Champions où Red Bull atteindra le dernier carré, éliminé par le PSG.Du côté de Rome, ce prêt fructueux permet au trésorier de la Louve d'espérer vendre l'attaquant tchèque pour une somme pas trop dérisoire. Et si Leipzig décide finalement pas de sortir le chéquier, c'est un autre pensionnaire de Bundesliga qui allonge 26,5 millions pour l'embrigader. Le Bayer Leverkusen doit remplacer Kevin Volland, parti du côté de Monaco et possède des liquidités suite à la vente de Kai Havertz du côté de Chelsea.Désormais, il charme les TchèquesRemplacer deux éléments aussi incontournables dans un club semble un défi osé pour Patrik Schick qui n'avait pas digéré le poids des responsabilités du côté de Rome. Mais à 24 ans, il semble désormais plus mûr et apte à répondre aux attentes. Au terme d'une saison assez régulière, il prend part à 29 matches et marque 9 buts. Leverkusen valide son billet pour l'Europa League, mais Patrik Shick n'apparaît pas encore comme l'attaquant susceptible d'enflammer l'Euro.Sa relation avec la sélection tchèque n'a pas toujours été des plus harmonieuses mais l'arrivée de Jiri Silhalvy va le propulser en numéro 1 incontesté de la ligne d'attaque. Et le pays finaliste de l'Euro 96, espère bien que les exploits venus de la patte gauche diabolique de Patrik Schick trouvent encore de beaux prolongements dans les prochaines semaines.