Si la rencontre se disputait à Amsterdam, il suffisait de jeter un oeil aux tribunes pour se rendre compte que la Johan Cruyff Arena était toute acquise au clan danois. D'abord parce que les supporters scandinaves étaient plus nombreux, mais aussi parce que le passage de Christian Eriksen - le Danois qui s'est écroulé sur la pelouse à la suite d'une crise cardiaque au début de l'Euro - à l'Ajax y a laissé de bons souvenirs.

Les Gallois, qui ont encore souligné la veille via leur capitaine Gareth Bale qu'ils avaient l'habitude d'être considérés comme "outsiders", ne s'y sont pas laissés compter d'entrée de jeu. Les débats étaient plutôt équilibrés et seules les tentatives de Gareth Bale à distance avaient le mérite d'apporter un peu d'animation.

Les débats sont restés assez fermés jusqu'à ce que Dolberg a vu une possibilité de tenter sa chance à distance avant la demi-heure et de tromper la vigilance de Ward d'une belle frappe dans le filet latéral (0-1).

La fin de la première période était particulièrement hachée jusqu'à ce que Maelhe, côté gauche, se soit retrouvé en bonne position pour tenter sa chance dans un angle fermé. Ward a bien détourné l'envoi.

La seconde période ne pouvait pas mieux démarrer pour le Danemark puisque Dolberg, encore lui, s'est retrouvé à la bonne place après un dégagement raté de Williams. L'attaquant danois a fait preuve de sang-froid pour fusiller Ward, quasiment à bout portant (0-2, 48e).

Sans réellement pouvoir offrir une réaction, le pays de Galles restait muait alors que le Danemark gérait parfaitement les débats.

En toute fin de partie, le Danemark est passé tout près du 0-3 à la suite d'une double tentative de Braithwaite et de Andersen mais le cuir est finalement passé à côté du but gallois.

Quelques instants plus tard, Maehle, d'un crochet intelligent, s'est ouvert la voie du but pour placer le cuir hors de portée de Ward et porter le score à 0-3 (88e).

Dans les arrêts de jeu, Braithwaite a déjoué le piège du hors-jeu pour jouer un ballon au second poteau et alourdir encore davantage le score d'une frappe du gauche (0-4, 90e+4).

Le Danemark jouera son quart de finale à Bakou, en Azerbaïdjan, le 3 juillet prochain (18h00). Son adversaire sera connu ce dimanche au terme du huitième de finale entre les Pays-Bas et la République tchèque.

Si la rencontre se disputait à Amsterdam, il suffisait de jeter un oeil aux tribunes pour se rendre compte que la Johan Cruyff Arena était toute acquise au clan danois. D'abord parce que les supporters scandinaves étaient plus nombreux, mais aussi parce que le passage de Christian Eriksen - le Danois qui s'est écroulé sur la pelouse à la suite d'une crise cardiaque au début de l'Euro - à l'Ajax y a laissé de bons souvenirs. Les Gallois, qui ont encore souligné la veille via leur capitaine Gareth Bale qu'ils avaient l'habitude d'être considérés comme "outsiders", ne s'y sont pas laissés compter d'entrée de jeu. Les débats étaient plutôt équilibrés et seules les tentatives de Gareth Bale à distance avaient le mérite d'apporter un peu d'animation. Les débats sont restés assez fermés jusqu'à ce que Dolberg a vu une possibilité de tenter sa chance à distance avant la demi-heure et de tromper la vigilance de Ward d'une belle frappe dans le filet latéral (0-1). La fin de la première période était particulièrement hachée jusqu'à ce que Maelhe, côté gauche, se soit retrouvé en bonne position pour tenter sa chance dans un angle fermé. Ward a bien détourné l'envoi. La seconde période ne pouvait pas mieux démarrer pour le Danemark puisque Dolberg, encore lui, s'est retrouvé à la bonne place après un dégagement raté de Williams. L'attaquant danois a fait preuve de sang-froid pour fusiller Ward, quasiment à bout portant (0-2, 48e). Sans réellement pouvoir offrir une réaction, le pays de Galles restait muait alors que le Danemark gérait parfaitement les débats. En toute fin de partie, le Danemark est passé tout près du 0-3 à la suite d'une double tentative de Braithwaite et de Andersen mais le cuir est finalement passé à côté du but gallois. Quelques instants plus tard, Maehle, d'un crochet intelligent, s'est ouvert la voie du but pour placer le cuir hors de portée de Ward et porter le score à 0-3 (88e). Dans les arrêts de jeu, Braithwaite a déjoué le piège du hors-jeu pour jouer un ballon au second poteau et alourdir encore davantage le score d'une frappe du gauche (0-4, 90e+4). Le Danemark jouera son quart de finale à Bakou, en Azerbaïdjan, le 3 juillet prochain (18h00). Son adversaire sera connu ce dimanche au terme du huitième de finale entre les Pays-Bas et la République tchèque.