"Ce sera une course contre la montre pour qu'ils soient prêts pour le match de vendredi", a indiqué le technicien à la tête des "Diables Rouges" à l'agence Belga. "On pense que les deux joueurs seraient prêts à jouer si le match avait lieu au moment du prochain tour (quatre jours plus tard, ndlr)", a précisé l'entraineur espagnol dans un entretien à la RTBF.

On doit surveiller toutes les 24 heures comment leurs corps réagissent, car le match contre l'Italie est vendredi, c'est le seul problème

Martinez

Le maître à jouer de Manchester City et le capitaine de la sélection ne souffrent pas "de dommages structurels majeurs", selon lui. "Ça veut dire que leur tournoi est toujours d'actualité et n'est pas fini pour eux", a-t-il insisté. Nous allons évidemment suivre la situation au jour le jour, mais nous n'avons pas beaucoup de temps avant le quart de finale. Je pense que ce sera du 50-50", a détaillé le Catalan

"Kevin est très fort mentalement et dans un bon état d'esprit, je suis soulagé qu'il puisse rester et j'espère qu'il sera présent vendredi, car nous sommes plus forts quand il est sur le terrain", a dit Martinez avant de poliment critiquer l'arbitre de la rencontre Felix Brych. Il s'est en effet dit "fâché" de l'arbitrage de l'Allemand qui a eu "une immense influence sur le match" en ne sanctionnant pas d'un carton des fautes volontaires de Pepe et Palhinha.

"Je suis fâché sur le fait qu'il aurait dû stopper plus tôt certains joueurs. Il a perdu son match. Palhinha aurait dû prendre un carton jaune sur le tirage de maillot sur Lukaku. Dans ce cas, il n'aurait jamais taclé Kevin comme cela", a expliqué l'entraîneur en référence à la phase qui a forcé De Bruyne à quitter ses équipiers peu avant la pause en raison d'une blessure à une cheville.

Quant à Eden Hazard, qui a sollicité son changement à la 87e après avoir ressenti une douleur à une cuisse, Martinez s'est défendu face aux critiques lui reprochant de ne pas l'avoir remplacé plus tôt dans la rencontre.

"Il avait l'air fort et je n'ai pas senti qu'il était nécessaire de le faire sortir. Je pense qu'il faut garder les joueurs d'expérience sur le terrain lorsqu'ils font un bon match, surtout si l'on doit disputer des prolongations", a justifié le technicien espagnol.

La Belgique doit rencontrer l'Italie en quart de finale vendredi à Munich.

Simon Mignolet, touché au genou gauche dimanche lors de l'échauffement, a quitté le rassemblement ce lundi.

La Belgique affrontera l'Italie en quarts de finale vendredi à Munich.

"Ce sera une course contre la montre pour qu'ils soient prêts pour le match de vendredi", a indiqué le technicien à la tête des "Diables Rouges" à l'agence Belga. "On pense que les deux joueurs seraient prêts à jouer si le match avait lieu au moment du prochain tour (quatre jours plus tard, ndlr)", a précisé l'entraineur espagnol dans un entretien à la RTBF.Le maître à jouer de Manchester City et le capitaine de la sélection ne souffrent pas "de dommages structurels majeurs", selon lui. "Ça veut dire que leur tournoi est toujours d'actualité et n'est pas fini pour eux", a-t-il insisté. Nous allons évidemment suivre la situation au jour le jour, mais nous n'avons pas beaucoup de temps avant le quart de finale. Je pense que ce sera du 50-50", a détaillé le Catalan "Kevin est très fort mentalement et dans un bon état d'esprit, je suis soulagé qu'il puisse rester et j'espère qu'il sera présent vendredi, car nous sommes plus forts quand il est sur le terrain", a dit Martinez avant de poliment critiquer l'arbitre de la rencontre Felix Brych. Il s'est en effet dit "fâché" de l'arbitrage de l'Allemand qui a eu "une immense influence sur le match" en ne sanctionnant pas d'un carton des fautes volontaires de Pepe et Palhinha."Je suis fâché sur le fait qu'il aurait dû stopper plus tôt certains joueurs. Il a perdu son match. Palhinha aurait dû prendre un carton jaune sur le tirage de maillot sur Lukaku. Dans ce cas, il n'aurait jamais taclé Kevin comme cela", a expliqué l'entraîneur en référence à la phase qui a forcé De Bruyne à quitter ses équipiers peu avant la pause en raison d'une blessure à une cheville.Quant à Eden Hazard, qui a sollicité son changement à la 87e après avoir ressenti une douleur à une cuisse, Martinez s'est défendu face aux critiques lui reprochant de ne pas l'avoir remplacé plus tôt dans la rencontre."Il avait l'air fort et je n'ai pas senti qu'il était nécessaire de le faire sortir. Je pense qu'il faut garder les joueurs d'expérience sur le terrain lorsqu'ils font un bon match, surtout si l'on doit disputer des prolongations", a justifié le technicien espagnol.La Belgique doit rencontrer l'Italie en quart de finale vendredi à Munich.Simon Mignolet, touché au genou gauche dimanche lors de l'échauffement, a quitté le rassemblement ce lundi. La Belgique affrontera l'Italie en quarts de finale vendredi à Munich.