En terminant première du groupe B, la Belgique ne connaîtra son adversaire en huitièmes de finale de l'Euro que mercredi soir. "C'est quelque chose que nous ne pouvons pas contrôler et nous devons l'accepter. Nous regarderons tous les matches pour prendre toutes les informations nécessaires", a déclaré Roberto Martinez mardi en conférence de presse.

DEUX JOURS DE RÉCUPÉRATION EN PLUS

Si la Finlande termine parmi les quatre meilleurs troisièmes, les Diables Rouges affronteront la Suisse en huitièmes de finale. Dans le cas contraire, le troisième du groupe E (Suède, Slovaquie, Espagne, Pologne) ou du groupe F (Allemagne, France, Portugal, Hongrie) se dressera sur la route de la Belgique. Ces deux groupes disputeront eux leur dernière journée mercredi soir et les Diables pourraient potentiellement bénéficier de deux jours de repos supplémentaires que leur adversaire. "C'est un détail qui peut compter dans un tournoi", a assuré Martinez. "Dans notre match contre la Finlande, nous avons pu voir que notre adversaire avait hérité d'un jour de repos en plus. Un jour peut faire une grande différence dans un tournoi. C'est pour cette raison qu'il est important d'avoir un groupe de 25 joueurs et d'impliquer tout le monde."

THORGAN HAZARD DE RETOUR CE MERCREDI

Thorgan Hazard devrait reprendre les entraînements avec les Diables Rouges dès mercredi, a confirmé Roberto Martinez mardi en conférence de presse. "Thorgan se sent de mieux en mieux et il devrait rejoindre le groupe mercredi", a déclaré le Catalan.

Gêné par son genou, Hazard n'avait pas fait le déplacement avec le groupe belge à Saint-Pétersbourg lundi pour le match contre la Finlande. Il avait été remplacé par Nacer Chadli sur le flanc gauche lors du succès 0-2 face aux Finlandais.

L'ÉTAT DU TERRAIN DE SÉVILLE FAIT DÉBAT

Deux jours supplémentaires que le staff des Diables Rouges compte mettre à profit pour recharger les batteries. "Aujourd'hui et demain (mardi et mercredi, ndlr.), nous allons surtout nous concentrer sur la récupération et revoir nos matches pour voir comment nous pouvons devenir meilleurs. À partir de jeudi, nous commencerons la préparation pour notre huitième de finale." Un huitième de finale que la Belgique disputera à La Cartuja, le stade olympique de Séville, dont l'état de la pelouse fait actuellement débat en Espagne. "J'ai entendu que le terrain ne répondait pas aux attentes mais qu'il y avait du mieux pour le deuxième match. Le terrain devrait également être en meilleur état pour le match de l'Espagne mercredi (contre la Slovaquie, ndlr.). Nous nous entraînerons dessus samedi avant le match et nous verrons à quoi il ressemble. Nous espérons que ce sera une bonne surface de jeu."

null, iStock
null © iStock

VERMINATOR PRÊT À ENCHAINER

Lundi contre la Finlande, Thomas Vermaelen a joué pour la première fois 90 minutes dans un match des Diables Rouges depuis le déplacement au Kazakhstan le 13 octobre 2019. À 35 ans, le défenseur du Vissel Kobe se sent prêt à enchaîner les matches dans le tournoi.

"Je me sens bien et je ne ressens aucun problème", a précisé Vermaelen mardi en conférence de presse, au lendemain du duel contre la Finlande. "Cela faisait longtemps que je n'avais plus joué en équipe nationale mais j'ai souvent joué 90 minutes en club et j'ai gardé le rythme. Je me sens bien, il y a des jours de repos entre les matches et je me sens prêt à enchaîner les rencontres." Après la titularisation de Dedryck Boyata contre la Russie et celle de Jason Denayer, Thomas Vermaelen a donc dû attendre le match contre la Finlande pour fêter sa première titularisation dans cet Euro. "C'est le coach qui décide des titulaires et il a un plan précis en tête en fonction de l'adversaire. Je pense que nous avons fait du bon travail défensivement sur ces trois premiers matches. Il est vrai que nous n'avons pas encore été vraiment testés, hormis contre le Danemark où nous avons été mis sous pression, mais ce n'est pas de notre faute. Contre la Finlande, nous n'avons rien concédé et c'est le genre de match où il faut rester attentif car l'adversaire mise sur le contre." Solide défensivement, Vermaelen s'est également montré décisif offensivement en provoquant le but contre son camp de Lukas Hradecky, le portier finlandais. Sur un corner de Kevin De Bruyne, le défenseur belge a vu sa tête rebondir sur le poteau puis sur Hradecky avant de finir au fond. "Ce n'est qu'après le match que j'ai vu que le but ne m'était pas accordé", a raconté Vermaelen. "Comme ce n'était sur une erreur de l'adversaire, je pensais que j'avais marqué moi-même, c'est pour cela que j'ai fêté mon but. C'est dommage qu'il soit compté comme un but contre son camp."

En terminant première du groupe B, la Belgique ne connaîtra son adversaire en huitièmes de finale de l'Euro que mercredi soir. "C'est quelque chose que nous ne pouvons pas contrôler et nous devons l'accepter. Nous regarderons tous les matches pour prendre toutes les informations nécessaires", a déclaré Roberto Martinez mardi en conférence de presse.DEUX JOURS DE RÉCUPÉRATION EN PLUS Si la Finlande termine parmi les quatre meilleurs troisièmes, les Diables Rouges affronteront la Suisse en huitièmes de finale. Dans le cas contraire, le troisième du groupe E (Suède, Slovaquie, Espagne, Pologne) ou du groupe F (Allemagne, France, Portugal, Hongrie) se dressera sur la route de la Belgique. Ces deux groupes disputeront eux leur dernière journée mercredi soir et les Diables pourraient potentiellement bénéficier de deux jours de repos supplémentaires que leur adversaire. "C'est un détail qui peut compter dans un tournoi", a assuré Martinez. "Dans notre match contre la Finlande, nous avons pu voir que notre adversaire avait hérité d'un jour de repos en plus. Un jour peut faire une grande différence dans un tournoi. C'est pour cette raison qu'il est important d'avoir un groupe de 25 joueurs et d'impliquer tout le monde."THORGAN HAZARD DE RETOUR CE MERCREDI Thorgan Hazard devrait reprendre les entraînements avec les Diables Rouges dès mercredi, a confirmé Roberto Martinez mardi en conférence de presse. "Thorgan se sent de mieux en mieux et il devrait rejoindre le groupe mercredi", a déclaré le Catalan. Gêné par son genou, Hazard n'avait pas fait le déplacement avec le groupe belge à Saint-Pétersbourg lundi pour le match contre la Finlande. Il avait été remplacé par Nacer Chadli sur le flanc gauche lors du succès 0-2 face aux Finlandais.L'ÉTAT DU TERRAIN DE SÉVILLE FAIT DÉBATDeux jours supplémentaires que le staff des Diables Rouges compte mettre à profit pour recharger les batteries. "Aujourd'hui et demain (mardi et mercredi, ndlr.), nous allons surtout nous concentrer sur la récupération et revoir nos matches pour voir comment nous pouvons devenir meilleurs. À partir de jeudi, nous commencerons la préparation pour notre huitième de finale." Un huitième de finale que la Belgique disputera à La Cartuja, le stade olympique de Séville, dont l'état de la pelouse fait actuellement débat en Espagne. "J'ai entendu que le terrain ne répondait pas aux attentes mais qu'il y avait du mieux pour le deuxième match. Le terrain devrait également être en meilleur état pour le match de l'Espagne mercredi (contre la Slovaquie, ndlr.). Nous nous entraînerons dessus samedi avant le match et nous verrons à quoi il ressemble. Nous espérons que ce sera une bonne surface de jeu."VERMINATOR PRÊT À ENCHAINERLundi contre la Finlande, Thomas Vermaelen a joué pour la première fois 90 minutes dans un match des Diables Rouges depuis le déplacement au Kazakhstan le 13 octobre 2019. À 35 ans, le défenseur du Vissel Kobe se sent prêt à enchaîner les matches dans le tournoi."Je me sens bien et je ne ressens aucun problème", a précisé Vermaelen mardi en conférence de presse, au lendemain du duel contre la Finlande. "Cela faisait longtemps que je n'avais plus joué en équipe nationale mais j'ai souvent joué 90 minutes en club et j'ai gardé le rythme. Je me sens bien, il y a des jours de repos entre les matches et je me sens prêt à enchaîner les rencontres." Après la titularisation de Dedryck Boyata contre la Russie et celle de Jason Denayer, Thomas Vermaelen a donc dû attendre le match contre la Finlande pour fêter sa première titularisation dans cet Euro. "C'est le coach qui décide des titulaires et il a un plan précis en tête en fonction de l'adversaire. Je pense que nous avons fait du bon travail défensivement sur ces trois premiers matches. Il est vrai que nous n'avons pas encore été vraiment testés, hormis contre le Danemark où nous avons été mis sous pression, mais ce n'est pas de notre faute. Contre la Finlande, nous n'avons rien concédé et c'est le genre de match où il faut rester attentif car l'adversaire mise sur le contre." Solide défensivement, Vermaelen s'est également montré décisif offensivement en provoquant le but contre son camp de Lukas Hradecky, le portier finlandais. Sur un corner de Kevin De Bruyne, le défenseur belge a vu sa tête rebondir sur le poteau puis sur Hradecky avant de finir au fond. "Ce n'est qu'après le match que j'ai vu que le but ne m'était pas accordé", a raconté Vermaelen. "Comme ce n'était sur une erreur de l'adversaire, je pensais que j'avais marqué moi-même, c'est pour cela que j'ai fêté mon but. C'est dommage qu'il soit compté comme un but contre son camp."