La mesure temporaire des cinq changements, implémentée à la reprise des compétitions en 2020 après la pause forcée liée à la pandémie, est donc toujours d'actualité car les motifs qui y ont conduit restent valables dans un contexte où les calendriers des compétitions nationales et internationales continuent d'être touchés par la pandémie.

Autre modification liée à la pandémie, les sélectionneurs avaient l'occasion de convoquer 26 joueurs, et non 23 comme c'était encore le cas lors du Mondial 2018. L'extension de ce nombre est motivée par l'apparition éventuelle de cas de covid dans un effectif. En revanche, seuls 23 joueurs devront figurer sur la feuille de match. Entre le 1er juin et la veille de leur premier match, les sélectionneurs pourront librement remplacer un joueur en cas de blessure ou de maladie sérieuses.

Par ailleurs, les gardiens pourront être remplacés avant chaque match en cas d'incapacité physique, même si un ou deux gardiens de la liste sont encore disponibles, a décidé le comité exécutif.

Voici un rappel du règlement de l'UEFA pour les avertissements et les exclusions : Les avertissements et les suspensions non purgées après deux cartons jaunes obtenus lors des qualifications ont été annulés, ils ne sont pas reportés dans la phase finale. Un joueur exclu du terrain est suspendu pour le prochain match de son équipe dans la compétition. En cas d'infraction grave, l'instance de contrôle et de discipline de l'UEFA est habilitée à aggraver la sanction, y compris pour l'étendre à d'autres compétitions.

Au cours de la phase finale, le joueur est suspendu pour le match suivant de la compétition après deux avertissements dans deux matches différents, ainsi qu'après le quatrième avertissement.

Les avertissements infligés lors des matches de la phase finale sont annulés à l'issue des quarts de finale. Ils ne sont pas reportés dans les demi-finales.

Les suspensions non purgées à la suite de deux cartons jaunes et les avertissements infligés lors de la phase finale sont annulés à la fin de la compétition.

La mesure temporaire des cinq changements, implémentée à la reprise des compétitions en 2020 après la pause forcée liée à la pandémie, est donc toujours d'actualité car les motifs qui y ont conduit restent valables dans un contexte où les calendriers des compétitions nationales et internationales continuent d'être touchés par la pandémie. Autre modification liée à la pandémie, les sélectionneurs avaient l'occasion de convoquer 26 joueurs, et non 23 comme c'était encore le cas lors du Mondial 2018. L'extension de ce nombre est motivée par l'apparition éventuelle de cas de covid dans un effectif. En revanche, seuls 23 joueurs devront figurer sur la feuille de match. Entre le 1er juin et la veille de leur premier match, les sélectionneurs pourront librement remplacer un joueur en cas de blessure ou de maladie sérieuses. Par ailleurs, les gardiens pourront être remplacés avant chaque match en cas d'incapacité physique, même si un ou deux gardiens de la liste sont encore disponibles, a décidé le comité exécutif. Voici un rappel du règlement de l'UEFA pour les avertissements et les exclusions : Les avertissements et les suspensions non purgées après deux cartons jaunes obtenus lors des qualifications ont été annulés, ils ne sont pas reportés dans la phase finale. Un joueur exclu du terrain est suspendu pour le prochain match de son équipe dans la compétition. En cas d'infraction grave, l'instance de contrôle et de discipline de l'UEFA est habilitée à aggraver la sanction, y compris pour l'étendre à d'autres compétitions.Au cours de la phase finale, le joueur est suspendu pour le match suivant de la compétition après deux avertissements dans deux matches différents, ainsi qu'après le quatrième avertissement.Les avertissements infligés lors des matches de la phase finale sont annulés à l'issue des quarts de finale. Ils ne sont pas reportés dans les demi-finales. Les suspensions non purgées à la suite de deux cartons jaunes et les avertissements infligés lors de la phase finale sont annulés à la fin de la compétition.