On pouvait penser que la Belgique est dotée d'une chance incroyable de pouvoir compter sur deux gardiens de haut niveau. L'un jouant à Chelsea, l'autre à Liverpool. Au point que beaucoup estiment que le poste de gardien de but est notre véritable point fort pour l'Euro 2016.

En vérité, pas tant que ça. D'autres nations sont bien mieux loties en la matière.

Dans son numéro 147, l'Observatoire du football CIES a présenté un classement des meilleurs gardiens du big-5 (Premier League, Ligue 1, Serie A, Bundesliga, Liga) :

1. Manuel Neuer (Bayern Munich, Allemagne)

2. Jan Oblak (Atletico Madrid, Espagne)

3. Gianluigi Buffon (Juventus Turin, Italie)

4. Kevin Trapp (Paris Saint-Germain, France)

5. Claudio Bravo (Barcelone, Espagne)

6. Vincent Enyeama (Lille, France)

7. Hugo Lloris (Tottenham, Angleterre)

8. Alphonse Aréola (Villareal, Espagne)

9. Keylor Navas (Real Madrid, Espagne)

10. Pepe Reina (Napoli, Italie)

Courtois absent

Pourquoi Thibaut Courtois n'y mérite-t-il pas une place? Question légitime étant donné que, selon le CIES, le Belge était, encore en janvier dernier, le gardien à la plus haute valeur marchande du monde (47 millions d'euros).

La réponse est simple : le gardien de Chelsea n'a pas fait preuve d'une bonne saison.

Si l'on se fie au nombre de buts encaissés par minute, il en prend un toutes les 73 minutes en championnat cette saison. A titre de comparaison, il en faut 199 à Neuer, premier du classement, pour se retourner. Cent-treize pour Reina, 10e.

"Faisons jouer Simon Mignolet dès lors". L'alternative est bonne mais ses statistiques moins. De fait, il encaisse un goal toutes les... 70 minutes.

Force est donc de constater que la Belgique abordera l'Euro avec des gardiens en méforme. Ce n'est pas le cas d'autres nations, elles aussi favorites pour la compétition.

Quelle sélection qualifiée pour l'Euro a le(s) meilleur(s) gardien(s) ?

Les joueurs Jan Oblak (Slovénie), Claudio Bravo (Chili), Vincent Enyeama (Nigeria) et Keylor Navas (Costa Rica) ne prendront pas part à la compétition. Leur classement n'est donc pas pris en compte.

Antonio Conte, le sélectionneur de la Squadra Azzurra placera inévitablement son capitaine Gianluigi Buffon, 3e, dans les buts durant la compétition européenne. Pas de surprise, Superman est un des grands artisans de la passe de cinq de la Juventus en Serie A (lien) et ce qu'il se fait de mieux à son poste en Italie.

En Espagne, Iker Casillas et David de Gea se disputent une place de titulaire. Pepe Reina n'a pas été sélectionné durant les qualificatifs pour l'Euro. Pourtant, c'est bien lui qui ferme la marche du classement et s'affiche comme le meilleur gardien espagnol du moment. Attention, cela dit, ce top 10 ne prend pas en compte les statistiques de Casillas qui joue au FC Porto (Portugal). Néanmoins, une comparaison du nombre de goals encaissés par minute par Casillas (un toutes les 108 minutes) avec celui de Pepe Reina (un toutes les 113 minutes) suffit à se demander si le gardien de Naples ne mériterait pas d'être sélectionné et de jouer les premiers rôles en sélection.

Pour Didier Deschamps et la France, le choix est également compliqué. Si Lloris se positionne en tant que meilleur gardien français et meilleur gardien de Premier League, il ne fait aucun doute qu'il sera titulaire indiscutable lors de la compétition. Mais tandis que la deuxième place est à priori destinée à Steve Mandanda, dont l'équipe, l'Olympique Marseille, est au plus bas, il serait intéressant de se demander dans quelle mesure Alphonse Aréola (8e) ne doit pas (enfin) bénéficier de sa première sélection. Il serait fâcheux que le deuxième meilleur gardien de Liga regarde le tournoi de chez lui... Une situation luxueuse.

Pour la Maanschaft, la "problématique" est plus ou moins similaire. L'Allemagne pourra compter sur le meilleur gardien d'Europe (selon le CIES) à l'Euro 2016. Mais un second saxon figure dans le classement en la personne de Kevin Trapp (4e). Un gardien aux compétences remarquables qui devra se contenter du banc... au mieux.

Que cela signifie-t-il ? Que certains pays peuvent s'octroyer le luxe de se passer de l'un des 10 meilleurs gardiens d'Europe tandis que d'autres nations en sont dépourvues, à l'image de la Belgique.

Pas de quoi s'inquiéter cela dit. Les statistiques ne mentent pas mais ne disent pas tout. Un gardien est dépendant de sa défense. Il n'est pas certain qu'un Neuer à Chelsea cette saison pointerait à la première place de ce classement.

Quentin Droussin

On pouvait penser que la Belgique est dotée d'une chance incroyable de pouvoir compter sur deux gardiens de haut niveau. L'un jouant à Chelsea, l'autre à Liverpool. Au point que beaucoup estiment que le poste de gardien de but est notre véritable point fort pour l'Euro 2016.En vérité, pas tant que ça. D'autres nations sont bien mieux loties en la matière.Dans son numéro 147, l'Observatoire du football CIES a présenté un classement des meilleurs gardiens du big-5 (Premier League, Ligue 1, Serie A, Bundesliga, Liga) :Courtois absentPourquoi Thibaut Courtois n'y mérite-t-il pas une place? Question légitime étant donné que, selon le CIES, le Belge était, encore en janvier dernier, le gardien à la plus haute valeur marchande du monde (47 millions d'euros). La réponse est simple : le gardien de Chelsea n'a pas fait preuve d'une bonne saison. Si l'on se fie au nombre de buts encaissés par minute, il en prend un toutes les 73 minutes en championnat cette saison. A titre de comparaison, il en faut 199 à Neuer, premier du classement, pour se retourner. Cent-treize pour Reina, 10e. "Faisons jouer Simon Mignolet dès lors". L'alternative est bonne mais ses statistiques moins. De fait, il encaisse un goal toutes les... 70 minutes. Force est donc de constater que la Belgique abordera l'Euro avec des gardiens en méforme. Ce n'est pas le cas d'autres nations, elles aussi favorites pour la compétition. Quelle sélection qualifiée pour l'Euro a le(s) meilleur(s) gardien(s) ? Les joueurs Jan Oblak (Slovénie), Claudio Bravo (Chili), Vincent Enyeama (Nigeria) et Keylor Navas (Costa Rica) ne prendront pas part à la compétition. Leur classement n'est donc pas pris en compte.Antonio Conte, le sélectionneur de la Squadra Azzurra placera inévitablement son capitaine Gianluigi Buffon, 3e, dans les buts durant la compétition européenne. Pas de surprise, Superman est un des grands artisans de la passe de cinq de la Juventus en Serie A (lien) et ce qu'il se fait de mieux à son poste en Italie. En Espagne, Iker Casillas et David de Gea se disputent une place de titulaire. Pepe Reina n'a pas été sélectionné durant les qualificatifs pour l'Euro. Pourtant, c'est bien lui qui ferme la marche du classement et s'affiche comme le meilleur gardien espagnol du moment. Attention, cela dit, ce top 10 ne prend pas en compte les statistiques de Casillas qui joue au FC Porto (Portugal). Néanmoins, une comparaison du nombre de goals encaissés par minute par Casillas (un toutes les 108 minutes) avec celui de Pepe Reina (un toutes les 113 minutes) suffit à se demander si le gardien de Naples ne mériterait pas d'être sélectionné et de jouer les premiers rôles en sélection.Pour Didier Deschamps et la France, le choix est également compliqué. Si Lloris se positionne en tant que meilleur gardien français et meilleur gardien de Premier League, il ne fait aucun doute qu'il sera titulaire indiscutable lors de la compétition. Mais tandis que la deuxième place est à priori destinée à Steve Mandanda, dont l'équipe, l'Olympique Marseille, est au plus bas, il serait intéressant de se demander dans quelle mesure Alphonse Aréola (8e) ne doit pas (enfin) bénéficier de sa première sélection. Il serait fâcheux que le deuxième meilleur gardien de Liga regarde le tournoi de chez lui... Une situation luxueuse.Pour la Maanschaft, la "problématique" est plus ou moins similaire. L'Allemagne pourra compter sur le meilleur gardien d'Europe (selon le CIES) à l'Euro 2016. Mais un second saxon figure dans le classement en la personne de Kevin Trapp (4e). Un gardien aux compétences remarquables qui devra se contenter du banc... au mieux. Que cela signifie-t-il ? Que certains pays peuvent s'octroyer le luxe de se passer de l'un des 10 meilleurs gardiens d'Europe tandis que d'autres nations en sont dépourvues, à l'image de la Belgique.Pas de quoi s'inquiéter cela dit. Les statistiques ne mentent pas mais ne disent pas tout. Un gardien est dépendant de sa défense. Il n'est pas certain qu'un Neuer à Chelsea cette saison pointerait à la première place de ce classement. Quentin Droussin