Un incident politique lors de la rencontre face à la Serbie a mis en lumière l'Albanie de façon négative. Pourtant, le pays s'est qualifié pour la première fois de son histoire pour un grand tournoi avec Lorik Cana comme fer de lance.

Versée dans la même poule que la Serbie lors des qualifications, l'Albanie a dû se déplacer à Belgrade sans supporter pour raisons de sécurité. Cela n'a pas empêché un drone orné du drapeau de la "Grande Albanie" de faire son apparition au-dessus du terrain, ce qui a eu le don de rendre fous les fans serbes présents en tribunes.

Des émeutes ont éclaté et quelques exaltés ont pris d'assaut le terrain. Si l'Albanie veut réussir son EURO, elle devra sans conteste garder la tête froide et elle compte pour cela sur l'expérimenté Lorik Cana.

Le plein d'expérience

Cana a tout au long de sa carrière été apprécié par les supporters. Il est très combatif sur le terrain et est même devenu ambassadeur UNICEF. Il a passé la majeure partie de sa carrière en France où il a porté les maillots de Marseille et du PSG.

A Sunderland, il est devenu le premier Albanais à évoluer en Premier League et il a été nommé capitaine dès sa première saison. Passé par la suite à Galatasaray et à la Lazio (où il a remporté la Coppa Italia), le joueur de 32 ans est aujourd'hui revenu en France, à Nantes. Il personnifie la mentalité de guerrier dont l'Albanie aura besoin pour bien figurer à l'EURO.

Par Philippe Briers

Un incident politique lors de la rencontre face à la Serbie a mis en lumière l'Albanie de façon négative. Pourtant, le pays s'est qualifié pour la première fois de son histoire pour un grand tournoi avec Lorik Cana comme fer de lance. Versée dans la même poule que la Serbie lors des qualifications, l'Albanie a dû se déplacer à Belgrade sans supporter pour raisons de sécurité. Cela n'a pas empêché un drone orné du drapeau de la "Grande Albanie" de faire son apparition au-dessus du terrain, ce qui a eu le don de rendre fous les fans serbes présents en tribunes.Des émeutes ont éclaté et quelques exaltés ont pris d'assaut le terrain. Si l'Albanie veut réussir son EURO, elle devra sans conteste garder la tête froide et elle compte pour cela sur l'expérimenté Lorik Cana.Le plein d'expérienceCana a tout au long de sa carrière été apprécié par les supporters. Il est très combatif sur le terrain et est même devenu ambassadeur UNICEF. Il a passé la majeure partie de sa carrière en France où il a porté les maillots de Marseille et du PSG. A Sunderland, il est devenu le premier Albanais à évoluer en Premier League et il a été nommé capitaine dès sa première saison. Passé par la suite à Galatasaray et à la Lazio (où il a remporté la Coppa Italia), le joueur de 32 ans est aujourd'hui revenu en France, à Nantes. Il personnifie la mentalité de guerrier dont l'Albanie aura besoin pour bien figurer à l'EURO.Par Philippe Briers