Pepe, un des piliers de la défense portugaise, était finalement forfait pour cette première demi-finale de l'Euro 2016, insuffisamment remis d'une douleur musculaire. Fernando Santos l'a remplacé dans son onze de base par Bruno Alves, 34 ans, qui n'avait pas encore joué dans cet Euro. Chris Coleman devait quant à lui composer sans un de ses pions majeurs, Aaron Ramsey, suspendu.

Après une première mi-temps animée par un unique tir cadré du Gallois Gareth Bale, les Portugais sont passés à la vitesse supérieure en deuxième période. A la 50e, Cristiano Ronaldo, de la tête, a envoyé un ballon parfait de Raphael Guerreiro au fond des filets, accrochant enfin la barre des 9 buts de Platini dans l'histoire de l'Euro, un record qu'il pourra tenter de surpasser en finale.

A la 53e, le Madrilène envoyait à son tour un centre-tir idéal à Nani, qui prolongeait le ballon dans le but adverse. Il s'agissait du 3e but de Nani dans le tournoi, après ses réalisations contre la Hongrie et contre l'Islande.

Le Portugal, malheureux finaliste de l'Euro 2004 où il avait perdu, à domicile, contre la Grèce (1-0), affrontera dimanche l'Allemagne, championne du monde, ou la France, nation-hôte, au Stade de France.

Pepe, un des piliers de la défense portugaise, était finalement forfait pour cette première demi-finale de l'Euro 2016, insuffisamment remis d'une douleur musculaire. Fernando Santos l'a remplacé dans son onze de base par Bruno Alves, 34 ans, qui n'avait pas encore joué dans cet Euro. Chris Coleman devait quant à lui composer sans un de ses pions majeurs, Aaron Ramsey, suspendu. Après une première mi-temps animée par un unique tir cadré du Gallois Gareth Bale, les Portugais sont passés à la vitesse supérieure en deuxième période. A la 50e, Cristiano Ronaldo, de la tête, a envoyé un ballon parfait de Raphael Guerreiro au fond des filets, accrochant enfin la barre des 9 buts de Platini dans l'histoire de l'Euro, un record qu'il pourra tenter de surpasser en finale. A la 53e, le Madrilène envoyait à son tour un centre-tir idéal à Nani, qui prolongeait le ballon dans le but adverse. Il s'agissait du 3e but de Nani dans le tournoi, après ses réalisations contre la Hongrie et contre l'Islande. Le Portugal, malheureux finaliste de l'Euro 2004 où il avait perdu, à domicile, contre la Grèce (1-0), affrontera dimanche l'Allemagne, championne du monde, ou la France, nation-hôte, au Stade de France.