Gareth Bale a mené le Pays de galles à l'EURO pour la première fois de son histoire. Un exploit qu'une autre légende, Ryan Giggs, n'est jamais parvenu à réaliser.

A la Coupe du Monde 1958, le Pays de galles a été éliminé par le Brésil, futur vainqueur de l'épreuve. C'est le seul grand tournoi auquel les Gallois avaient pris part jusqu'à cet EURO.

Gareth Bale n'est évidemment pas étranger à cette performance grâce à ses 6 buts inscrits durant la phase de qualification mais également au supplément de confiance que la vedette du Real Madrid insuffle à ses coéquipiers moins talentueux.

Le Pays de galles a terminé deuxième de sa poule derrière les Diables Rouges lors des qualifications et les Gallois ont malmené nos représentants.

Lorsque les Belges ont concédé le match nul 0-0 à Bruxelles, cette contre-performance n'a été qualifiée que d'accident de parcours. Mais les Gallois ont ensuite battus la Belgique à Cardiff grâce à un goal de Gareth Bale qui a prouvé qu'il pouvait, avec ses coéquipiers, faire souffrir n'importe quelle grosse équipe présente cet été en France.

Par Philippe Briers

Gareth Bale a mené le Pays de galles à l'EURO pour la première fois de son histoire. Un exploit qu'une autre légende, Ryan Giggs, n'est jamais parvenu à réaliser.A la Coupe du Monde 1958, le Pays de galles a été éliminé par le Brésil, futur vainqueur de l'épreuve. C'est le seul grand tournoi auquel les Gallois avaient pris part jusqu'à cet EURO. Gareth Bale n'est évidemment pas étranger à cette performance grâce à ses 6 buts inscrits durant la phase de qualification mais également au supplément de confiance que la vedette du Real Madrid insuffle à ses coéquipiers moins talentueux. Le Pays de galles a terminé deuxième de sa poule derrière les Diables Rouges lors des qualifications et les Gallois ont malmené nos représentants. Lorsque les Belges ont concédé le match nul 0-0 à Bruxelles, cette contre-performance n'a été qualifiée que d'accident de parcours. Mais les Gallois ont ensuite battus la Belgique à Cardiff grâce à un goal de Gareth Bale qui a prouvé qu'il pouvait, avec ses coéquipiers, faire souffrir n'importe quelle grosse équipe présente cet été en France. Par Philippe Briers