Le capitaine ukrainien Andriy Shevchenko a été le héros de son équipe. Menée à la marque, elle a renversé la situation en dix minutes grâce à deux têtes du Ballon d'Or 2004.

Avec la perspective de rencontrer ensuite la France et l'Angleterre, Ukrainiens et Suédois avaient conscience qu'il fallait gagner ce premier match. Aussi, celui-ci se révéla très ouvert, rapide, et les actions offensives nombreuses.

Shevchenko galvauda la première en croisant trop son tir (23e) Voronin (35e) et Konoplyanka (37e) avaient eux aussi été dangereux. Les Suédois, bien que dominés, ne restaient pas inactifs. Une reprise de Rosenberg alerta Piatov (31e) et une tête décroisée d'Ibrahimovic heurta la base du poteau (39e).

A la reprise, la Suède connut, la première, la réussite. Ibrahimovic déviait imparablement un centre de la gauche de Källström, ponctuant un ballon parti de la droite: 0-1 (52e).

En dix minutes l'Ukraine renversa la situation en trouvant aussi la solution par les flancs. Shevchenko égalisa d'abord de la tête un ballon centré par Yarmolenko: 1-1 (55e). Sur sa lancée, le capitaine ukrainien de 35 ans devançait encore tout le monde au premier poteau sur un corner: 2-1 (62e).

Les ultimes efforts suédois, dont une chance énorme manquée par Elmander (90e), ne changèrent plus le score.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le capitaine ukrainien Andriy Shevchenko a été le héros de son équipe. Menée à la marque, elle a renversé la situation en dix minutes grâce à deux têtes du Ballon d'Or 2004. Avec la perspective de rencontrer ensuite la France et l'Angleterre, Ukrainiens et Suédois avaient conscience qu'il fallait gagner ce premier match. Aussi, celui-ci se révéla très ouvert, rapide, et les actions offensives nombreuses. Shevchenko galvauda la première en croisant trop son tir (23e) Voronin (35e) et Konoplyanka (37e) avaient eux aussi été dangereux. Les Suédois, bien que dominés, ne restaient pas inactifs. Une reprise de Rosenberg alerta Piatov (31e) et une tête décroisée d'Ibrahimovic heurta la base du poteau (39e). A la reprise, la Suède connut, la première, la réussite. Ibrahimovic déviait imparablement un centre de la gauche de Källström, ponctuant un ballon parti de la droite: 0-1 (52e). En dix minutes l'Ukraine renversa la situation en trouvant aussi la solution par les flancs. Shevchenko égalisa d'abord de la tête un ballon centré par Yarmolenko: 1-1 (55e). Sur sa lancée, le capitaine ukrainien de 35 ans devançait encore tout le monde au premier poteau sur un corner: 2-1 (62e). Les ultimes efforts suédois, dont une chance énorme manquée par Elmander (90e), ne changèrent plus le score. Sportfootmagazine.be, avec Belga